Les installations électriques apparentes sous baguettes ou goulottes

La nature de la maçonnerie ne permet pas toujours de réaliser des encastrements. De plus, les différentes installations apparentes (câbles multiconducteurs ou baguettes) sont toujours plus faciles à réaliser pour l’amateur. Il est en effet plus commode de répartir les circuits de cette façon. Les interventions ultérieures (dépannages, prolongations) seront aussi plus aisées.

Les installations par câbles multiconducteurs

Les câbles multiconducteurs semi-rigides constituent un matériel d’emploi facile qui permet de réaliser des installations en un temps très court avec un minimum d’outillage, lequel se limite pratiquement à un marteau, un tournevis, une pince coupe-câble et une pince à dénuder. Les pontets clouables ne doivent pas être espacés de plus de 40 cm.

Ces câbles ne contenant généralement pas plus de trois conducteurs (phase / neutre / terre), on peut considérer que chaque ligne correspond au maximum à un circuit. On comprend donc que les câbles multiconducteurs soient plutôt utilisés pour prolonger une installation que pour la réaliser entièrement. On les utilise aussi en association avec un chemin de câble fixé en haut dans les locaux industriels ou techniques. 

Les installations sous conduits apparents

Dans certains locaux humides (laverie, salle d’eau, etc.), les baguettes sont interdites. Si la nature du mur rend difficile la réalisation d’une installation encastrée, il faut recourir à l’utilisation de conduits rigides apparents en PVC fixés par colliers vissants ou par pontets clouables. Ce type d’installation est également rendu nécessaire dans les locaux (atelier, garage, etc.) où des câbles multiconducteurs apparents pourraient être exposés à des chocs.

  • Si la protection assurée par ces conduits est continue, il est possible de faire passer des conducteurs rigides à âme massive dans le conduit.
  • Si la protection est discontinue, il est obligatoire de faire passer des câbles multiconducteurs. 

Les installations sous baguette et goulotte

Les baguettes (ou moulures) ont longtemps constitué le principal matériel pour les installations électriques. Il s’agissait autrefois de baguettes en bois (pin) en deux parties : le socle rainuré dans lequel passaient les conducteurs et le couvercle plat se clouant sur le socle pour en assurer la protection. Ces baguettes présentaient de nombreux avantages, au premier rang desquels celui d’une pose facile par clouage et d’une coupe aisée par sciage. Leur inconvénient majeur était d’être très conductrices de flamme et, donc, particulièrement exposées en cas de court-circuit, d’où la nécessité d’isoler les conducteurs les uns des autres. Chaque rainure ne devait donc accueillir qu’un seul conducteur.

Les baguette en bois sont interdites dans les locaux d'habitation, maisons individuelles ou appartements. Elles sont tolérées en rénovation dans les monuments historiques.
On utilise aujourd’hui des baguettes ou des goulottes en matière plastique (PVC), qui se clouent ou se collent. Leur sciage est aussi facile, si ce n’est plus, que celui des baguettes en bois. Leur grand atout est d’être non conducteur de flamme, d’où la possibilité d’accueillir dans chaque rainure jusqu’à trois conducteurs, à condition, cependant, que ceux-ci n’occupent pas plus de 1/3 du volume de la rainure

Pose et installation sous baguette électrique

• Le socle des baguettes est maintenu par clouage (potentiellement pas vissage), mais surtout par  par collage.
• Le couvercle des baguettes se fixe par emboîtement (clipsage).

Le parcours des baguettes sur les murs des pièces ne fait pas l’objet de règles strictes. On s’efforce généralement de dissimuler les baguettes en les plaçant le long des plinthes et des entourages de portes. Elles peuvent être peintes de la couleur des plinthes ou de celle des entourages de portes ou de fenêtres, ce qui peut les rendre très discrètes.
Sauf si l’on utilise des accessoires de jonction, la liaison des baguettes dans le prolongement doit toujours se faire sous un angle de 45°, baguette et couvercle étant sciés sous cet angle dans une boîte à coupe (ou boîte à onglet).

Toute installation sous baguettes doit être réalisée avec des conducteurs rigides à âme massive. Il est interdit d’utiliser des fils souples à âme câblée, réservés aux installations mobiles. Il est à noter que, tout comme les boîtes de dérivation, les baguettes doivent rester accessibles en permanence, leur couvercle devant pouvoir être ouvert en cas de nécessité (court-circuit ou tout simplement panne de liaison). Il est donc rigoureusement interdit de les tapisser, de les recouvrir de tissu ou de revêtement plastique.

Des règles à respecter

• Dans toute goulotte posée en plinthe, le conducteur le plus bas doit être à une distance minimale de 1,5 cm au-dessus du sol fini.
• Les moulures et plinthes en PVC doivent être mises en œuvre avec leurs accessoires (jonction, coude, arrêt en bout), de façon à assurer une protection continue des conducteurs.
• Les connexions se font sous boîtes jointives aux baguettes, ou dans celles-ci si l’ouverture du couvercle nécessite une action manuelle importante ou l’usage d’un outil.
• Dans un même compartiment, tous les conducteurs doivent être de même tension et protégés individuellement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.