Peindre les murs

Quelle que soit la peinture, il n’est pas très difficile de peindre, mais le faire bien suppose de la méthode (travailler progressivement, sans mettre trop de peinture) et beaucoup de soin (attention aux coulures et aux éclaboussures !).

La préparation des fonds

Les murs doivent être parfaitement préparés avant de les peindre :
lessivage d'une peinture ancienne;
rebouchage des trous et des fissures;
ponçage, dépoussiérage des surfaces;
• enlèvement des clous, crochets, etc.

Attention : le support doit être parfaitement sec. Toute trace d'humidité compromettrait le sérultat de l'opération.

La couche d’impression

Sur un support neuf, par exemple en plaque ou carreau de plâtre, l'application d'un enduit est nécessaire ou, au minimum une sous-couche spécifique. La première couche est constitué de peinture diluée (couche d'impression). Cela permet de compenser l’absorption par le support, en particulier sur le plâtre.

Le mélange

Afin d’être homogène, la peinture doit être bien mélangée. Utilisez une baguette en bois ou un mélangeur monté sur une perceuse. 

Les techniques et le matériel

La peinture à la brosse (pinceau)

Trempez les soies (les poils) jusqu’à la virole (bague en cuivre, en laiton ou en aluminium) et essorez sur le bord du camion. Trempez à nouveau jusqu’au tiers de la longueur des soies et essorez. Ne chargez pas trop la brosse pour éviter les coulures.
Effectuez d’abord un passage horizontal sur un carré de 80 cm de côté environ. Croisez ensuite par des passages verticaux. Lorsque toute la surface est recouverte, lissez avec l’extrémité de la brosse. Passez ensuite à un autre carré.
Pour peindre les petits bois d’une fenêtre ou des moulures, collez une bande de masquage (papier-cache) sur les parties à protéger, le long de la menuiserie, afin de ne pas déborder. Utilisez une brosse à rechampir (brosse ronde)
Laquer est une technique particulière : passez d’abord une première couche diluée ; attendez le séchage complet, puis faites un ponçage léger (égrénage) avec un papier de verre à grain fin. Dépoussiérez et passez la deuxième couche en tirant bien sur la peinture avec la queue-de-morue (brosse plate). Effectuez un nouveau ponçage et passez une autre couche (et ainsi de suite jusqu’à trois ou quatre couches).

La peinture au rouleau

Le rouleau permet de peindre rapidement une surface plane, en économisant la peinture. Il est important de charger correctement le rouleau – ni trop ni trop peu. Passez le rouleau verticalement, puis croisez. Peignez par carrés successifs. de 1 m de côté. Les rouleaux à poils courts sont destiner au laquage, les rouleaux à poils plus longs à la peinture mate. Estompez les raccords d’un coup de rouleau sec. La peinture des angles rentrants (entre les murs ou avec le plafond) se fait à la brosse à rechampir, avant le passage du rouleau.

La peinture au gant

La peinture des radiateurs ou des tuyaux demande un matériel adapté. Pour les canalisations, vous pouvez utiliser un gant à peindre, qui ressemble à un gant de toilette. Enfilez le gant et trempez-le dans la peinture avant de l’appliquer sur le tuyau.
Pour les tubulures des radiateurs, utilisez une brosse à virole coudée ou une bombe aérosol qui permet un travail rapide. N’oubliez pas de protéger les murs autour du radiateur.

Les peintures décoratives et à effet

On a vu apparaître sur le marché des produits intermédiaires entre la peinture et les enduits, permettant d’obtenir des effets décoratifs intéressants souvent d’aspect rustique. Leur application n’est pas très compliquée, mais se fait en plusieurs étapes, qu’il faut bien respecter.

Les enduits décoratifs

On trouve toujours sur le marché des enduits classiques, présentés sous forme de poudre ou de pâte prête à l’emploi, à appliquer et à structurer à la brosse à badigeon, au rouleau (structuré ou non), à l’éponge ou à la taloche. Ils sont fortement concurrencés par des produits plus simples à appliquer et offrant des gammes de coloris et de textures plus larges. Les peintures à effet comprennent en principe un primaire servant de couche de fond et d’accrochage, une peinture-enduit, à appliquer généralement à la taloche, et parfois une cire de finition.

Réalisation d’un enduit décoratif

Ce type de produit étant très proche d’une peinture, il faut soigner la préparation des fonds et ne pas espérer que l’enduit en masquera les défauts. Assurez-vous que le support est lisse, propre et sec. Passez un chiffon pour supprimer toute trace de poussière.
Il faut en général appliquer au rouleau un primaire qui joue le rôle de bouche-pores, si le support est poreux, et de sous-couche, dans tous les autres cas. Une première couche fine est appliquée à la taloche en plastique, sans chercher à lisser parfaitement.
Après séchage complet, une seconde application est faite par petites touches, en écrasant plus ou moins pour structurer l’enduit, puis en lissant de nouveau, selon l’effet souhaité.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Bien choisir les couleurs de son intérieur

  Lorsque l’on décide de refaire la déco d’une pièce, il est important de connaître l’impact des couleurs sur la pièce elle-même mais aussi sur l’atmosphère qu’elles génèrent et sur notre propre bien-être.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Pour la décoration intérieure et le confort : les revêtements muraux

Tapisserie et papier peint

La tapisserie textile a été le premier revêtement mural, avant que le mot désigne le papier peint (aujourd’hui largement l’intissé). La peinture murale est aujourd’hui le revêtement de mur le plus utilisé, souvent en association avec la toile de verre qui dispense d’une préparation poussée des murs. 

Le carrelage mural

La faïence (carrelage de faible épaisseur) reste largement utilisée pour les pièces humides comme la salle de bains ou la salle de douche et les toilettes, mais aussi partiellement (au-dessus de la crédence) dans la cuisine. Le lambris bois ou le lambris PVC font partie des revêtements très appréciés en décoration.