Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les outils à main

Un bon menuisier est capable de mener à bien des projets importants en utilisant uniquement des outils traditionnels.
La panoplie de base du menuisier comprend plusieurs scies (égoïne, à dos, à guichet), une boîte à onglet, un rabot (métallique ou à fût en bois), des vrilles, un jeu de ciseaux à bois (dont un bédane), un maillet, un jeu de râpes (ronde et demi-ronde), une équerre et une fausse équerre (sauterelle), un jeu de tournevis, une tenaille, etc. Il faut un peu de temps et d’habileté, parfois de la force physique (pour le débit, en particulier) pour apprendre à s’en servir correctement et éprouver le plaisir du travail manuel bien fait.
Les machines facilitent cependant grandement la tâche et font gagner beaucoup de temps. Un bricoleur qui travaille régulièrement a besoin d’une bonne perceuse et de ses accessoires, d’une scie sauteuse ou circulaire et d’une ponceuse. Le mieux est de s’équiper peu à peu, au fur et à mesure des besoins.
Le maniement de machines électroportatives (ou même des postes fixes) demande aussi l’acquisition d’un tour de main. Il faut, par exemple, de l’entraînement pour effectuer une découpe sinueuse et compliquée avec une scie sauteuse.
Dans tous les cas, le menuisier amateur doit s’efforcer de travailler avec précision en respectant les cotes. Le soin et la méthode dans le travail font gagner du temps.

Des outils performants

Pour réaliser un assemblage à mi-bois, il est conseillé d’utiliser la scie à tenon et le ciseau à bois. Encore faut-il que ces outils soient en bon état. Si le ciseau est ébréché et la scie désaffûtée, l’assemblage ne sera pas bon ; il y aura du jeu, et les angles ne seront pas droits.
La qualité des outils, qu’ils soient manuels ou mécaniques, revêt une importance particulière en menuiserie. Au moment de l’achat, il faut choisir des outils de bonne qualité, qui durent longtemps. Il faut les entretenir régulièrement pour les protéger de la rouille (en les graissant) et les affûter. Les dérivés du bois (qui contiennent des résines) exigent souvent l’utilisation d’un outillage spécialement traité.

De la méthode

Travailler avec méthode, c’est adopter une organisation rationnelle et cohérente pour chaque réalisation. Établissez d’abord un plan (sur du papier millimétré) en portant les cotes exactes. Réunissez ensuite l’ensemble des éléments entrant dans la mise en œuvre : le bois et les panneaux de dérivés ; la quincaillerie (charnières, poignées, pieds), la clouterie et la visserie ; les produits (colles, pâte à bois, vernis, teinture).
Le traçage et le débit des pièces de bois sont à l’origine de tout travail de menuiserie. Celles-ci sont marquées en fonction du plan et débitées à la scie.
Le corroyage consiste à amener les pièces sciées aux dimensions voulues. Les outils du corroyage sont les riflards, les varlopes, les rabots et les râpes.
L'usinage
permet de façonner les pièces pour les assembler. On utilise la scie à tenon, le bédane, le ciseau, le vilebrequin et le bouvet.
Les finitions passent par le ponçage, le placage des chants et l’application de différents produits (bouche-pores, teinture, vernis).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tracer sur le bois

La menuiserie fait appel à des techniques relativement simples, mais qui sont issues d’un savoir-faire traditionnel dont il faut respecter les principes et l’ordonnancement. Le traçage est à la base de tous les travaux de menuiserie. De sa précision dépend la qualité du travail.

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

Les derniers conseils maison

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.