Les installations électriques apparentes sous baguettes ou goulottes

La nature de la maçonnerie ne permet pas toujours de réaliser des encastrements. De plus, les différentes installations apparentes (câbles multiconducteurs ou baguettes) sont toujours plus faciles à réaliser pour l’amateur. Il est en effet plus commode de répartir les circuits de cette façon. Les interventions ultérieures (dépannages, prolongations) seront aussi plus aisées.

Les installations par câbles multiconducteurs

Les câbles multiconducteurs semi-rigides constituent un matériel d’emploi facile qui permet de réaliser des installations en un temps très court avec un minimum d’outillage, lequel se limite pratiquement à un marteau, un tournevis, une pince coupe-câble et une pince à dénuder. Les pontets clouables ne doivent pas être espacés de plus de 40 cm.

Ces câbles ne contenant généralement pas plus de trois conducteurs (phase / neutre / terre), on peut considérer que chaque ligne correspond au maximum à un circuit. On comprend donc que les câbles multiconducteurs soient plutôt utilisés pour prolonger une installation que pour la réaliser entièrement. On les utilise aussi en association avec un chemin de câble fixé en haut dans les locaux industriels ou techniques. 

Les installations sous conduits apparents

Dans certains locaux humides (laverie, salle d’eau, etc.), les baguettes sont interdites. Si la nature du mur rend difficile la réalisation d’une installation encastrée, il faut recourir à l’utilisation de conduits rigides apparents en PVC fixés par colliers vissants ou par pontets clouables. Ce type d’installation est également rendu nécessaire dans les locaux (atelier, garage, etc.) où des câbles multiconducteurs apparents pourraient être exposés à des chocs.

  • Si la protection assurée par ces conduits est continue, il est possible de faire passer des conducteurs rigides à âme massive dans le conduit.
  • Si la protection est discontinue, il est obligatoire de faire passer des câbles multiconducteurs. 

Les installations sous baguette et goulotte

Les baguettes (ou moulures) ont longtemps constitué le principal matériel pour les installations électriques. Il s’agissait autrefois de baguettes en bois (pin) en deux parties : le socle rainuré dans lequel passaient les conducteurs et le couvercle plat se clouant sur le socle pour en assurer la protection. Ces baguettes présentaient de nombreux avantages, au premier rang desquels celui d’une pose facile par clouage et d’une coupe aisée par sciage. Leur inconvénient majeur était d’être très conductrices de flamme et, donc, particulièrement exposées en cas de court-circuit, d’où la nécessité d’isoler les conducteurs les uns des autres. Chaque rainure ne devait donc accueillir qu’un seul conducteur.

Les baguette en bois sont interdites dans les locaux d'habitation, maisons individuelles ou appartements. Elles sont tolérées en rénovation dans les monuments historiques.
On utilise aujourd’hui des baguettes ou des goulottes en matière plastique (PVC), qui se clouent ou se collent. Leur sciage est aussi facile, si ce n’est plus, que celui des baguettes en bois. Leur grand atout est d’être non conducteur de flamme, d’où la possibilité d’accueillir dans chaque rainure jusqu’à trois conducteurs, à condition, cependant, que ceux-ci n’occupent pas plus de 1/3 du volume de la rainure

Pose et installation sous baguette électrique

• Le socle des baguettes est maintenu par clouage (potentiellement pas vissage), mais surtout par  par collage.
• Le couvercle des baguettes se fixe par emboîtement (clipsage).

Le parcours des baguettes sur les murs des pièces ne fait pas l’objet de règles strictes. On s’efforce généralement de dissimuler les baguettes en les plaçant le long des plinthes et des entourages de portes. Elles peuvent être peintes de la couleur des plinthes ou de celle des entourages de portes ou de fenêtres, ce qui peut les rendre très discrètes.
Sauf si l’on utilise des accessoires de jonction, la liaison des baguettes dans le prolongement doit toujours se faire sous un angle de 45°, baguette et couvercle étant sciés sous cet angle dans une boîte à coupe (ou boîte à onglet).

Toute installation sous baguettes doit être réalisée avec des conducteurs rigides à âme massive. Il est interdit d’utiliser des fils souples à âme câblée, réservés aux installations mobiles. Il est à noter que, tout comme les boîtes de dérivation, les baguettes doivent rester accessibles en permanence, leur couvercle devant pouvoir être ouvert en cas de nécessité (court-circuit ou tout simplement panne de liaison). Il est donc rigoureusement interdit de les tapisser, de les recouvrir de tissu ou de revêtement plastique.

Des règles à respecter

• Dans toute goulotte posée en plinthe, le conducteur le plus bas doit être à une distance minimale de 1,5 cm au-dessus du sol fini.
• Les moulures et plinthes en PVC doivent être mises en œuvre avec leurs accessoires (jonction, coude, arrêt en bout), de façon à assurer une protection continue des conducteurs.
• Les connexions se font sous boîtes jointives aux baguettes, ou dans celles-ci si l’ouverture du couvercle nécessite une action manuelle importante ou l’usage d’un outil.
• Dans un même compartiment, tous les conducteurs doivent être de même tension et protégés individuellement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les dernieres vidéos maison

image

Baromètre Qualitel 2020 (Attention debut du son à 3 minutes)

Le baromètre QUALITEL est une étude à la fois d’une ampleur et d’une robustesse inédites, mais surtout innovante avec la création du Qualiscore. Qualitel et Ipsos se sont donnés les moyens de fabriquer un instrument qui permet d’analyser de façon large et fine aussi bien les cibles que les sujets abordés.

image

C'est quoi un bon artisan ?

Jean-Christophe REPON a été élu , le 2 juillet 2020,  Président de la CAPEB , la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, succédant ainsi au président Patrick LIÉBUS. Il est maître électricien à la tête d’une entreprise à Toulon dans le Var.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Doublage isolant des murs sans ossature : Optimax Habito®

La sortie d'un système de doublage isolant des murs sans ossature combinant le savoir-faire de Placo et d'Isover sans ossature a été accueilli avec enthousiasme tant par les professionnels que par les particuliers intéressé par la rénovation thermique des logement. Le détail du dispositif permet d'en mesurer le caractère révolutionnaire.  

image

La climatisation réversible

Dans cette vidéo, christian PESSEY fait le point sur la climatisation réversible et sur les offres de mensualisation proposées par ENGIE

Les derniers conseils maison

image

Maprimrenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMRENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMRENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

image

Quel type de fenêtre pour votre maison ?

Les fenêtres jouent un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Conçues pour éclairer l’intérieur des pièces à la lumière du jour, elles limitent le passage du froid, de la chaleur et des bruits. Ces dernières fonctions ont pris une importance croissante à cause du coût de l’énergie et de l’intensité des bruits en agglomération et près des routes, voies ferrées et aéroports à fort trafic.

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Eau de javel sur les tuiles : quels risques?

J'ai une une toiture en tuiles terre cuite et j ai appliqué de la javel dessus pour la première fois. Y a-t-il un risque pour ma toiture et si oui quelle solution appliquer? Nicolas

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.