Mortier et béton : les agrégats (granulats : sable, gravier, etc.)

Également appelés “granulats”, les agrégats constituent pour ainsi dire la charpente des mortiers et des bétons. Le mot désigne tous les éléments qui peuvent être assemblés par un liant. En maçonnerie, il s’agit essentiellement de sable et de gravillons, mais aussi, dans une certaine mesure, de cailloux et de pierres de faible grosseur. Un mélange de liant, de sable et d'eau donne du mortier. En ajoutant au mélange des graviers, des cailloux, des morceaux de pierre on obtient du béton.

Le sable

Il doit provenir exclusivement d’une rivière ou d'un plan d'eau douce, le sel contenu dans le sable de mer nuisant à la prise du liant et donc à la solidité du mortier ou du béton. Il faut également qu’il soit propre, les impuretés telles que la boue ou la terre pouvant, elles aussi, nuire à la qualité de l’ouvrage. Vous pourrez contrôler cette propreté d’abord à l’œil, puis en frottant le sable entre vos mains (sur lesquelles il laissera une trace s’il est très sale). Pour une sécurité absolue, vous pourrez faire un test plus approfondi : remplissez de sable un bocal en verre sur 7 cm et ajoutez de l’eau salée sur 5 cm. Agitez le tout, puis laissez reposer. Au bout de quelques heures, les impuretés se déposeront sur la couche de sable, vous permettant d’apprécier le degré de propreté du matériau.
L’humidité du sable que vous emploierez est également importante, car elle peut modifier de façon très sensible les proportions lors du gâchage ; en effet, l’eau mêlée au sable entraîne une augmentation de volume (on dit que le sable "foisonne"). On considère que le foisonnement est en moyenne, de l’ordre de 20 %.

Test de foisonnement

Une méthode simple permet de connaître le pourcentage de foisonnement : on sait que le sable occupe exactement le même volume dans l’air que dans l’eau. Pour apprécier le  foisonnement d’un sable, réalisez l’expérience suivante:
• Prenez un récipient (un seau) gradué en litres (au-delà de 10 l) 
• Versez-y 10 l de sable foisonné 
• Versez plus d’eau que de sable 
• Mélangez l’eau et le sable 
• Laissez reposer jusqu’à ce que le sable se dépose au-dessous du niveau des 10 l 
• Rajoutez du sable jusqu’à ce que le niveau des 10 l soit de nouveau atteint ; la quantité de sable ajoutée correspond au foisonnement.

Ainsi, si vous avez ajouté 3 l de matériau, cela signifie que 13 l de votre sable correspondent à 10 l du même sable sec ; le foisonnement de votre agrégat est donc de 30 %. Vous pourrez ainsi corriger vos proportions au moment du gâchage.

Les graviers, les cailloux et les pierres

La haute résistance du béton est obtenue par la liaison de particules rocheuses plus grosses que le sable. Les graviers, les cailloux et même les pierres concassées entrent dans cette catégorie, les premiers étant, bien sûr, les plus utilisés.
On trouve des graviers de rivière et des graviers de mer (préalablement lavés à l'eau douce). Les premiers sont généralement plus ronds et plus polis, d’où un meilleur calage spontané lors du coulage. De nombreux graviers résultent du concassage de roches. Cela leur donne une meilleure homogénéité physique (ils ont forcément à peu près la même origine), et leur calibrage est constant.

Graviers, cailloux et pierres concassées constituent trois grandes catégories à l’intérieur desquelles on trouve encore trois classes : gros, moyens, petits. Ce classement est important, car il permet d’établir la granulométrie de l’agrégat, un élément qu’il faut connaître lorsqu’on veut, par exemple, un béton correspondant à une charge et à une résistance précises – il faut en effet avoir une granulométrie continue, les différentes grosseurs d’agrégats devant être représentées. En fait, l’amateur n’emploie généralement que deux agrégats pour préparer son béton : du sable et des gravillons. La granulométrie est alors considérée comme discontinue. La solidité du béton obtenu est le plus souvent largement suffisante.

Granulométrie des différents agrégats
Type d'agrégat Classe Calibre maximal (en mm)
Sable petits 0,08
moyens 0,30
gros 1,25
Gravillons petits 5,00
moyens 8,00
gros 12,50
Cailloux, pierres concassées petits 20
moyens 30
gros 50

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Faire du béton (dosage et gâchage)

La fabrication du béton est proche de celle du mortier. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.

image

Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

image

Remplacer une vitre simple

N’attendez pas qu’elle tombe d’elle-même pour remplacer une vitre fendue ou percée. Si le solin de mastic d’une vitre est décollé sur plus d’un quart de son périmètre, refaites-le entièrement. Et si elle est fendue ou brisée, remplacez-la sans délai. La feuillure doit être parfaitement propre, nettoyée de tout reste de mastic. 

image

Mur en pierres apparentes : joints qui se désagrègent

J'ai acheté une maison avec un mur en pierre apparentes a l'intérieur (salon) et chaque jour nous constatons un effritement de l'enduit sur une seul zone de la pièce. On y constante également des petits trous a certains endroits laissant penser a un verre ou insecte rongeur. Que pouvons-nous nous faire pour stopper ces effritements sans avoir a tout refaire ?