Plancher rafraîchissant: comment ça marche?

Le souhait de bénéficier d’une atmosphère rafraîchie quand il fait très chaud n’est pas nouveau. Beaucoup de maisons, dans le Midi, sont conçues avec cet objectif. La climatisation est la réponse la plus directe ; il existe pourtant des solutions intermédiaires et moins radicales.

Principe du plancher rafraîchissant

L’apparition de la nouvelle génération de planchers chauffants basse température, dans les années 1990, fondée sur l'utilisation d'une pompe à chaleur (PAC) a aussitôt induit la possibilité d’utiliser la réversibilité du système pour en faire des planchers rafraîchissants. Le plancher chauffant-rafraîchissant repose sur la capacité d’échanges thermiques à partir d’une surface importante à l’intérieur de la maison : le plancher. S’il est facilement admissible qu’un plancher chaud puisse réchauffer l’atmosphère d’une pièce, on intègre moins facilement le fait que le même plancher puisse rafraîchir, en faisant l’inverse. C’est pourtant ce qui se passe. Le principe de fonctionnement est inversé par rapport au plancher chauffant, mais peut cohabiter sur le même équipement. Le plancher intérieur absorbe les calories qui se diffusent dans le sol. Il est possible d'obtenir un rafraîchissement jusqu'à 4°C par rapport à l'air ambiant. On fait pour cela circuler dans le plancher de l'eau de 16°C à 18°C sauf en régions méridionales où elle est portée à 22°C, même si les besoins en rafraîchissement sont supérieurs. Le risque de condensation est plus élevé notamment dans les régions côtières où l'hygrométrie est importante. 

Les composants du système

Le plancher rafraîchissant par liquide caloporteur comprend un réseau de tubes cheminant sous le plancher. Si, au lieu de chauffer le liquide circulant dans ces tubes, on le rafraîchit, on peut faire baisser la température de la pièce de 4 à 5°C au moins, ce qui est en général suffisant pour procurer une agréable sensation de fraîcheur. Le système repose sur l’utilisation d’un groupe thermodynamique réversible (pompe à chaleur) qui, en été, puise les calories contenues dans la pièce et les évacue à l’extérieur. L’ensemble comprend des sondes intérieure et extérieure, ainsi qu’un groupe de régulation hydro-électrique.

Les avantages du système

Le plancher rafraîchissant a l’avantage d’offrir une vaste zone d’absorption de chaleur qui assure une répartition idéale de la température dans la pièce, évitant les inconvénients classiques de la climatisation liés aux bouches de sortie qui créent un point froid, ainsi qu’un flux d’air souvent désagréable. Comme en phase chauffante, le plancher rafraîchissant fonctionne largement en rayonnement et non en convection. Le système présente aussi l’intérêt d’être silencieux, ce qui est loin d’être le cas de beaucoup d’installations de climatisation.
Le plancher rafraîchissant trouve ses limites dans un abaissement de température restreint à 5 à 6°C, en raison principalement de la nécessité de ne pas créer une zone trop froide au sol (22 à 23°C) pour ne pas provoquer de phénomènes de condensation. On peut y adjoindre une source complémentaire de rafraîchissement telle qu’une ventilation douce d’air refroidi par eau glacée.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

La pompe à chaleur... c'est quoi? Ça marche comment?

Depuis quelques temps on ne parle que de ça... la pompe à chaleur (ou "PAC") est LA solution pour faire des économies de chauffage et pour remplacer les vieilles chaudières à énergie fossile (fioul et même gaz). Comment ça marche ? Pourquoi est-ce économique ? Explications...

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.