Quel type de pompe à chaleur choisir ?

Nous habitons une maison dans l'Orne de 170 m2 avec 1 étage en pierre construite en 1980, nous avons refait l'isolation du grenier en ouate de cellulose récemment; les murs sont en pierre + parpaing +isolation laine de verre+ brique+plâtre,
nous voulons remplacer notre chaudière à fuel par une pompe à chaleur ; nous avons fait faire deux devis, une entreprise caennaise nous propose une pompe à haute température et mon plombier un pompe à moyenne température et avec production d'eau chaude; la différence en prix est importante. Nous hésitons. Actuellement nous chauffons plus avec un insert mais nous vieillissons et nous voulons une solution plus pratique. 
Josiane

La réponse de Christian PESSEY

Au vu de votre mail, j'imagine que votre projet concerne une installation de pompe à chaleur air-eau, la chaleur étant sans doute diffusée par des radiateurs (puisque vous voulez remplacer une vieille chaudière fioul). Dans ce type de projet, la première des choses à faire serait certainement de demander un audit thermique qui permettra de mesurer la qualité de votre isolation et donc vos besoins de chauffage.  

• Une pompe haute température ne se justifie, dans votre région, que si vous avez de gros radiateurs anciens en fonte, ce qui ne devrait pas être le cas dans une maisons des années 1980.
• Une pompe à chaleur moyenne température convient si vous avez des radiateurs en tôle qui fonctionnent très bien avec un liquide caloporteur (l'eau qui circule dans les radiateurs) à 60° C, et dans les régions assez douces.

Un système  produisant l'eau chaude sanitaire en même temps que le chauffage, peut convenir aux deux types de pompe. Personnellement, je suis plutôt favorable à une production de l'eau chaude sanitaire séparée par un chauffe-eau (surtout si vous ne vivez qu'à deux dans la maison). En tout état de cause, le rendement d'une pompe à chaleur moyenne température sera suffisant en Normandie, d'autant qu'en cas de coup de froid, vous pourrez toujours faire une flambée dans votre insert. 

En conclusion je vous conseillerai :
– de vous rapprocher d'un conseiller sur le site du Gouvernement www.faire.fr (c'est gratuit)
– de faire réaliser au moins 3 devis sur des bases techniques identiques
– de choisir plutôt une pompe moyenne température avec chauffe-eau séparé
– de vous assurer que votre installateur est certifié RGE (reconnu garant de l'environnement), condition essentielle pour bénéficier d'une subvention (Crédit d'impôt ou MaPrim'Rénov), ce que n'est peut-être pas votre plombier (sauf s'il est chauffagiste) Notez que les aides sont actuellement très importantes pour le remplacement d'une vieille chaudière fioul (il est possible que vous n'ayez que très peu à débourser). 

Consultez aussi le site de l'AFPAC, l'association française pour les pompes à chaleur et les vidéos que j'ai réalisées sur le sujet sur notre site

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Humidité : les fuites d'eau

On y a tous et toutes été confrontés un jour ou l’autre : la fuite d’eau insidieuse ou envahissante. Généralement c’est la panique et l’on perd tous ses moyens devant l’envahissement aquatique. Quelques bons réflexes vous permettront de limiter les dégâts.

image

Humidité : les infiltrations

Après les remontées capillaires, les infiltrations sont certainement la deuxième grande cause d’humidité dans la maison. Elles regroupent toutes les formes d’humidification du bâti, dues à des pertes d’étanchéité de ce que les professionnels appellent « l’enveloppe ».

image

Les fiches de la semaine du 6 au 12 avril

Retrouvez les CONSEILS MAISON publiés cette semaine : Comment faire du béton, Lutter contre les remontées capillaires, Sécuriser les fenêtres accessibles, Sécuriser la porte d'entrée.

image

Humidité dans la maison : les remontées capillaires

Les remontées capillaires constituent un fléau dont il n’est pas toujours possible de venir à bout. Elles sont la principale cause d’humidité dans les maisons, au niveau du rez-de-chaussée voire du premier étage.

image

Gâcher du plâtre

Tout le monde connaît le plâtre, sans toujours savoir à quoi il sert et surtout comment on l’utilise…  Quand on sait ce que c'est, comment il est fabriqué et à quoi il sert, on peut plus facilement s'en servir.

image

Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.