Salle de bains ou cuisine : le passage des canalisations d'évacuation des eaux usées

Quand on entreprend l’installation ou la rénovation d’une salle de bains ou d’une cuisine, il faut concevoir et réaliser un réseau d'évacuation rationnel, compatible avec l'organisation des lieux, avec la décoration, mais surtout adapté aux appareils sanitaires qui seront mis en place.

Idéalement, la meilleure solution reste l’encastrement des canalisations. L’emploi du PVC permet de faire passer les tubes d’évacuation dans une dalle de béton, qui assure l’étanchéité au sol indispensable dans un local humide (elle est généralement destinée à supporter un carrelage, un dallage ou, exceptionnellement, un parquet collé). Le plombier (et le maçon) amateur peut réaliser lui-même l’encastrement, qui ne demande pas de connaissances particulières ni d’outils très spécialisés. Cependant, il s’agit là de travaux importants qui exigent certaines précautions.

Évacuations apparentes des canalisations des appareils

Les appareils comme les bacs éviers d'une cuisine ou le lavabo d'une salle d'eau sont réalisés en tubes PVC de différents diamètres, posés de façon apparente le long des plinthes, avec une pente de 2 à 3 cm par mètre. On utilise classiquement des tubes de 32 mm de diamètre par appareil (40 mm pour une douche). Ces conduits sont généralement accrochés de façon apparente par des colliers Atlas ou des colliers lyres, fixés au mur par chevillage et vissage. Ils peuvent aussi être noyés dans le sol quand il s'agit d'une dalle d'étage.

Encastrement des canalisations sous dalle

La collecte des eaux, si elle se fait de plain-pied, est généralement encastrée dans le sol. La dalle de béton est coulée sur un hérisson de pierres, dans lequel se trouvent placées les canalisations d’évacuation. Les tubes en PVC sont donc à placer à l’intérieur de ce lit de pierres et non coulés dans le béton lui-même. L’ensemble hérisson de pierres-dalle de béton est lourd : pour l'amateur, il vaut mieux s'en tenir à ce type de réalisation en plain-pied plutôt qu'à un plancher d'étage.

La canalisation principale d’évacuation doit avoir un diamètre assez grand (au moins 100 mm), et il faut respecter une pente minimale de 3 cm par mètre pour que l’eau circule sans risque de bouchage. Il convient de tenir compte de ces éléments pour calculer l’épaisseur de l’ensemble hérisson-dalle.

Dans le cas d’une dalle autoporteuse en étage, le problème est différent, puisqu’il n’y a pas de hérisson. Il s’agit d’une entreprise complexe qui n’est pas à la portée de l’amateur.

Pour réaliser une salle de bains avec l’ensemble du réseau d’évacuation encastré dans le sol, on est souvent obligé de surélever son niveau par rapport aux pièces voisines.

Le plan

Il est indispensable pour réussir une installation rationnelle. Utilisez du papier millimétré et dessinez le plan à grande échelle pour qu’il soit facilement lisible et que tous les détails y figurent.
Vous devez faire deux plans : une vue d’avion (plan au sol) et une vue verticale représentant les quatre murs de la pièce.

La place des éléments sanitaires ou des équipements

Le plan vue d'avion permet de choisir la place de chaque élément pour que la salle de bains ou la cuisine soit équipée de manière rationnelle.
Pour déterminer la place de ces différents éléments au mieux des besoins, de l’habitabilité et de l’esthétique, le plus simple consiste à les découper dans du papier de couleur (à l’échelle) pour les déplacer sur le plan.

Le passage des canalisations encastrées

Sur le plan vue d'avion, déterminez d’abord la place de la canalisation d’évacuation principale à laquelle doivent être reliées les évacuations des différents appareils. Cette place dépend de la situation de la colonne d’évacuation des eaux usées. La canalisation principale doit se raccorder le plus directement possible à cette colonne. Lorsque l’habitation est reliée au tout-à-l’égout (assainissement collectif), il n’y a pas de problème majeur ; à la campagne (assainissement non collectif), avec les fosses septiques anciennes, les eaux-vannes (qui proviennent des W.-C.) sont évacuées vers une fosse septique, vous ne devez pas raccorder la canalisation d’évacuation des eaux ménagères sur celle des eaux-vannes, car les détergents détruiraient la fosse septique. Cette séparation n'est plus nécessaire avec une fosse "toutes eaux". Il en est de même avec une micro-station d'épuration.

