Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

Préparation du sol pour une allée pavée

Un pavage construit avec des matériaux de bonne qualité et posé sur un lit solide et bien drainé dure très longtemps. La structure d’une allée dépend de son usage : piétonnier ou accès à un garage, occasionnel ou quotidien.

Le type de pose

Il conditionne la robustesse du pavage, doit être choisi en fonction de l’usage de l’allée, mais également de la nature du terrain qu’elle recouvre.

  • Le terrain doit être stable, homogène et bien drainé.
  • Une allée piétonne se contente d’un simple lit de sable et peut être constituée de pavés de moins de 6 cm d’épaisseur.
  • Une allée carrossable doit être réalisée sur un support dont la résistance dépend de la nature du dallage :

– la pose sur chape de mortier s’impose avec des pavés ou dalles de moins de 6 cm d’épaisseur ;
– la pose sur lit de sable est acceptable avec un pavage de plus de 6 cm d’épaisseur.

La nature du terrain

Elle détermine l’ampleur des travaux préparatoires et la profondeur du décaissement.

  • Sur un terrain stable, il suffit de creuser à la bêche sur une profondeur de 10 cm :

– Donnez au fond une pente de l’ordre de 1 cm/m, pour l’évacuation des eaux pluviales.
– Tassez la terre avec une dame.

  • Sur un terrain très meuble, il faut creuser plus profondément, afin de poser une couche drainante et stabilisante.

– Utilisez du “tout-venant” : pierres, gros graviers, briques ou parpaings cassés, gravats minéraux.
– Compactez soigneusement cette couche au rouleau.
– Posez un film protecteur (type géotextile) pour éviter le mélange des matériaux et la remontée de racines.

Le pavage

Délimitez la surface à paver par des cordeaux tendus sur des piquets, avec des points de repère si vous voulez réaliser des motifs.

Le lit de sable

Il doit avoir une épaisseur suffisante pour compenser le tassement du dallage après damage :

  • Calez deux chevrons parallèles, à la hauteur du sol fini moins la hauteur des pavés, avec une pente de 1 cm/m.
  • Répartissez le sable entre les deux chevrons, à l’aide d’un râteau, puis nivelez avec une règle posée sur les chevrons.
  • Tassez-le avec une dame, manuelle sur les petites surfaces, mécanique pour les grandes.

La pose des pavés

Elle s’effectue après avoir retiré les chevrons et comblé leur emplacement avec du sable.

  • Partez d’une surface en dur (mur, terrasse, trottoir, etc.) et évitez de fouler le sable.
  • Posez une large planche sur le sable et mettez-vous à genoux dessus pour poser les pavés.
  • Placez les pavés bord à bord, à joints serrés, en les tassant à l’aide d’une planchette et d’un maillet.
  • Vérifiez régulièrement la planéité et la pente du pavage, avec un niveau à bulles et une règle.

Une terrasse dallée

Elle peut être amenée à supporter des charges importantes : salon de jardin, plantes en bacs, bancs, barbecue, etc.

Le support

Compte tenu d’un usage plus intensif, le dallage d’une terrasse repose sur un lit de mortier ou une couche de béton. Le radier en béton se coule dans un cadre en planches, sur un hérisson de pierraille.

  • Posez un joint de dilatation entre la terrasse et le mur, en plaçant une bande de polystyrène de 1 cm d’épaisseur.
  • Coulez le radier par éléments ne dépassant pas 12 m2 ; au-delà, séparez les éléments par une bande de feutre bitumé.

Le dallage

Étendez une couche de mortier de 2,5 à 3 cm sur le béton, préalablement garni du saupoudrage d’une fine couche de ciment pur. Talochez la couche de mortier, puis pressez chaque dalle en place et vérifiez fréquemment planéité et pente. Réalisez le dallage comme celui de l'allée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les claustras

Les claustras sont des ouvrages servant à délimiter une partie du jardin, en l'isolant des regards indiscrets sans constituer un obstacle infranchissable pour l'air et la lumière. Il s'agit d'ouvrages ajourés, généralement composés d'éléments préfabriqués, qui s'assemblent par scellement.

image

Bordures basses en béton

La création de bordures satisfaisantes reste un problème pour le jardinier. Les bordures d'allées improvisées avec des matériaux de fortune (galets ou petites pierres par exemple), généralement peu stables, se détériorent rapidement, et la terre des plates-bandes se mélange aux gravillons ou au sable de l'allée.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.