Récupérer l'eau de pluie : est-ce intéressant?

Récupérer l'eau de pluie me semble un beau geste pour l'environnement, mais est-ce vraiment efficace? Quel type d'équipement faut-il acquérir? Quelle utilisation peut-on faire de l'eau récupérée?
Julie

La réponse de Christian PESSEY

Quand on a une maison individuelle, on est évidemment tenté de récupérer toute cette eau qui glisse sur le toit et se perd dans la terre ou dans le réseau d’évacuation des eaux pluviales. Ce n’est pas très compliqué, puisqu’il suffit de faire une dérivation sur la descente d’eau de la gouttière et de la raccorder à une cuve de récupération, le plus souvent en polypropylène. Mais on peut prendre aussi un vieux tonneau rendu étanche par une bâche plastique. Les cuves du commerce font 200 ou 300 litres et possède une robinet en partie basse et un système de trop plein ainsi qu’un dispositif de filtration.

Il faut savoir tout de même qu’il faut en moyenne 3 à 4 litres d’eau au mètre carré par jour pour arroser un potager et jusqu’à 15 à 20 litres en été, moment où les plantes ont le plus besoin d’eau et où il pleut le moins… donc où la cuve se remplit le moins… cqfd. Avec 200 litres, on ne va bien loin… On se fait surtout plaisir ! Et c’est déjà bien… et ça ne coûte pas beaucoup plus d’une centaine d’euros.

Si l’on veut vraiment faire une récupération d’eau significative, il faut passer à une cuve de 1000, voire 2000 à 5000 litres qu’il faudra évidemment enterrer. Là c’est évidemment du sérieux pour arroser le potager et la pelouse, mais aussi pour utiliser l’eau récupérée pour la maison.

Attention : l’eau de pluie n’est pas potable, donc non-consommable, mais aussi inutilisable pour les usages sanitaires où l’eau peut entrer en contact avec la peau. Autrement dit vous ne pouvez pas vous en servir pour vous laver. Vous ne pouvez pas non-plus l’utiliser pour laver la vaisselle!

L’eau de pluie récupérée ne peut servir que :
– pour les toilettes,
– pour le lave-linge
– pour les usages extérieurs comme le lavage de la terrasse, de la voiture ou de votre moto si vous en avez une.

Pour cette utilisation sélective de l’eau de récupération, il faut un dispositif gestionnaire d’eau qui comprend :
une pompe, généralement immergée,
– un surpresseur,
– et un dispositif de bascule qui permet d’alimenter la cuve quand elle est vide ou d’alimenter les appareils directement.

Et si vous abandonnez le fioul au profit d’une autre énergie, vous allez pouvoir utiliser votre cuve enterrée (ou non) comme réserve d’eau de pluie. Il faudra la dégazer, chemiser sa paroi intérieure ou la faire repeindre et raccorder la cuve à un gestionnaire d’eau de pluie. C’est plus malin que de la faire déposer ou de la combler pour la neutraliser.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Christian PESSEY, journaliste de la construction, spécialiste de la rénovation et de l’entretien de la maison, du bricolage et des interventions sur le logement répond gratuitement et rapidement à toutes les questions des internautes sur le sujet, sur l’isolation, l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, etc.