Les douilles électriques

Leur rôle est d’alimenter en courant les ampoules d’éclairage. La liaison se fait ici par l’intermédiaire du culot de l’ampoule, dont la fonction est à la fois de maintenir l’ampoule et de l’alimenter. On trouve ici deux grands type de culots, à baïonnette ou à vis, plus des formes spécifiques pour les ampoules crayons et les ampoules capsules.

 

Les douilles à baïonnette pour ampoules B, dites Swan

Le culot est cylindrique et comporte deux ergots. Une douille à baïonnette y correspond. Elle existe en deux tailles : 15 mm (B 15) et 22 mm (B 22).

Les douilles à vis pour ampoules E, dites Edison

Le culot est cylindrique et comporte un pas de vis. Une douille à vis y correspond. Elle existe en quatre tailles : 14 mm (E 14), 22 mn (E 22), 27 mm (E 27) et 40 mm (E 40).
La structure des douilles est relativement complexe. Quel qu’en soit le type, on trouve, à l’intérieur, une noix, initialement en porcelaine, mais désormais en matière plastique, qui isole le dispositif de contact. L’enveloppe de la douille est généralement métallique, mais aussi, maintenant, souvent en matière plastique. Elle est composée d’un culot percé de façon à laisser passer les conducteurs et d’un fourreau cylindrique se rapportant sur le culot, soit par vissage direct, soit par l’intermédiaire d’une bague. Une seconde bague, qui se visse sur le fourreau, sert à fixer l’embase des abat-jours.
Certaines douilles intègrent un interrupteur (sous la forme d’un bouton traversant).

Les douilles pour ampoules halogènes 

Les ampoules halogènes occupent aujourd’hui encore une place importante dans l’éclairage de nos maisons, dans la mesure où elles ont prolongé l'existence des ampoules à incandescence jusqu'en 2018. Elles sont retirées du marché depuis septembre 2018. Certaines ampoules ont un culot à vis classique de type Edison, dans les différentes tailles de celui-ci. Beaucoup, en revanche, plus spécialisées, ont un culot et une douille spécifiques.
Les ampoules “crayon” R7s sont en forme de petit tube clair traversé par un filament. Un plot à chaque extrémité est noyé dans un isolant cylindrique en porcelaine. L’ampoule vient se loger entre deux plots montés sur ressort pour bloquer l’ampoule. La longueur de l’ampoule (culots compris) est fonction de sa puissance : de 74 mm (60 W) à 200 mm (1 500 W). Elles perdurent sur le marché au-delà de 2018, aucune alternative Led n'ayant été mis sur le marché.  
L’ampoule “capsule” G est en forme de bulbe plat de petite taille.  Son alimentation se fait par deux broches isolées seulement par le verre.  C’est une ampoule très basse tension (12 V) de faible puissance (10 et 20 W). Elles existent en version Led.
Les ampoules spots à réflecteur dichroïque intégré, très utilisées actuellement, possèdent également un culot à broches. Elles existent aussi en version Led

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les installations électriques encastrées

L’encastrement des circuits et des conducteurs qui les composent permet de réaliser des installations à la fois discrètes (seuls les capots des appareils sont apparents) et sûres (l’isolation et la protection des conducteurs étant mieux garanties).

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.