Multiplier les plantes au jardin

Dans la nature, les plantes se reproduisent spontanément, par semis. Le jardinage est, pour une large part, l’art de reproduire ces plantes pour les cultiver. Bien que de plus en plus de jardiniers amateurs se fournissent dans les jardineries pour acquérir des plantes, la multiplication des végétaux reste l’un des côtés les plus agréables et, ce qui ne gâte rien, les plus économiques du jardinage. Avec un minimum de matériel, un brin de technique et une bonne dose de patience, un jardinier attentif peut semer ses fleurs et ses légumes, bouturer, marcotter, diviser et greffer les végétaux.

Le semis.

C’est le mode de reproduction sexuée des végétaux à fleurs le plus classique et le plus répandu dans la nature. Il consiste à placer des graines dans la terre pour les faire germer.
• Le semis en pleine terre se pratique lorsque les conditions de température et d’humidité garantissent une germination satisfaisante dans un minimum de temps, ainsi qu’une croissance de départ de la jeune plante suffisante.
• Le semis sous abri (châssis, serre, mini-serre, voire en appartement) s’impose quand les conditions énumérées ci-dessus ne sont pas réunies. C’est le cas, bien sûr, lorsque la température est insuffisante (en dessous de 15 °C), notamment en hiver, mais aussi lorsque l’ensoleillement est trop fort et l’arrosage naturel déficient. Il faut alors semer sous abri pour permettre la germination, en protégeant la graine et la plantule d’un froid trop vif ou d’un ensoleillement trop fort. Dans la pratique, c’est évidemment le froid qui justifie le plus souvent le semis sous abri.

Le bouturage.

C’est le mode de reproduction végétatif le plus pratiqué par le jardinier amateur. Il consiste à prélever une section de plante pour la faire reprendre racines dans un substrat adapté. Cette méthode présente l’avantage d’obtenir rapidement un nouveau sujet strictement conforme, génétiquement, au sujet dont il provient. De très nombreuses variantes de bouturage permettent la reproduction d’un très grand nombre de plantes dans des conditions satisfaisantes.

Le marcottage.

C’est la seule méthode de reproduction végétative qui se produise naturellement – mais le plus souvent fortuitement – dans la nature. Elle consiste à favoriser l’émission de racines sur un rameau, en le mettant en contact avec la terre, pour ne le séparer du pied mère que lorsque celui-ci est bien enraciné. Le sujet obtenu est fidèle au pied mère. L’enracinement se fait en douceur, sans traumatisme. C’est la technique la plus facile pour multiplier les fraisiers à partir des stolons (pour les variétés qui en émettent).

La division. des touffes 

C’est la méthode classiquement utilisée pour multiplier les vivaces, mais aussi les rhizomes et autres tubercules. Elle consiste, comme son nom l’indique, à diviser un pied mère capable de le supporter par fragmentation.

La greffe.

C’est une technique de multiplication très particulière qui consiste à associer deux parties de végétaux différents, l’un – le porte-greffe – portant les racines et le départ du tronc et assurant l’alimentation de l’autre – le greffon – formant la partie aérienne (et donc apparente) de la plante.

Le clonage ou reproduction in vitro.

Il est aujourd’hui très pratiqué par les professionnels mais n’est pas du ressort du jardinier amateur. C’est par exemple la technique de reproduction la plus pratiquée actuellement pour les rosiers, car elle permet une reproduction absolue des qualités de la plante et évite que le porte-greffe ne reprenne le dessus sur le greffon, ou encore l’émission de “gourmands” en dessous de la greffe.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

image

Quand faut-il remplacer son poêle à bois ?

Avec Gilles MATRULLO du label flamme verte , Christian Pessey fait le tour des raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre poêle à bois. Certes la raison esthétique prime souvent, mais les performances et les économies sont également au rendez-vous.

image

Qu'est-ce que la laine de roche ?

Dans cette interview, christian PESSEY interroge Frédéric-Jérôme Cardona, responsable Développement chez ROCKWOOL sur les propriétés isolantes de la laine de roche ! 

image

La laine de verre, qu'est-ce que c'est ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER vous expliquent ce qu'est la laine de verre et font le tour des priorités d'isolation dans la maison.

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

Les derniers conseils maison

image

Tirage de la cheminée : les bons conseils

Un bon tirage de la cheminée est essentiel au bon fonctionnement d'un foyer ouvert, d'un foyer fermé, d'un insert ou d'un poêle à bois. C'est essentiel à plusieurs niveaux.

image

Le chauffage solaire : comment ça marche?

Le solaire photovoltaïque est beaucoup moins connu que le solaire photovoltaïque, qui permet de produire de l’électricité gratuitement : il permet de chauffer l’eau sanitaire et d'assurer le chauffage de la maison. Les déconvenues du chauffe-eau solaire y sont sans doute pour beaucoup bien que le système soit particulièrement intéressant.

image

La sécurité électrique de votre logement

On sait l’importance de la qualité d’une installation électrique mais vous me demandez souvent ce que c’est qu’une installation « aux normes » ? Je réponds régulièrement que seule une installation neuve, ou le jour de la réception d’un logement est véritablement « aux normes » et qu’elle peut très bien ne plus l’être dans les jours ou les semaines qui suivent du fait d’un changement de la réglementation. La question importante n’est donc pas de la conformité avec la norme, la fameuse NF C 15-100, qui régit les installations domestiques, mais de savoir si une installation répond aux standards de sécurité auxquels on est en droit de s’attendre. En clair est-ce que notre installation est sûre ?

image

Le thermostat d'ambiance : indispensable pour beaucoup de chauffages

Petit rappel sur ce qu’est un thermostat c’est un petit équipement qui met en route ou interrompt le fonctionnement d’un appareil électrique, notamment de chauffage, en fonction de la température. Tous les radiateurs en ont, et même le four de votre cuisine. Les chaudières, quel que soit leur type et leur énergie en ont un.

image

Chauffage : comment l'entretenir

L'entretien du chauffage est une nécessité, surtout après un été très chaud et un automne assez clément: la perspective d’un hiver froid est à prendre en compte. Quel que soit votre système de chauffage, il faut l’entretenir. 

Abandon de chantier : que faire?

L'entreprise ne termine pas les travaux d'extension de mon garage commencés en octobre 2019 : il reste a faire plomberie, électricité, gouttières, mezzanine, porte du garage, enduit extérieure... Je n'ai pas de nouvelles du courtier de travaux ; je suis inquiet. Quels recours puis-je avoir ?  Bernard

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

image

Maprimerenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.