La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les précautions à prendre

La première d’entre elles consiste à ne demander à une installation que ce qu’elle peut fournir :

ne surchargez pas les circuits (huit points d’utilisation au maximum) et surtout ne raccordez pas des appareils de forte puissance sur des lignes qui ne sont pas faites pour cela ;
ne modifiez pas l’installation inconsidérément, en la prolongeant abusivement (n’ajoutez pas du neuf sur du vieux) ;
ne cédez pas à la tentation du mauvais bricolage (accroissement de la capacité d’un coupe-circuit, par exemple) ; le provisoire dure souvent bien longtemps, parfois jusqu’à l’accident ;
n’utilisez que du matériel et des appareils conformes aux normes en vigueur ; celles-ci ont été établies pour votre sécurité.

Les conditions du dépannage

Une panne d’alimentation de votre installation ne signifie pas qu’elle n’est plus sous tension. La première des choses est donc de couper cette alimentation au disjoncteur principal. Si vous devez intervenir loin de celui-ci, placez une étiquette sur le disjoncteur signalant cette intervention, afin que personne ne rétablisse le courant accidentellement.
Le fonctionnement répété d’un disjoncteur ou d’un fusible révèle une anomalie sur l’installation. Ne vous acharnez pas à traiter la conséquence avant la cause. Recherchez les origines de la panne et, si vous en avez la compétence, remédiez-y ; sinon, faites appel à un électricien professionnel.
Toute intervention doit être réalisée avec un outillage adapté : celui de l’électricien ; c’est à ce prix que votre dépannage sera durable.
Pour certaines opérations devant se faire sous tension (contrôle de l’équilibrage des phases, vérification du voltage, etc.), prenez toutes les précautions touchant à l’isolation. Travaillez avec des gants, n’utilisez que des outils à manche et à poignée isolés, etc. Dans tous les cas, travaillez sous un éclairage convenable, avec une lampe à piles si l’alimentation est suspendue.

L’identification des coupe-circuits

Afin de faciliter les recherches lors du fonctionnement d’un coupe-circuit, il est bon d’identifier au tableau les différents coupe-circuits, en indiquant, à l’aide d’étiquettes, la correspondance avec les pièces (salon, salle à manger, chambre, salle de bains, etc.) ou les appareils (chauffage, chauffe-eau, etc.) alimentés

Le contrôle des liaisons

De nombreuses pannes trouvent leur origine dans des défauts de liaison au niveau des bornes des différents appareils, prises et interrupteurs en particulier. Sous l’effet du passage du courant, les vis de ces bornes peuvent se desserrer. Le faux contact est alors la panne la plus courante, mais il peut se produire un grésillement et un échauffement susceptibles de détruire, à la longue, l’isolant. Dans certains cas, même, le conducteur peut sortir de son logement, entraînant un court-circuit ou la mise sous tension de la carcasse métallique d’un appareil.
Il est donc prudent, au moindre faux contact, de resserrer les vis des bornes des appareils du circuit concerné. Utilisez pour cela un tournevis d’électricien (la lame du testeur de tension est de taille convenable). Coupez, bien sûr, le courant au disjoncteur général avant de démonter l’appareil pour remédier à la panne.

L'isolement des appareils

Avec une installation aux normes, la disjonction de l'installation ou d'un coupe-circuit différentiel trahit un défaut d'isolement au niveau d'un appareil, ce qui entraîne une fuite de courant, enregistré comme une perte de potentiel entre la phase et le neutre qui met le disjoncteur en fonction. Débranchez un à un les appareils alimentés par le circuit concerné. Vous ne tarderez pas à trouver l'appareil fautif à faire réviser ou à remplacer.   

ATTENTION : 

Trop d’installations sont encore dotées d’un tableau de répartition équipé de porte-fusibles traditionnels en porcelaine avec des plombs ou de coupe-circuits à cartouche. La modernisation radicale des tableaux de ce genre s’impose.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Le lait de chaux : c'est quoi? ça sert à quoi?

Le lait de chaux est l'un des produits les plus anciens pour peindre et assainir les granges, les écuries et les bergeries. De là à en faire une peinture décorative , il n'y avait qu'un pas. Le produit a séduit les décorateurs mais aussi tous ceux et celles qui l'apprécient pour ses nombreuses qualités, notamment naturelles.

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Les Français et la rénovation énergétique: baromètre Monexpert-renovation-energie

Le 7ème baromètre 2021 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre que la rénovation énergétique est une préoccupation de plus en plus forte pour les Français, convaincus massivement que l’enjeu doit s’inscrire dans le programme des candidats à la présidentielle. Malgré ce fort intérêt, les Français restent perdus devant la complexité du fléchage des aides et disposent d’un budget en baisse par rapport à 2020 pour financer les travaux dans leur logement. Pour faciliter leurs démarches, ils plébiscitent l’accompagnement à travers un prestataire unique et, en prérequis, l’audit énergétique de leur logement.

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.