Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

De bonnes conditions de travail

Commencez par vérifier les poins suivants : 

  • Êtes-vous sûr d’avoir la bonne peinture et d’en avoir assez ?
  • Avez-vous les bons outils pour ce travail ? La plupart des peintures s’appliquent à la brosse ou au rouleau.
  • Pouvez-vous atteindre toutes les surfaces en sécurité ? Il vous faudra peut-être un échafaudage, que vous pourrez acheter ou louer.
  • Disposez-vous de tout le temps nécessaire ? En plus du temps de séchage, tenez compte des intervalles entre les couches successives.

La bonne méthode

Avant de peindre les murs, commencez par le plafond s'il a besoin d'être repeint. Terminez par les menuiseries (portes, fenêtres). Partez de la fenêtre ou de la source lumineuse, et éloignez-vous par passes parallèles à celle-ci. Faites les pauses en atteignant les coins, jamais au milieu d’un mur.

Appliquer une peinture vinylique ou acrylique

Mélangez la peinture et versez-la dans un camion rempli environ au tiers. Trempez une queue-de-morue (brosse plate) de 100 à 125 mm sur environ le tiers de ses soies. Pressez la brosse à l’intérieur du bord du camion pour éliminer la peinture en excès. Ne l’écrasez pas sur le rebord car cela ôterait trop de peinture et déposerait une couche épaisse sur la paroi du camion.

En partant du haut du mur, couvrez environ 1 m2, par courtes passes horizontales et verticales se chevauchant. Passez à la surface adjacente avant que la précédente ne soit sèche, pour fondre leurs bordures. Progressez régulièrement pour couvrir la totalité du mur avant de faire une pause, sinon la zone de reprise entre deux applications serait visible.

Peindre les bordures

Les rouleaux et les grands tampons à peindre (malheureusement de moins en moins disponibles en grande surface de bricolage) sont parfaits pour couvrir un mur d’une seule traite, mais ils ne permettent pas d’aller jusqu’aux lisières. Vous devrez finir celles-ci à la brosse ou avec un petit tampon. Cette bordure peut être peinte avant ou après la surface principale, mais en commençant par elle, vous obtiendrez un fini plus uniforme. Appliquez trois ou quatre passes croisées contre la lisière pour couvrir la surface entre celle-ci et la peinture fraîchement appliquée sur le mur. Parallèlement à la lisière, repassez sur les premières passes dans un long mouvement régulier. Peignez ainsi toute la bordure.

Liseré entre deux tons

Pour obtenir une séparation nette entre deux plages de couleurs, par exemple entre mur et plafond, ou entre deux murs de couleurs différentes, vous pouvez appliquer une bande de ruban à masquer. Attention à la qualité de celui-ci ! Mais, si votre main est bien ferme et assurée, vous pouvez liserer comme un professionnel. Attendez que la surface adjacente soit bien sèche pour faire ce travail.

Chargez légèrement la brosse. Appliquez-la à plat sur le mur, à peu de distance de la ligne séparation, de manière à étaler légèrement les soies pour réaliser la bordure de peinture. D’une main ferme, couvrez latéralement ou verticalement la surface, en progressant à petites passes vers la ligne de séparation entre les couleurs.

Conservation de la peinture

La peinture ne se conserve pas indéfiniment et finit par se dégrader. Vous pouvez garder de petites quantités dans un récipient hermétique, en laissant le moins d’air possible au-dessus du produit. Collez toujours une étiquette avec le nom et le type de peinture, ainsi que la pièce qu’elle a décorée et la date où vous l’avez utilisée pour la dernière fois. Après l’avoir rempli, assurez-vous que le pot est bien fermé et retournez-le de façon à le stocker tête en bas. Ainsi, la peau qui ne manquera pas de se former se trouvera au fond du pot quand vous le remettrez dans le bon sens. Vous pouvez aussi enfermer le pot dans un sac en plastique fermé hermétiquement. Conservez la peinture à l’abri du gel.

Bac à peinture, ou "camion"

Plus économiques, les grands pots de peinture sont aussi plus difficiles à manier. Les peintres professionnels transvasent leur peinture dans des récipients de taille plus réduite, plus pratiques à manier, en métal ou en plastique, appelés “camions”. Superposez plusieurs épaisseurs de feuilles d’aluminium pour éliminer tout risque de fuites. Jetez cette protection en déchèterie après usage.

Brosses de peintre

Dans le bâtiment, on ne parle pas de pinceaux mais de brosses. La gamme en est très large, des moins chères à jeter après usage à celles en soies (poils) naturelles, de qualité professionnelle, si elles sont nettoyées et rangées avec soin. Il existe des brosses synthétiques de bonne qualité qui perdent très peu de leurs soies et dont les fibres effilées assurent un travail plus fin. Une petite pause ? Pour les empêcher de sécher, enrobez brosses et rouleaux dans du film alimentaire. Serrez celui-ci bien hermétiquement afin de les garder ainsi le temps nécessaire.

Nettoyer et ranger

Les pinceaux utilisés pour les peintures en phase aqueuse (vinyliques ou acryliques) se lavent à l’eau claire. Frottez doucement les soies avec du savon, puis rincez et laissez sécher. Brosses, rouleaux et tampons propres peuvent se conserver dans un chiffon non pelucheux, dans un sac en plastique, dans du papier aluminium ou encore dans du papier kraft. 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Choisir la bonne peinture d'intérieur

La peinture joue un rôle essentiel en décoration, même si l'on choisit de poser du papier : in en faut pour traiter les portes, les baguettes d’encadrement ou les plinthes.

image

Peinture dans la maison

La peinture est aujourd'hui le revêtement mural préféré des Français, loin devant le papier peint ou d'autres revêtements. Le blanc, très à la mode il y a quelques années est supplanté par des peintures décoratives de couleurs plus attrayantes.

image

Peindre les murs

Quelle que soit la peinture, il n’est pas très difficile de peindre, mais le faire bien suppose de la méthode (travailler progressivement, sans mettre trop de peinture) et beaucoup de soin (attention aux coulures et aux éclaboussures !).

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Pour la décoration intérieure et le confort : les revêtements muraux

Tapisserie et papier peint

La tapisserie textile a été le premier revêtement mural, avant que le mot désigne le papier peint (aujourd’hui largement l’intissé). La peinture murale est aujourd’hui le revêtement de mur le plus utilisé, souvent en association avec la toile de verre qui dispense d’une préparation poussée des murs. 

Le carrelage mural

La faïence (carrelage de faible épaisseur) reste largement utilisée pour les pièces humides comme la salle de bains ou la salle de douche et les toilettes, mais aussi partiellement (au-dessus de la crédence) dans la cuisine. Le lambris bois ou le lambris PVC font partie des revêtements très appréciés en décoration.