Peindre les murs

Quelle que soit la peinture, il n’est pas très difficile de peindre, mais le faire bien suppose de la méthode (travailler progressivement, sans mettre trop de peinture) et beaucoup de soin (attention aux coulures et aux éclaboussures !).

La préparation des fonds

Les murs doivent être parfaitement préparés avant de les peindre :
lessivage d'une peinture ancienne;
rebouchage des trous et des fissures;
ponçage, dépoussiérage des surfaces;
• enlèvement des clous, crochets, etc.

Attention : le support doit être parfaitement sec. Toute trace d'humidité compromettrait le sérultat de l'opération.

La couche d’impression

Sur un support neuf, par exemple en plaque ou carreau de plâtre, l'application d'un enduit est nécessaire ou, au minimum une sous-couche spécifique. La première couche est constitué de peinture diluée (couche d'impression). Cela permet de compenser l’absorption par le support, en particulier sur le plâtre.

Le mélange

Afin d’être homogène, la peinture doit être bien mélangée. Utilisez une baguette en bois ou un mélangeur monté sur une perceuse. 

Les techniques et le matériel

La peinture à la brosse (pinceau)

Trempez les soies (les poils) jusqu’à la virole (bague en cuivre, en laiton ou en aluminium) et essorez sur le bord du camion. Trempez à nouveau jusqu’au tiers de la longueur des soies et essorez. Ne chargez pas trop la brosse pour éviter les coulures.
Effectuez d’abord un passage horizontal sur un carré de 80 cm de côté environ. Croisez ensuite par des passages verticaux. Lorsque toute la surface est recouverte, lissez avec l’extrémité de la brosse. Passez ensuite à un autre carré.
Pour peindre les petits bois d’une fenêtre ou des moulures, collez une bande de masquage (papier-cache) sur les parties à protéger, le long de la menuiserie, afin de ne pas déborder. Utilisez une brosse à rechampir (brosse ronde)
Laquer est une technique particulière : passez d’abord une première couche diluée ; attendez le séchage complet, puis faites un ponçage léger (égrénage) avec un papier de verre à grain fin. Dépoussiérez et passez la deuxième couche en tirant bien sur la peinture avec la queue-de-morue (brosse plate). Effectuez un nouveau ponçage et passez une autre couche (et ainsi de suite jusqu’à trois ou quatre couches).

La peinture au rouleau

Le rouleau permet de peindre rapidement une surface plane, en économisant la peinture. Il est important de charger correctement le rouleau – ni trop ni trop peu. Passez le rouleau verticalement, puis croisez. Peignez par carrés successifs. de 1 m de côté. Les rouleaux à poils courts sont destiner au laquage, les rouleaux à poils plus longs à la peinture mate. Estompez les raccords d’un coup de rouleau sec. La peinture des angles rentrants (entre les murs ou avec le plafond) se fait à la brosse à rechampir, avant le passage du rouleau.

La peinture au gant

La peinture des radiateurs ou des tuyaux demande un matériel adapté. Pour les canalisations, vous pouvez utiliser un gant à peindre, qui ressemble à un gant de toilette. Enfilez le gant et trempez-le dans la peinture avant de l’appliquer sur le tuyau.
Pour les tubulures des radiateurs, utilisez une brosse à virole coudée ou une bombe aérosol qui permet un travail rapide. N’oubliez pas de protéger les murs autour du radiateur.

Les peintures décoratives et à effet

On a vu apparaître sur le marché des produits intermédiaires entre la peinture et les enduits, permettant d’obtenir des effets décoratifs intéressants souvent d’aspect rustique. Leur application n’est pas très compliquée, mais se fait en plusieurs étapes, qu’il faut bien respecter.

Les enduits décoratifs

On trouve toujours sur le marché des enduits classiques, présentés sous forme de poudre ou de pâte prête à l’emploi, à appliquer et à structurer à la brosse à badigeon, au rouleau (structuré ou non), à l’éponge ou à la taloche. Ils sont fortement concurrencés par des produits plus simples à appliquer et offrant des gammes de coloris et de textures plus larges. Les peintures à effet comprennent en principe un primaire servant de couche de fond et d’accrochage, une peinture-enduit, à appliquer généralement à la taloche, et parfois une cire de finition.

Réalisation d’un enduit décoratif

Ce type de produit étant très proche d’une peinture, il faut soigner la préparation des fonds et ne pas espérer que l’enduit en masquera les défauts. Assurez-vous que le support est lisse, propre et sec. Passez un chiffon pour supprimer toute trace de poussière.
Il faut en général appliquer au rouleau un primaire qui joue le rôle de bouche-pores, si le support est poreux, et de sous-couche, dans tous les autres cas. Une première couche fine est appliquée à la taloche en plastique, sans chercher à lisser parfaitement.
Après séchage complet, une seconde application est faite par petites touches, en écrasant plus ou moins pour structurer l’enduit, puis en lissant de nouveau, selon l’effet souhaité.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Bien choisir les couleurs de son intérieur

  Lorsque l’on décide de refaire la déco d’une pièce, il est important de connaître l’impact des couleurs sur la pièce elle-même mais aussi sur l’atmosphère qu’elles génèrent et sur notre propre bien-être.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.