Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

Contrôler le dormant

Avant toute chose, il faut s’assurer que le cadre existant est en bon état. Pour cela, sondez-le avec un tournevis ou, mieux, avec un poinçon ou encore avec une vrille : celui-ci ne doit pas s’enfoncer facilement. Si le dormant n'est pas en bon état, il ne faut pas hésiter à le remplacer. 

Prise des cotes de la fenêtre

Mesurez à l’intérieur du cadre existant la hauteur et la largeur à deux endroits différents.Si vous constatez un écart, gardez la plus petite dimension. Notez ces mesures avec précision. Elles sont essentielle pour la commande de votre fenêtre.

Remplacer la fenêtre

Dégondez les ouvrants, c’est-à-dire les vantaux, de votre ancienne fenêtre. Il suffit généralement de les soulever en les manœuvrant sur leur axe. Déposez les gonds de l’ancien cadre. Il faut souvent gratter la peinture qui empêche d’accéder aux vis. Si vous avez des difficultés à défaire les vis, utilisez un tournevis à impact. Bouchez les trous d’évacuation d’eau (jet d'eau).

Engagez la partie intérieure du cadre en PVC et fixez-le. Réalisez l’étanchéité à l’extérieur du cadre avec un fond de joint et finissez avec un cordon de mastic silicone. Clipsez les profilés de finition à l’extérieur, puis regondez les ouvrants de la nouvelle fenêtre. Manœuvrez et fermez celle-ci.

Ventilation 

La plupart des fenêtres PVC actuelles intègrent un dispositif de ventilation (ouie grillagée en partie haute) utilisable si vous ne disposez pas de ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou si celle si est simple flux. Si ce n’est pas le cas du modèle que vous aurez choisi, c'est que la fenêtre est destinée à un local doté d'une VMC double flux.

Si votre logement ne possède pas de système de ventilation mécanique, mais seulement une ventilation "naturelle", il est essentiel d'opter pour des fenêtres à ouies de ventilation. En effet, les fenêtres isolantes en PVC sont par définition très étanches, et risquent d’entraver le renouvellement de l’air de vos pièces. Outre que cela rend l’atmosphère peu agréable, le taux d’humidité ambiant va augmenter, générant des phénomènes de condensation sur les parois froides, notamment sur les murs exposés au nord, pas ou mal isolés.

Pour favoriser une bonne ventilation, il ne faut pas hésiter à créer des ouvertures hautes et basses dans les murs, que vous protégerez par une grille. Si votre maison en est déjà dotée, ne les bouchez surtout pas, au motif qu’elles laissent partir la chaleur ! Il vaut mieux cela que saturer l’air ambiant d’humidité.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Remplacer les fenêtres : quelles solutions?

Si la menuiserie existante est dégradée ou si vous voulez améliorer l’isolation, vous pouvez facilement changer votre fenêtre en bois en mode "rénovation" c'est-à-dire en conservant le dorment (le bâti) si l'état de celui-ci le permet. Il faudra déposer gonds et paumelles et installer un dormant de recouvrement.  

image

Rénover un appui de fenêtre

Je souhaiterais repeindre mes appuis de fenêtres. Sur beaucoup de sites, on conseille de la peinture pour sol : qu'en pensez vous? Éric

Simple vitrage acoustique (phonique) ou thermique : quelle épaisseur?

Au cours d'une émission "La Quotidienne", vous avez indiqué avoir modifié votre double vitrage par un simple vitrage d'une certaine épaisseur ayant les mêmes propriétés... Pourriez-vous m'indiquer l'épaisseur que vous avez mis en application du fait que mes fenêtres "double vitrage" sont de l'ancienne génération c'est à dire deux vitrage collés sans gaz entre les deux.... Lou

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Une optimisation du confort thermique de la maison

Avoir une bonne température dans la maison hiver comme été, bénéficier d’une bonne qualité de l’air intérieur : deux objectifs pour le confort et la santé. Le confort parce qu’un grand nombre d’habitant estime avoir souvent froid l’hiver. La santé parce qu’une maison mal chaussée est aussi très souvent une maison humide, favorisant les allergies et les troubles respiratoires. 

Le rafraîchissement de la maison

Une maison mal rafraîchie, c’est aussi une maison soumise à la canicule et aux pointes de température extrêmes, aujourd’hui fréquentes du fait du dérèglement climatique. Une isolation thermique raisonnée évite ce désagrément qui peut avoir un impact négatif, notamment sur les personnes âgées les plus vulnérables.