Les énergies pour se chauffer

Les  énergies traditionnelles – électricité et énergies fossiles – ont la réputation d’être chères et souvent polluantes. Elles ne sont pas renouvelables. Les énergies de substitution sont souvent difficiles à exploiter comme unique source de chauffage. Les solutions hybrides sont souvent retenues.

L'électricité

C'est encore l'énergie la plus utilisée pour se chauffer. Elle présente de nombreux avantages dont une disponibilité pratiquement partout en France. Utilisée pour l'alimentation d'appareils individuels (radiateurs), l'électricité permet de réduire le coût des installations. La chaudière électrique, peu utilisée, présente l’avantage de la simplicité d’alimentation (il suffit de brancher deux ou quatre fils) et d’installation. Elle est parfaitement silencieuse et ne demande aucun entretien. Elle a cependant la réputation d’être gourmande en énergie. Comme tout système de chauffage électrique, elle nécessite une bonne isolation.

Les énergies fossiles

Le fioul

Le fioul a pris la place du charbon dans les années 1960. Utilisé à cet époque pour des poêles individuels (aujourd'hui abandonnés), il sert depuis à alimenter des chaudières performantes et qui satisfont de mieux en mieux aux exigences de respect de l’environnement ; elles sont robustes et souples. L’alimentation suppose d’implanter une citerne aérienne ou enterrée. L’autonomie de fonctionnement est satisfaisante. Fortement lié au cours du pétrole, le coût de cette énergie soumet cependant ce type de chauffage aux aléas internationaux. Peu vertueux sur le plan écologique, le fioul tend à être remplacé par des énergies plus propres.

Le gaz naturel

Si l'on peut bénéficier d'une alimentation en gaz naturel du réseau, les avantages sont multiples : pas besoin de cuve de stockage ; bien que le fonctionnement sans conduit de fumée, par simple raccordement extérieur (ventouse) ne soit plus possible, l'installation des chaudières murales permet de répondre aux besoins d'installations simples, tels que le chauffage central des appartements. Non-renouvelable, d'origine pétrolière, le gaz peut néanmoins être considéré comme une énergie peu polluante. L’évolution technologique des matériels permet d’accéder à des systèmes au rendement très performant (chaudière à condensation).

Le butane, le propane: des gaz de pétrole liquéfié

Le gaz butane reste utilisé pour certains appareils d'appoint mobiles et le propane permet le fonctionnement de chaudières au gaz quand le raccordement au réseau n’est pas possible. Cette solution implique l’implantation d’une citerne, généralement louée par le distributeur de gaz. Le prix de cette énergie la rend de moins en moins compétitive.

Les énergies renouvelables

Le bois, le solaire, l'aérothermie et la géothermie (pompe à chaleur), sont des solutions qui peuvent venir en remplacement ou en complément des énergies fossiles.

Le bois

L'énergie bois, qui avait pratiquement disparue sous la concurrence du fioul, a fait un retour en force depuis les années 2000. Vertueux puisque considéré comme renouvelable, le bois est désormais très utilisé pour se chauffer sous deux formes : le bois bûche et les granulés. L'amélioration spectaculaire des poêles, inserts, foyers fermés, et chaudières à bois ou à granulé place le bois parmi les énergies les plus prisées. Avec des rendements de plus de 70 % les appareils de chauffage répondent parfaitement aux impératifs des réglementations thermiques en vigueur. Seuls les foyers ouverts se voient discriminés du fait de leur faible rendement (25%) et de leur caractères polluant aux particules fines.  Bois bûche et granulés posent cependant le problème de leur stockage, ce qui les réserve à certains types d'habitat. 

Le solaire

L’énergie solaire est surtout utilisée pour obtenir l’eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire), et en décharger de ce fait la chaudière. La solution solaire peut être retenue pour le chauffage de la maison, en appoint d'une autre énergie. Le soleil ne brille pas également pendant toute l’année et dans toutes les régions ; d'où l'association avec d'autres énergies ou d'autres systèmes de chauffage. Lorsqu’on projette de s’équiper de panneaux solaires, il faut, bien sûr, prendre en considération la carte d’ensoleillement du pays. Dans le sud de la France, il existe même des maisons solaires sans chauffage d’appoint (maisons passives). Cependant, le solaire est peut-être plus rentable dans le Nord que dans le Sud. Ce n’est pas un paradoxe, et le nombre de maisons utilisant cette énergie dans les pays scandinaves est là pour le démontrer. 

Aérothermie et géothermie : la pompe à chaleur

La pompe à chaleur (PAC) a fait son apparition avec l'émergence des problèmes d'approvisionnement pétroliers dans les années 1970. Elle apporte aussi une réponse au problème environnemental d'utilisation des produits pétroliers . Comme son nom l’indique, une pompe à chaleur est conçue pour récupérer des calories à l’extérieur de la maison. Elle consomme de l’électricité pour fonctionner, mais la chaleur produite est plus importante que celle que fournirait un appareil électrique pour la même consommation (coefficient de performance, ou COP jusqu'à 5). La pompe prend de la chaleur dans un milieu A (source froide) pour la restituer dans un milieu B (source chaude). L’appareil récupère des calories, soit directement dans l’air extérieur (aérothermie), soit dans un milieu liquide, soit dans le sol (géothermie). Il existe quatre combinaisons possibles et quatre sortes de pompes à chaleur : air-air, air-eau, eau-air et eau-eau. Les pompes air-air sont les plus utilisées. Les pompes air-eau sont associées aux système de chauffage central et aux planchers chauffants. Les pompes eau-eau sont toutefois celles qui offrent le meilleur rendement.
La pompe à chaleur peut être utilisée comme moyen unique de chauffage, notamment avec un plancher chauffant ou, en phase aérothermique, avec des splits. En rénovation, une tendance se dessine en faveur d'installations hybrides, donnant à la PAC la priorité lors de températures extérieures positives, la chaudière fioul ou gaz prenant le relai lors de températures nettement négatives.
La PAC présente aussi l'avantage d'être réversible, c'est-à-dire de fournir de la chaleur l'hiver et de la fraîcheur l'été.  Pour le chauffage de l'eau sanitaire, elle est au cœur du chauffe-eau thermodynamique, incontournable dans les maisons passives.  


