La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les précautions à prendre

La première d’entre elles consiste à ne demander à une installation que ce qu’elle peut fournir :

ne surchargez pas les circuits (huit points d’utilisation au maximum) et surtout ne raccordez pas des appareils de forte puissance sur des lignes qui ne sont pas faites pour cela ;
ne modifiez pas l’installation inconsidérément, en la prolongeant abusivement (n’ajoutez pas du neuf sur du vieux) ;
ne cédez pas à la tentation du mauvais bricolage (accroissement de la capacité d’un coupe-circuit, par exemple) ; le provisoire dure souvent bien longtemps, parfois jusqu’à l’accident ;
n’utilisez que du matériel et des appareils conformes aux normes en vigueur ; celles-ci ont été établies pour votre sécurité.

Les conditions du dépannage

Une panne d’alimentation de votre installation ne signifie pas qu’elle n’est plus sous tension. La première des choses est donc de couper cette alimentation au disjoncteur principal. Si vous devez intervenir loin de celui-ci, placez une étiquette sur le disjoncteur signalant cette intervention, afin que personne ne rétablisse le courant accidentellement.
Le fonctionnement répété d’un disjoncteur ou d’un fusible révèle une anomalie sur l’installation. Ne vous acharnez pas à traiter la conséquence avant la cause. Recherchez les origines de la panne et, si vous en avez la compétence, remédiez-y ; sinon, faites appel à un électricien professionnel.
Toute intervention doit être réalisée avec un outillage adapté : celui de l’électricien ; c’est à ce prix que votre dépannage sera durable.
Pour certaines opérations devant se faire sous tension (contrôle de l’équilibrage des phases, vérification du voltage, etc.), prenez toutes les précautions touchant à l’isolation. Travaillez avec des gants, n’utilisez que des outils à manche et à poignée isolés, etc. Dans tous les cas, travaillez sous un éclairage convenable, avec une lampe à piles si l’alimentation est suspendue.

L’identification des coupe-circuits

Afin de faciliter les recherches lors du fonctionnement d’un coupe-circuit, il est bon d’identifier au tableau les différents coupe-circuits, en indiquant, à l’aide d’étiquettes, la correspondance avec les pièces (salon, salle à manger, chambre, salle de bains, etc.) ou les appareils (chauffage, chauffe-eau, etc.) alimentés

Le contrôle des liaisons

De nombreuses pannes trouvent leur origine dans des défauts de liaison au niveau des bornes des différents appareils, prises et interrupteurs en particulier. Sous l’effet du passage du courant, les vis de ces bornes peuvent se desserrer. Le faux contact est alors la panne la plus courante, mais il peut se produire un grésillement et un échauffement susceptibles de détruire, à la longue, l’isolant. Dans certains cas, même, le conducteur peut sortir de son logement, entraînant un court-circuit ou la mise sous tension de la carcasse métallique d’un appareil.
Il est donc prudent, au moindre faux contact, de resserrer les vis des bornes des appareils du circuit concerné. Utilisez pour cela un tournevis d’électricien (la lame du testeur de tension est de taille convenable). Coupez, bien sûr, le courant au disjoncteur général avant de démonter l’appareil pour remédier à la panne.

L'isolement des appareils

Avec une installation aux normes, la disjonction de l'installation ou d'un coupe-circuit différentiel trahit un défaut d'isolement au niveau d'un appareil, ce qui entraîne une fuite de courant, enregistré comme une perte de potentiel entre la phase et le neutre qui met le disjoncteur en fonction. Débranchez un à un les appareils alimentés par le circuit concerné. Vous ne tarderez pas à trouver l'appareil fautif à faire réviser ou à remplacer.   

ATTENTION : 

Trop d’installations sont encore dotées d’un tableau de répartition équipé de porte-fusibles traditionnels en porcelaine avec des plombs ou de coupe-circuits à cartouche. La modernisation radicale des tableaux de ce genre s’impose.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le carrelage, la pierre, le marbre, le travertin, les tomettes

Le carrelage, le marbre, le travertin ou encore les tomettes, autrement dit, les revêtements de surface durs, présentent l’avantage de se nettoyer facilement. Sur le plan sanitaire, en période d'épidémie virale,  il peut y avoir un revers de la médaille : les virus y vivraient plus longtemps et y seraient plus facilement accessibles à l’homme. Il faut donc redoubler d'attention pour l'entretien de ces surfaces.

image

L'atelier : l'établi et les rangements

On ne peut prétendre effectuer un travail de qualité sans disposer d’un emplacement réservé au bricolage. Évidemment, la place dont on dispose conditionne l’agencement de l’atelier. Celui-ci peut se limiter à un placard ou une armoire, dans un petit appartement, ou occuper un bâtiment annexe dans une grande propriété. L'établi en est l'équipement central.

image

Clôture en bois ou en PVC

La classique clôture en forme de “barrière” présente un aspect rustique qui lui vaut bien des adeptes, dans les lotissements pavillonnaires comme à la campagne. Elle reste la plus appréciée dans les régions rurales, où elle est parfois la seule acceptée (notamment en montagne) par les services de l'urbanisme. Néanmoins, le PVC (généralement blanc) gagne des adeptes car il dispense de tout entretien (autre qu'un coup de jet de temps en temps). Les clôtures en PVC se montent comme un jeu de construction. Ces clôtures peuvent être fixées directement au sol ou sur un muret.

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.