Sur le plan vertical, il faut faire figurer les canalisations d’évacuation qui viennent des appareils sanitaires. Compte tenu de la pente à respecter, vous pouvez calculer facilement l’épaisseur de l’ensemble hérisson-dalle.
Que la colonne d’alimentation générale en eau froide soit ou non dans la pièce, il faut que le raccordement soit le plus direct possible. Si la salle de bains est équipée d’un chauffe-eau à gaz, prévoyez les raccordements ainsi que les aérations, conformes aux normes imposées par le distributeur de gaz (ventilations haute et basse).

Attention ! Le passage des canalisations d’eau oblige à effectuer des trous assez gros dans les murs. Un perforateur est souvent nécessaire. Dans certains cas, vous pourrez vous contenter d'une perceuse électrique avec une mèche à béton, mais ne la réglez pas systématiquement sur la position percussion (sauf si le mur est très dur). Vous risquez en effet d’ébranler la maçonnerie, si elle est fragile.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les solutions de doublage dans la salle de bains

La salle de bains est devenue l’une des pièces à vivre préférée des Français.  Synonyme de bien-être, elle nécessite une vigilance optimale en matière de protection contre l’humidité. Générée par les projections d’eau et les dégagements de vapeur , cette humidité altère la qualité et la durabilité des installations, et peut devenir néfaste pour la santé. Il existe une gamme complète de solutions de doublage (Placo ®)  pour préserver ce lieu de l'humidité.

image

Les fuites sur canalisations

Les fuites se produisent surtout sur les canalisations d’alimentation sous pression. Dans la plupart des cas, elles sont dues à des joints défectueux au niveau des raccords pour les tubes à collets battus ou à raccords mécanique, ou encore au niveau d'une soudure (en fait une brasure). Elles apparaissent également à la liaison entre un appareil et la canalisation d’arrivée. 

image

Les canalisations d'évacuation encastrées dans une dalle

Dans les installations sanitaires actuelles, toute l’évacuation est en PVC. C'est un matériau exceptionnel, qui a remplacé avantageusement l'acier, la fonte ou encore le cuivre. L'outillage nécessaire est réduit : scie à métaux, papier de verre et colle spéciale.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le carrelage, la pierre, le marbre, le travertin, les tomettes

Le carrelage, le marbre, le travertin ou encore les tomettes, autrement dit, les revêtements de surface durs, présentent l’avantage de se nettoyer facilement. Sur le plan sanitaire, en période d'épidémie virale,  il peut y avoir un revers de la médaille : les virus y vivraient plus longtemps et y seraient plus facilement accessibles à l’homme. Il faut donc redoubler d'attention pour l'entretien de ces surfaces.

image

L'atelier : l'établi et les rangements

On ne peut prétendre effectuer un travail de qualité sans disposer d’un emplacement réservé au bricolage. Évidemment, la place dont on dispose conditionne l’agencement de l’atelier. Celui-ci peut se limiter à un placard ou une armoire, dans un petit appartement, ou occuper un bâtiment annexe dans une grande propriété. L'établi en est l'équipement central.

image

Clôture en bois ou en PVC

La classique clôture en forme de “barrière” présente un aspect rustique qui lui vaut bien des adeptes, dans les lotissements pavillonnaires comme à la campagne. Elle reste la plus appréciée dans les régions rurales, où elle est parfois la seule acceptée (notamment en montagne) par les services de l'urbanisme. Néanmoins, le PVC (généralement blanc) gagne des adeptes car il dispense de tout entretien (autre qu'un coup de jet de temps en temps). Les clôtures en PVC se montent comme un jeu de construction. Ces clôtures peuvent être fixées directement au sol ou sur un muret.

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.