Cet article peut vous intéresser :

image

Les zones à isoler dans une maison

Isoler sa maison a pour but d’en améliorer le confort et de réduire les frais de chauffage. Les dépenses engendrées par les travaux d’isolation sont rapidement compensées, d'autant qu'ils bénéficient de soutiens financiers important de la part de l'États, des régions et divers acteurs locaux.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

FIN DE LA PUBLICITÉ SUR RÉNO-INFO-MAISON.com

Pour répondre à la demande de plusieurs internautes fidèles, nous avons supprimé la publicité sur RÉNO-INFO-MAISON.com pour une meilleure lecture du site mais aussi pour souligner notre indépendance. Nous espérons que vous apprécierez cet effort qui n'est pas sans impact budgétaire. RÉNO-INFO-MAISON.com, C'EST + de 2000 FICHES CONSEILS, DES CENTAINES DE RÉPONSES À VOS QUESTIONS, SUR LA MAISON, SUR LA CONSTRUCTION, LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE MAIS AUSSI LE JARDINAGE. 

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits (mise à jour)

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Le BTP se mobilise pour le Téléthon 2024 - programme et actions

Partenaire de l’AFM Télethon depuis 2018, Synerciel (réseau ayant pour objectif de fédérer des entrepreneurs autour de la rénovation énergétique) souhaite en cette année olympique 2024 mettre toute son énergie à l’organisation de la plus grande manifestation sportive du secteur du BTP sous le signe de la solidarité : la première édition du « Téléthon de la Filière du Bâtiment  ».

image

Interdiction de louer les passoires thermiques : le calendrier est revu

Les passoires thermiques, nom donné aux logements laissant fuir les calories l'hiver du fait d'une absence d'isolation ou d'une isolation défaillante, sont dans le collimateur du Gouvernement depuis longtemps. Pour "inciter" les propriétaires bailleurs à faire des travaux, l'idée d'une interdiction de location ou de re-location des logements les plus mal classés thermiquement a fait son chemin. On savait le principe acquis, mais pas le calendrier et les modalités de mise en œuvre des dispositions prises. Un arrêté le publié 18 août 2023, jugé trop contraignant, a été remplacé par un autre, le 23 mars 2024, modifiant notamment l'entrée en vigueur des mesures restrictives à la location des logements en fonction de leur classement au DPE.  

image

Comment faire du mortier de chaux

Le mortier de chaux a longtemps été le matériau de maçonnerie le plus utilisé pour maçonner et notamment pour assembler des pierres ou pour réaliser des enduits notamment intérieurs. Facile à fabriquer car utilisant un liant aisé à produire, il reste très employé, surtout pour la restauration des vieilles demeures et des bâtiments historiques. Comme toujours, de bons outils bien sélectionnés sont nécessaires pour tous vos travaux de maçonnerie .

image

Comment améliorer l'eau du robinet?

On se pose beaucoup de questions sur la qualité de l'eau du robinet . Il est possible de l'assainir pour garantir sa potabilité et donc notre sécurité alimentaire. Voici quelques méthodes pour traiter l' eau du robinet à la maison.

image

Le salpêtre c'est quoi? Ça se traite comment?

Le salpêtre est une formation saline qui se produit sur les surfaces des murs, principalement en maçonnerie ou en béton, à cause de l' humidité . Il apparaît sous forme de taches blanchâtres ou grises, souvent poudreuses. Le salpêtre est causé par la migration des sels minéraux contenus dans les matériaux de construction vers la surface sous l'effet de l'eau. Lorsque l'eau s'évapore, elle laisse ces sels derrière elle sous forme de poudre grisâtre à blanche. Le salpêtre touche prioritairement les vieux locaux agricoles ayant accueilli du bétail dont la maçonnerie a été imprégné d'urine animale : bergerie, étable, écurie, porcherie notamment.  Dans les maisons récente, il apparaît au niveau des joints entre parpaing, qu'il désagrège  

Une optimisation du confort thermique de la maison

Avoir une bonne température dans la maison hiver comme été, bénéficier d’une bonne qualité de l’air intérieur : deux objectifs pour le confort et la santé. Le confort parce qu’un grand nombre d’habitant estime avoir souvent froid l’hiver. La santé parce qu’une maison mal chaussée est aussi très souvent une maison humide, favorisant les allergies et les troubles respiratoires. 

Le rafraîchissement de la maison

Une maison mal rafraîchie, c’est aussi une maison soumise à la canicule et aux pointes de température extrêmes, aujourd’hui fréquentes du fait du dérèglement climatique. Une isolation thermique raisonnée évite ce désagrément qui peut avoir un impact négatif, notamment sur les personnes âgées les plus vulnérables.