Poêles et chaudières à granulés : comment ça marche?

De nombreux facteurs plaident en faveur des poêles à granulés (ou à pelets) : ils sont très performants, leur installation est facile (ils ne demandent pas de vrai conduit de fumée), ils bénéficient d’une possibilité d’alimentation automatique et d’une gestion fine de leur utilisation grâce à l’électronique. Si l’on veut être un peu plus critique, on observera qu’ils sont cher et que la stabilité du prix de leur combustible n’est pas formellement assurée, notamment parce qu’elle est liée à une répartition géographique inégale, qui donne une part importante au coût de transport. Enfin, leur gestion électronique les assujettit à une alimentation électrique permanente.

Le combustible : les granulés

Le granulé, ou pelet, est un combustible particulier, très différent du bois en bûches, même s’il est intégralement constitué de bois. Il est facile à stocker et à manipuler dans la maison, sans dégager de poussière ou de saleté au chargement. Un bac de chargement donne une bonne autonomie au poêle, une possibilité de stockage et d’alimentation permanente automatique de l’appareil étant possible.

Les caractéristiques du granulé 

- Teneur en humidité très faible : inférieure à 5%
- Pouvoir calorifique important : 17-18 MJ/kg
- Densité forte : faible volume de transport et de stockage
- Teneur en azote faible : moins de 0,3 %
- Taux de cendre faible : moins de 1% 

Poêles et chaudières à granulés

Poêles et chaudières à granulés utilisent ce combustible naturel, renouvelable puisqu’il est à base de bois, écologique puisque fabriqué à partir de déchets de scierie qui, sinon, auraient du être traités, souvent pas incinération sur place.

Les composant d'un appareil à granulés

Même si dans son principe, un poêle ou une chaudière à granulés fonctionnent globalement comme un poêle à bûches, il s’agit d’appareils assez sophistiqués, comprenant :
– un brûleur,
– un allumeur,
– un système d’ajustement de l’alimentation en fonction des besoins (dont la régulation est électronique) asservi à une sonde,
– un dispositif de nettoyage automatique du foyer et d’évacuation des sondes, automatique ou  manuelle (dans ce cas, l'opération sera renouvelée chaque mois).

Alimentation de appareils à granulés

Pour une alimentation automatique en granulés, le stockage nécessite l'installation d'un silo qui occupe généralement une surface de 4 à 5 m² au sol (il est en textile ou  métal). On l’installe de préférence à proximité de la chaudière, mais il peut aussi être déporté dans une autre pièce ou encore à l'extérieur de la maison.

Les granulés (petits cylindres) présentant des caractéristiques proches d'un liquide, ils peuvent dans un tube d'alimentation depuis le silo jusqu'à la chaudière. La circulation est faites par un système de vis sans fin ou bien par un système d'aspiration.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Brûler des granulés dans une cheminée à foyer ouvert.

Les granulés constituent un combustible très performant, propre et économique. On les utilise principalement dans des poêles et des chaudières spécifiques. On peut aussi le faire dans certains inserts. Il est possible aujourd'hui de les faire brûler dans une cheminée à foyer ouvert grâce à un brasier développé par une société française (Dominique Chenais – BFC Confort). 

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Se chauffer au bois ou au granulé

Parmi tous les combustibles utilisés pour chauffer une maison actuellement, seul le bois (et le granulé) est considéré comme une énergie renouvelable, c’est-à-dire susceptible de se renouveler en une génération : les appareils actuels affichent des rendements spectaculaires qui participent, en plus, à une limitation des rejets de CO et de particules.

Poêle à granulés ou pompe à chaleur?

Dans le cadre de la construction de ma maison un plein pied, je suis face à un choix très difficile quel énergie choisir. – 1: au départ ont ma dit que le poêle à granulés c'était le moins cher et il était très efficace (mais que je sache le poêle en plus des granulés est raccordé au réseau électrique, donc je me demande si les gens qui me le conseillent prennent cela bien en compte. – 2: maintenant j'ai en tête la pompe à chaleur air-eau au sol, mais là le prix n'est pas le même, mais c'est sûrement un meilleur investissement que la poêle. C'est certainement plus rentable? Et la marque proposée par mon poseur Hitachi serait-il un bon choix, une bonne marque? le Le budget dépasse les 10000 € largement pour une pompe .  Alors que choisir ? Je suis prêt à dépenser plus, mais seulement si c'est plus rentable que le poêle à granulé. Merci d'avance pour votre aide. Eddy

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

image

Sol froid au pied : comment l'éviter?

Un sol froid est désagréable mais aussi mauvais pour la santé. Il n'est rien de plus désagréable que de mettre le pied sur un sol froid au réveil, mais aussi dans la journée ou le soir quand on se détend dans un fauteuil. Pour éviter cela il y a des solutions basiques : des tapis, de bons chaussons. Mais il est possible aussi de revoir l'équipement de la maison, et d'installer une trame électrique chauffante.

image

France-Rénov : un service public pour mieux rénover votre logement

Annoncé le vendredi 22 octobre par Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, aux côtés de Thierry Repentin, président de l'Anah, le lancement de France Rénov’, le service public de la rénovation de l'habitat entre en vigueur en 2022. Ce nouveau service public unique facilite l'information, l'orientation et l'accompagnement de tous les ménages dans leur projet de rénovation.

image

Remboursement du Crédit d'Impôt (CITE) : l'Administration fiscale répond

Nombreux sont les particuliers qui, ayant bénéficié du CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique), se demandent s'ils devront le rembourser s'ils vendent leur maison après l'avoir touché, et si oui pendant combien de temps pourrait peser ce risque.  RÉNO-INFO-MAISON a consulté la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) qui a apporté sa réponse officiellement.

image

Puits bouché dans une maison : faut-il le déboucher?

J'ai acheté une maison de village ancienne, et j'ai découvert la présence d'un puits dans la maison qui n'était pas déclaré, ni même dans l'acte de vente. Le problème c'est que ce puits a été bouché par les anciens propriétaires avec des gravats... J'imagine donc qu'il doit y avoir de l'humidité sous les gravats qui n'arrive pas à s'évacuer et qui remonte du coup dans les murs, ce qui apporte de l'humidité à la maison. Nous avons donc commencé à déboucher le puits, nous en sommes à environ 2,50 mètres de profondeur mais j'ignore toujours la profondeur totale... Et au début c'était des gravats, mais là nous arrivons à de la terre... (en sachant que ce puits a été creusé à même la roche). Bref, du coup étant novice dans les puits je me pose plusieurs questions : - je voulais savoir si un puits bouché représente effectivement un risque d'humidité pour les murs de la maison ? - savoir si c'est normal qu'il y ait autant de terre ? - savoir par expérience en moyenne la profondeur de puits dans les maisons ? Je ne l'ai pas précisé aussi mais je n'ai pas l'intention d'utiliser ce puits, je ne veux juste pas avoir de problème d'humidité. Rémi

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.