Faire du béton (dosage et gâchage)

La fabrication du béton est proche de celle du mortier. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

Comme le mortier, le béton se fabrique à l'aide d'un liant, le ciment, mélangé à du sable et des graviers (les agrégats). Le ciment est un liant hydraulique, c'est-à-dire qu'il durcit au contact de l'eau. Pour faire du béton, le liant employé est un ciment résistant (CEM I ou II – CPA – 32,5). Avec un liant de ce type, la durée de prise s’étend sur 2 à 5 heures. On a donc assez de temps pour gâcher et utiliser une quantité importante de béton. On peut toutefois ajouter des produits qui retardent ou accélèrent la prise. On utilise également d’autres adjuvants qui rendent le béton plus onctueux et plus facile d’emploi (plastifiant). Il est aussi possible de teinter celui-ci dans la masse.

Le dosage

Les proportions de sable, de gravier, de liants et d’eau dépendent de la destination du matériau. Il faut noter que le béton utilisé dans la construction (ou livré par les camions-toupies) présente une granulométrie continue : on y trouve des gravillons et des cailloux de tous calibrages. Le béton gâché par le maçon amateur a une granulométrie discontinue puisqu’il contient des gravillons calibrés d’une seule grosseur.
La proportion d’eau du mélange peut varier.
Comme pour le mortier, il convient de tenir compte du foisonnement du sable. Il faut de 140 à 200 l d’eau pour 1 m3 de béton. Si on a besoin d’un mélange très fluide, on peut légèrement surdoser l’eau.
Après préparation, on peut rectifier la plasticité du béton par un ajout d’eau ou de ciment, selon les cas. Toutefois, lorsqu’on verse un surplus d’eau, il faut toujours y mettre un peu de ciment pour que le matériau soit résistant.

Le gâchage

On utilise le plus souvent une bétonnière. Cette machine, montée sur roues, peut être installée sur les lieux mêmes des travaux, ce qui évite le transport du béton. Si elle est actionnée par un moteur thermique ou électrique (il faut prendre dans ce cas des précautions concernant le cheminement du câble de raccordement, qui doit passer en hauteur et non au sol).
La bétonnière permet de malaxer environ 125 l de béton en 3 minutes (pour les modèles  courants). Le chargement de la cuve doit se faire avec méthode : d’abord le sable et les graviers, puis le ciment, et l’eau en dernier. On charge à l’aide d’une pelle après avoir effectué les dosages.
Après le malaxage, on vide la cuve par basculement à l’aide du volant. Le béton frais doit être recueilli sur une surface propre (directement dans la brouette ou dans un bac à béton).

La mise en œuvre

Le béton doit être versé en place avec la brouette, le seau ou la pelle. Il peut être amené directement sur site par un tuyau dans le cas d'une livraison par un camion-toupie. Pour obtenir un bon accrochage, mouillez la maçonnerie en contact avec le béton. Tassez énergiquement la couche à l’aide d’une dame. Pendant le séchage (une huitaine de jours), le matériau doit être protégé des intempéries et surtout du soleil par une feuille de plastique ou une bâche.

DOSAGE
UTILISATION SABLE (en litres) GRAVIERS (en litres) CIMENT (kg)
Fondation d'un mur 600 600 250
Allée 400 800 300
Muret 400 800 350
DALLE EXTÉRIEURE 250 950 350
BÉTON ARMÉ
DALLE 800 400 350
MUR DE SOUTÈNEMENT 400 800 350
PILE 450 750 400

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice