Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

Différentes techniques de motorisations de portail sont à appliquer en fonction de la configuration des lieux et du type de portail.

Les techniques de motorisation de portail

Les équipements proposés pour manœuvrer un portail sont adaptés aux formes des ouvrants et à leurs dimensions (surtout leur masse) et peuvent utiliser diverses techniques.

Moteurs et vérins pour la motorisation de portail

Les moteurs électriques qui actionnent les vantaux du portail représentent l’élément actif du système. La puissance et la technicité du mécanisme conditionnent le prix de ces équipements.

L’entraînement électrique direct est le dispositif de motorisation le plus simple, où un moteur (asynchrone ou universel) entraîne le mécanisme d’ouverture/fermeture par l’intermédiaire d’un réducteur à engrenages. Différents mécanismes peuvent être utilisés :

Le mécanisme à bras articulés est le plus simple pour un portail à vantaux battants, mais il exige un dégagement important des bras. 
Le mécanisme à crémaillère ne convient qu’aux portails coulissants, installés quand il n’y a pas de place pour le débattement de vantaux.
Le vérin linéaire est une vis sans fin que le moteur fait tourner dans un écrou fixé au vantail à déplacer.

L’entraînement électro-hydraulique représente la solution la plus évoluée, car l’hydraulique apporte puissance et silence de fonctionnement.

– Le vérin hydraulique linéaire est le seul apte à motoriser des vantaux de grandes dimensions et de masse importante (grille en fer forgé, grands portails en bois plein). Son dégagement très réduit permet de l’intégrer harmonieusement sans défigurer le style du portail. Son silence de fonctionnement lui assure une discrétion appréciable la nuit.
– Le moteur hydraulique s’adapte aux équipements pour vantaux coulissants de grande taille et de masse importante, surtout quand ils sont fréquemment manœuvrés.

Commande et sécurité

Les systèmes de commande de ces moteurs doivent obligatoirement comporter un certain nombre de sécurités, afin d’éviter de coincer un objet, une personne ou un animal.

La commande de la motorisation de portail

Elle peut être assurée par différents dispositifs, parfois utilisables en parallèle, mais toujours protégés, soit par un codage, soit par une clé de sécurité : 
– la commande manuelle peut s’effectuer au moyen d’une clé de sécurité ou d’un clavier à code commandant la motorisation. Elle oblige à s'approcher du portail à pied, ce qui peut convenir pour un portillon, mais pas pour une ouverture à franchir en voiture ou à moto.
– la commande à distance se fait par une télécommande permettant l'ouverture sans avoir à sortir du véhicule. Le boîtier de réception doit être situé à l'intérieur de la propriété.

La sécurité de la motorisation de portail

Le moteur doit s'arrêter automatiquement, d’une part quand le vantail arrive en butée, d’autre part au cas où le mouvement bute sur un obstacle imprévu (norme NF P 25-362). La fermeture du portail doit être temporisée, pour laisser suffisamment de temps au véhicule de franchir le portail et refermer celui-ci.

  • La cellule photoélectrique décèle la présence d’un objet dans le champ de déplacement du vantail.
  • Le détecteur de proximité inductif donne le signal d’arrêt quand le vantail arrive en butée (ouvert ou fermé).
  • Le limiteur d’effort intervient quand l’effort déployé pour fermer le vantail excède la valeur normale, signalant un blocage.
  • La lèvre sensible (appelée également “antipince-doigts”) arrête le moteur quand elle se trouve comprimée avant que le vantail n’arrive en fin de course.
  • Le feu clignotant orange, qui fonctionne pendant toute la durée de déplacement du vantail, doit équiper tout portail motorisé à fonctionnement automatique donnant directement sur un la voie publique.
  • Un éclairage de la zone est obligatoire pour tout portail à fonctionnement automatique.
  • Tout portail motorisé doit pouvoir fonctionner manuellement.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

La purge des radiateurs de chauffage central

Il faut purger les radiateurs de chauffage central quand de l'air s'est introduit dans le circuit, pour différentes cause. Cela crée des poches d'air dans les radiateurs réduisant voire neutralisant leur capacité de chauffage : il faut les purger.

image

Faire des économie sur l'abonnement d'électricité

La puissance électrique souscrite est généralement supérieure à celle nécessaire, par souci de confort et pour ne pas être ennuyé par une coupure subite lorsqu’un appareil de forte puissance (souvent le soir, en plein milieu du repas) se met en marche et fait “sauter” le disjoncteur. En calculant plus précisément la puissance nécessaire et en adoptant certains dispositif, on peut faire des économie sur le coût de l'abonnement.

image

Brumisation : avantages et inconvénients

La brumisaton est incontestablement un moyen de rafraichissement extérieur très agréable : l'évaporation des fines gouttelettes d'eau sur la peau y abaisse la température et procure une sensation de fraîcheur. L'air ambiant, bien sûr, reste à la même température et l'effet s'arrête immédiatement quand la brumisation s'arrête. Ce dispositif, parfaitement contrôle sur les équipements professionnels, n'est pas sans risque sur ceux proposés au grand public. 

image

Air trop sec, air trop humide : comment y remédier

Un air trop sec (en dessous de 40 %) est aussi préjudiciable qu'un air trop humide (au-dessus de 60%), surtout lors des fortes chaleurs. Il existe des moyens d'y remédier. Un hygromètre permet de mesurer en permanence l'humidité ou la sécheresse de l'air intérieur.

image

Fuites sur robinet mélangeur

Les robinets mélangeurs à col de cygne équipent encore beaucoup de lavabos de salles de bains et d'éviers de cuisine. Leur fonctionnement est simple et les sources de problèmes faciles à résoudre. Différents joints peuvent faire "goutter" ou faire fuir le robinet.

image

Les frises décoratives en papier, intissé et vinyle expansé

Longtemps rangées au rayon des accessoires décoratifs oubliés, les frises décoratives sont redevenues à la mode en même temps que le papier peint. Il faut dire que les fabricants rivalisent d’imagination et d’originalité et que leur utilisation ne se limite plus à border le plafond comme autrefois.

image

Eau calcaire : la reconnaître et la traiter

Le calcaire est un fléau pour l’installation sanitaire de la maison : il colmate les canalisations, abîme les robinets, entartre les appareils, notamment ceux où l’eau est chauffée. Rien ne démontre cependant, à ce jour, que le tartre soit dangereux pour la santé.

image

Installations électriques à l'extérieur : des règles strictes

L'électricité à l'extérieur est indispensable pour éclairer les abords de la maison. C'est un facteur de sécurité, tant contre les intrus que pour guider les pas dans les allées. Une prise extérieure rend aussi bien des services, surtout depuis la multiplication des outils électroportatifs et tondeuses à gazon électriques. Il faut pour cela une installation réaliser dans les règles de sécurité optimale, l'humidité étant un facteur de risque plus important que dans la maison.Les risques électriques sont aggravés par l’eau, plus ou moins ruisselante et les possibilités de contact brutal avec des objets métalliques tels qu’outils de jardinage, vélos, jeux d’enfants, étendoirs, etc.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.