Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là. 

Empêcher l'eau d'arriver

La solution c’est avant tout d’empêcher l’eau d’atteindre les fondations pour qu’elle n’humidifie pas la maçonnerie. Or surtout après la période de grande sécheresse que nous venons de connaître, la maçonnerie des murs est elle-même très sèche. Quand elle est humidifiée, elle boit l’eau comme un buvard : c’est le phénomène des remontées capillaires.

Un caniveau en pied de façade

La première des choses à faire et donc bien d’éviter que l’eau n’atteigne la pied des murs et ne s’infiltre, en installant un caniveau pour collecter l’eau qui peut s’écouler autour de la maison. Ce caniveau dirigera l'eau vers un puisard ou le système d'évacuation collectif des eaux pluviales. L’établissement d’un trottoir est souvent nécessaire surtout en l’absence de gouttières (trop souvent absentes, notamment dans le Midi). Un enduit hydrofuge en bas du mur sur 1 m est aussi une bonne précaution.

La bande d'arase

Pour les maisons construites depuis 1970, il y a une étanchéité à l’intérieur du mur au niveau du sol qui bloque normalement les remontées. C’est la bande dite « d’arase ». Mais pas pour les maisons plus anciennes. Il faut alors tout faire pour que l'eau d'infiltration n'atteigne pas les fondations.

Le drainage

Si le terrain qui entoure la maison est très humide et laisse l’eau arriver jusqu’à la maison et qu’elle stagne que faut-il faire ? Il faut drainer, c’est-à-dire écarter le flux d’eau de la maison pour la diriger vers un puisard et évidemment ne pas l’envoyer volontairement chez un voisin.

Comment fait-on pour drainer un terrain ?

On creuse des tranchées de 1 m de profondeur dont on tapisse le fond de gros graviers, on installe un tuyau perforé et on dirige l’eau vers un collecteur qui dirige l’eau vers le puisard. On peut soit drainer le terrain en amont avec des drains en arrêtes de poisson, soit réaliser un drainage périphérique de la maison. Sur les constructions neuves, c’est le DTU (le document technique unifié) 20.1 qui s’impose.

L'étanchéité des fondations

Mesure complémentaire, on réalise l’étanchéité des fondations. Contrairement à ce qu’on croit généralement, cette étanchéité n’est pas obligatoire, même sur les maisons neuves pour lesquelles c’est le drainage qui dans certains cas est obligatoire et, dans tous les cas, la bande d’arase.

Pour faire une étanchéité des fondations, il faut les déchausser (sans fragiliser bien sûr la construction) et appliquer une étanchéité sur la partie des murs normalement enterrée. Classiquement, on applique un produit bitumineux sur l’extérieur des fondations. Mais il existe des systèmes d’étanchéité beaucoup plus performants, avec membrane d’étanchéité, natte, etc.

Les injections de résines

Ça peut paraître compliqué mais c’est la seule façon de se débarrasser des remontées capillaires, si bien sûr on peut atteindre la périphérie de la maison, ce qui n’est pas toujours possible. Si ce n’est pas le cas, il reste les injections de résines, dont l'efficacité dépend largement de la nature du matériau de maçonnerie : plus il est "bloqué" donc dense et moins les résines seront efficaces. le coût en est généralement prohibitif

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Humidité dans la maison : les remontées capillaires

Les remontées capillaires constituent un fléau dont il n’est pas toujours possible de venir à bout. Elles sont la principale cause d’humidité dans les maisons, au niveau du rez-de-chaussée voire du premier étage.

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

L’humidité : un fléau pour les constructions

L’humidité dégrade les maisons

Liée à la condensation (par manque d’isolation), aux infiltrations, à des fuites de plomberie ou de toiture, à la capillarité (par manque de drainage) comme aux inondations, l’humidité engendre des désordres qui dégradent les enduits, les murs, la maçonnerie et fragilisent la construction jusqu’à la mettre en péril. Des moisissures et la prolifération de champignons comme la mérule causent des dégâts parfois irréversibles. 

L’humidité et la qualité de l’air intérieur

L’humidité dégrade la qualité de l’air intérieur et peut aller jusqu’à nuire à la santé des habitants en favorisant les allergies, l’asthme et autres maladies respiratoires. Une bonne ventilation en réduit les risques et protège le bâti. À la ventilation naturelle, on préfère aujourd’hui la ventilation mécanique répartie, la ventilation mécanique contrôlée (VMC simple-flux ou VMC double-flux) voire la ventilation par surpression (VMI).