L'outillage électroportatif

L'outillage électroportatif est devenu totalement indispensable au bricoleur d'aujourd'hui. Celui-ci a la choix entre un grand nombre d'appareils s'utilisant sur secteur ou sur batterie, intégraux ou à fonctions multiples.

La perceuse 

La perceuse constitue souvent la base de l’outillage électrique du bricoleur. Pourtant, à bien y regarder, le percement de trous n’occupe qu’une petite place dans ses activités et ne justifie pas toujours l’achat de ce matériel. Il existe d’ailleurs d’excellents outils à main (vilebrequin, mais aussi chignole) pour les travaux de percement dans les matériaux tendres comme le bois. L’apparition des perceuses sans fil, fonctionnant sur batterie, a été perçue dans les années 1990 comme de la « gadgétisation » ; les matériels étaient peu puissants, et leur lourde batterie se déchargeait très rapidement. De gros progrès ont été réalisés, et l’on trouve même aujourd’hui des perceuses sans fil à percussion. L'apparition des batteries lithium-ion a permis d'augmenter l'autonomie, mais aussi le couple et la puissance de ces machines.

La visseuse-dévisseuse

La recherche de légèreté a conduit aussi à la miniaturisation des matériels et à l’apparition de mini-perceuses essentiellement dédiées au vissage-dévissage ; d’où, également, l’apparition de machines spécifiques baptisées “tournevis électriques” et n’ayant que cette fonction.  Les critères de choix sont le poids, qui ne doit pas être trop important, la puissance et la capacité de la batterie, ainsi que son temps de rechargement, le contrôle éventuel de couple. L'ergonomie est aux centre des préoccupation des fabricants.

Les intégrales

On désigne sous cette appellation générique toutes les machines qui n’offrent qu’une seule fonction :
• scie sauteuse,
• scie circulaire,
• scie égoïne (ou sabre),
• scie radiale,
• ponceuse orbitale ou à bande,
• défonceuse,
• multifonction, etc. 
La vocation unique de ces matériels est un gage de qualité et d’efficacité, puisque la machine a été conçue comme un tout cohérent dont le moteur, en particulier, est prévu pour une charge donnée. Longtemps proposées pour un fonctionnement dans l’atelier, et donc avec un branchement sur secteur, toutes les intégrales ou presque existent aujourd’hui en version sans fil, grâce aux progrès des batteries. On notera le succès des ponceuses delta, à patin triangulaire, idéales pour le ponçage des endroits difficiles d’accès, tels que les lames de volets en bois.

Les multi-outils

Les années 1980 avaient été celles des adaptations de perceuse les plus extravagantes, cette mode ayant succédé à celle du “bloc-moteur”, mis à toutes les sauces et associé à une multitude de fonctions, allant de la perceuse au tour à bois, en passant par la défonceuse. L'époque actuelle est aux multi-outils conçu autour d’un moteur en forme de poignée ergonomique et recevant plusieurs têtes : perceuse, scie sauteuse et patin triangulaire de ponçage. Beaucoup mieux conçu que ses ancêtres, c’est aujourd’hui une machine polyvalente à souhait, idéale pour les petits bricolages, et qui bien sûr, fonctionne elle aussi sur batterie pour être libérée de toute contrainte filaire.

La scie radiale

Autrefois pratiquement réservée aux encadreurs, la scie radiale fait une entrée remarquée dans l’atelier du bricoleur. Cette scie circulaire à coupe d’onglet montée sur bras articulé garantit des coupes précises sous des angles déterminés. Elle devient elle aussi autonome (ici, dans le cadre d’un servant d’atelier intégrant cinq machines).

La scie à ruban et la scie à chantourner (ou à fil)

Ces outils à poste fixe ont des fonctions spécifiques qui les réservent aux travaux de menuiserie spécialisée, d'ébénisterie ou de maquettisme. Elle permettent notamment de réaliser des découpes courbes ou chantourner plus ou moins précises selon les besoins. 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Travailler le bois avec des combinées ou des machines intégrales

Autrefois réservées aux “pros” du bricolage, les machines à poste fixe combinées ou intégrales sont de plus en plus accessibles. Elles méritent un emplacement de choix dans l'atelier, dont les dimensions doivent être suffisantes pour que l'on puisse évoluer facilement autour d'élles, sans risques d'accident.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.