Un bac à compost dans votre jardin

Un bac à compost n’est pas indispensable pour obtenir un compost, mais il permet une succession des couches bien mieux organisée et le jardin sera plus net qu’avec un amoncellement informe. Les couches se réchaufferont plus rapidement et resteront humides. pour cette réalisation, préférez des lattes en bois traité ou traites-les vous mêmes. Si vous ne possédez pas de jardin, il existe aujourd'hui des composteurs de cuisine.

Comment fonctionne un bac à compost?

Le compostage vise à transformer les déchets végétaux pour en faire du terreau. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin à la maison (déchets ménagers organiques)  ou dans le jardin. Aussi longtemps que vous ne jetterez pas n’importe quoi dans votre bac à compost et que vous sélectionnerez les matériaux, ils se mélangeront aisément. Les bactéries sont responsables de la décomposition des matières placées dans le bac à compost, mais pour cela, elles ont besoin d’air, d’humidité, d’azote et de chaleur. C’est en superposant des couches différentes que vous obtiendrez les meilleurs résultats. Commencez par des couches de matériaux fibreux (du bois) afin que l’air circule dans le bac. Placez ensuite différentes couches de matériaux broyés en veillant à ce que chacune ne soit pas trop épaisse ou dense. Vous pouvez placer le bac dans n’importe quel endroit du jardin, mais essayer de le mettre hors de vue. Si vous le pouvez ayez plusieurs bacs : un à remplir et un autre prêt à servir.

Qu'est-ce qu'un bon compost?

La décomposition dure de trois à six mois en fonction de ce qu’il y a dans le bac, du climat et de la mise en place des couches. Une fois le compost prêt, son volume aura diminué d’environ 70 %. Il peut être sombre et se désagréger, un peu comme de la mouture de café. Il ne doit plus y avoir de gros morceaux non décomposés. Afin d’éviter cela, idéalement, broyez très fin tous les branchages ou autres morceaux de bois. Vous pouvez accélérer le processus avec un activateur de compost ou simplement en l’arrosant avec de la bière, riche en levures. Vous pouvez retourner le compost tous les 2 mois.

Fabriquer un bac à compost

Le bac que nous vous proposons de construire est fait de planches de 27 mm d'épaisseur. Il peut s'agir de planches de récupération, par exemple de palettes, ou de planches spécialement débitées. Dans les deux cas, appliquez un produit de traitement our éviter le pourrissement du bois. L'assemblage se fait par vissage sur des tasseaux d'angle avec des vis inoxydables. Espacez les planches de 2 à 3 cm de façon à favoriser l'aération du compost. Prévoyez un couvercle opaque sur charnières (un panneaux de contreplaqué CTBX fera l'affaire. Une simple feuille de plastique épais, clouée à l'arrière du bac pur l'enrouler et la dérouler, peut également convenir. Réalisez une trappe en bas du bac, articulée sur charnières, avec un loquet de fermeture, pour récupérer le compost quand il est prêt à être utilisé. 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Trier et traiter les déchets dans la maison

Confinement, réconfinement, reconfinement… télétravail… On vit de plus en plus à la maison et l’on produit forcément de plus en plus de déchets. Il est vraiment nécessaire de bien gérer ses déchets ménagers, d’autant que dans bien des endroits, les tournées de ramassage des ordures ont été plus espacées que d’ordinaire.

image

Que faire au jardin en septembre?

Au jardin, septembre achève une saison et permet d'en préparer une autre. C'est le mois des récoltes autant que des semis, au potager comme au jardin de fleurs. Ce n'est pas le moment de relâcher son attention, même si la nature prépare  son grand sommeil.

image

Un composteur de déchets ménagers dans la cuisine

Pour tous ceux qui souhaitent créer rapidement leur engrais naturel tout en limitant leur production de déchets, Hozelock a la solution avec son composteur de cuisine Bokashi. Issu d’une technique originaire du Japon et signifiant « matière organique fermentée », ce composteur est idéal pour les jardiniers bénéciant de peu ou pas de place dans leur jardin pour installer un composteur.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Jardiner pour valoriser la maison

Jardiner : une école de patience

Les conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin et pour produire des légumes sains et naturels pendant toute l’année, grâce aux informations et aux suggestions de Christian spécialiste de la construction mais aussi du jardinage. Une connaissance de l’alternance des saisons et de leurs conséquences sur la vie des plantes est souhaitable. Le jardinage demande de la patience, mais aussi une attention permanente, par exemple dans l’arrosage des plantes, le tuteurage, mais aussi le désherbage des mauvaises herbes, aujourd’hui baptisées « plantes indésirables ». 

Jardiner en préservant la nature

Le traitement des plantes doit exclure les pesticides et privilégier des produits naturels, admissibles en agriculture biologique. On préfèrera par exemple un paillage à un désherbant.