Remontées capillaires : résine ou appareil électronique?

Je viens de m'installer dans une maison ancienne (construction vers 1940) et je me rend compte qu'il y a des remontées capillaires sur un des murs. Ce mur est semi enterré à l'extérieur. Il est doublé par du placo et on voit quelques cloques de peinture se former. Pas de moisissure dans la pièce (salon) et j'ai mesuré l'humidité de l'air qui oscille entre 45 et 65%. Je souhaiterais régler le problème et j'ai trouvé deux solutions sur le marché:
- solution d'injection de résine: j'attends le devis mais d'après ce que j'ai compris ça permet d'étanchéifier mais ça ne résout pas le problème à la source.
- solution type Mur-Tronic: un représentant est venu et a été (je trouve) très honnête en me disant qu'il faudrait faire un diagnostic plus poussé mais comme il y a peu de cloques et que la pièce parait saine il valait mieux attendre. Que lorsque le Placo devra être changé le faire revenir lorsque le mur sera à nu et voir quelle appareil il faudra mettre. D'après lui l'avantage de sa solution c'est que contrairement à l'injection ça protègera toute la maison.
J'avoue que la deuxième solution me parait idéale mais j'aimerais avoir l'avis d'un expert car je n'y connais pas grand chose....
Jérôme

La réponse de Christian PESSEY sur les moyens de lutte contre les remontées capillaires

Les remontées capillaires ont une cause principale : l'humidification des fondations et l'aspiration de l'humidité par la maçonnerie très sèche des murs. On peut parler d'effet "buvard". La première des choses à faire est de s'assurer que vous êtes bien dans ce cas. L'un des spécialistes que vous avez consulté a raison : la première des choses à faire est de retirer la plaque de plâtre humidifiée pour examiner la situation. Il faut en priorité identifier l'origine de l'humidité. Dans certains cas, il s'agit d'infiltrations (fuite d'une canalisation, descente de gouttière percée, etc.) et non d'imprégnation sous-jascente des fondations. Un phénomène de condensation derrière la plaque de plâtre peut aussi  être à l'origine de l'humidité. Avant toute chose, je vous conseille de déshabiller le doublage, de brosser la maçonnerie, de bien aérer la pièce et de voir l'évolution de la situation. Vous aurez peut-être la bonne surprise d'une amélioration de celle-ci, voire d'une solution de celle-ci.

S'il s'agit malheureusement de remontées capillaires, il n'y a qu'une solution pérenne : trouver la "source" du problème, c'est-à-dire l'origine de l'eau qui remonte dans la maçonnerie. Généralement il s'agit d'une "veine" d'eau qui passe sous, ou à proximité, de la maison. Dans ce cas, si cela est possible, il faut drainer autour de celle-ci pour en écarter l'eau, et, en complément, déchausser les fondations pour les étanchéifier.

Les solutions envisagées ont leurs adeptes. Les injections de résines "marchent" en présence d'un matériau de maçonnerie suffisamment poreux pour permettre la migration des résines. Pour ce qui est des accessoires électroniques d'inversion du champ magnétique, je reste dubitatif sur la plupart d'entre eux, seules les solutions de haute technologie étant opérantes. Le prix de l'une ou l'autre solution est généralement exorbitant et les garanties rarement appliquées. 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Comment lutter contre l'humidité dans la maison?

La bataille contre l’humidité est rarement définitivement gagnée au stade de la construction. Si vous êtes attentif à l'état de votre maison, surtout à la mauvaise saison, vous pourrez déceler à temps ses attaques et y remédier . Quand vous découvrez les traces du passage de l’eau, ne tentez pas d’en masquer les effets, mais cherchez  d’où elles proviennent, afin d’attaquer le mal à la "source".

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là. 

image

Humidité dans la maison : les remontées capillaires

Les remontées capillaires constituent un fléau dont il n’est pas toujours possible de venir à bout. Elles sont la principale cause d’humidité dans les maisons, au niveau du rez-de-chaussée voire du premier étage.

Quel traitement pour les remontées capillaire?

J'ai un problème de remonté capillaire dans les murs intérieurs de ma maison (construit dans les années 1930).  Je me suis renseigné sur plusieurs techniques pour arrêter les remontés mais je n'ai aucune assurance que le résultat soit efficace et pérenne. Pourriez-vous me conseiller sur une solution efficace ?  Que pensez-vous des techniques proposées par la société Humidistop ?  

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Couler les fondations

Le coulage de fondations est presque toujours nécessaire pour assurer la stabilité au sol des ouvrages ; elles peuvent se réduire à une simple semelle de mortier de quelques centimètres d’épaisseur pour un muret ou être constituées de longrines de fortes épaisseurs en béton armé pour les murs porteurs.

image

Fissuration sur terrain argileux : comment être indemnisé?

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) est accentué par l'alternance brutale de longues périodes de sécheresse et d'évènements pluviaux souvent extrêmes. C'est à l'origine de l'augmentation spectaculaire du nombre et du montant des indemnisations par l'État et les assurances. Pour en bénéficier il faut être très attentif à la procédure.

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

Christian PESSEY, journaliste de la construction, spécialiste de la rénovation et de l’entretien de la maison, du bricolage et des interventions sur le logement répond gratuitement et rapidement à toutes les questions des internautes sur le sujet, sur l’isolation, l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, etc.