Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

Les appareillages

L’organisation des briques dans un mur se nomme “appareillage”.

Une brique peut être posée :
• en panneresse (à plat en longueur),
• en boutisse (à plat en largeur) ou sur chant.

– Pour les petits murets, les constructions légères, on adopte généralement un appareillage à la grecque : les briques sont disposées en panneresse, et chaque brique recouvre la moitié de la précédente. On peut poser également à la grecque, mais en boutisse, pour obtenir une épaisseur un peu plus importante.
Pour construire un mur assez élevé, il faut adopter l’appareillage flamand, qui alterne les rangées en boutisse et les doubles rangées de panneresse.
D’autres systèmes sont possibles, en particulier l’appareillage croisé pour les murs porteurs (il combine boutisses et panneresses pour augmenter l’épaisseur).

La coupe des briques

Il est toujours nécessaire de procéder à la coupe d’un certain nombre de briques. On essaie le plus souvent de couper au milieu, car c’est plus simple (et l’on comble le vide avec du mortier). L’outil classique de coupe est le martelet, avec la panne duquel on entaille la brique en tapant à petits coups. On peut également utiliser le ciseau de briquetier (large) et la massette.
Avec un peu d’habitude, on peut couper une brique d’un coup sec avec une truelle à brique.

Les joints

Ils doivent être réguliers pour que la construction ait un bel aspect. Un joint doit avoir environ 2 cm. Pour obtenir un résultat satisfaisant, placez des petites baguettes de part et d’autre de la rangée de briques : elles serviront de gabarit pour mettre en place les éléments. Vous devrez les retirer avant que le mortier ne prenne. Le joint doit être égalisé avec un fer à joint, qui permet de lui donner le profil voulu.

La mise en œuvre

Les briques sont assez lourdes ; elles doivent reposer sur une base solide. Même pour une petite construction, il faut toujours réaliser une semelle de fondation en béton (en particulier pour le montage d’un muret).
Les briques sont posées sur une première couche de mortier placée sur la semelle. Donnez-leur de l’assise en les tapotant avec le manche de la truelle. Le mortier doit remonter de chaque côté des briques (bain soufflant).
Pour assembler les briques, utilisez de préférence un mortier bâtard ou un mortier de chaux. Le mortier de ciment ne doit pas être employé, sauf pour certains murs porteurs (il manque de souplesse).
Pour construire un mur, procédez par montage de sections de 2 m environ ; commencez toujours par les deux extrémités et construisez en remplissant vers le centre.

Les contrôles de verticalité, d’horizontalité et d’alignement

Ce sont les maîtres mots pour la maçonnerie en briques :
• l’alignement est obtenu grâce à un cordeau ; lorsque vous montez le mur, le cordeau doit être haussé au fur et à mesure ; vous pouvez, pour cela, le fixer sur deux hauts piquets aux extrémités du mur;
• la verticalité est essentielle pour la solidité de la construction. Il faut donc utiliser en permanence le fil à plomb – ou le niveau à bulles pour les petites réalisations, ou un niveau laser;
• l’horizontalité des rangées de briques est contrôlée au niveau à bulles ou, aujourd'hui, au niveau laser. Si l’une des briques est trop enfoncée, retirez-la et modifiez son assise en ajoutant un peu de mortier.

Les finitions

Les briques de parement doivent toujours recevoir un rejointoiement : les joints réalisés à la construction sont nettement en retrait. Le joint de finition est fait au fer à joint en utilisant éventuellement un liant coloré (ciment blanc, par exemple).

Si le mortier a taché le parement des briques, vous pouvez avoir des difficultés à le nettoyer. Utilisez des produits spéciaux, à base d’acide dilué.
Au cours du séchage, des traces blanches (efflorescences) peuvent apparaître sur les briques. Enlevez-les à l’eau claire ou légèrement acide.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les briques

Utilisée depuis l'Antiquité, la brique de terre cuite reste un matériau de construction très intéressant pour les maçons. Elle est à la fois assez décorative et facile à mettre en œuvre. Les caractéristiques du produit, les différentes finitions et les accessoires proposés permettent de l’utiliser pour toutes les espèces d’ouvrages, intérieurs ou extérieurs.

image

Maçonner un mur en pierres

Les principes qui président aux constructions en pierres sont les mêmes que pour celles en briques. Il faut toutefois soigner particulièrement les fondations (semelle pour un muret), à cause du poids du matériau.

Les dernieres vidéos maison

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

image

Quand faut-il remplacer son poêle à bois ?

Avec Gilles MATRULLO du label flamme verte , Christian Pessey fait le tour des raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre poêle à bois. Certes la raison esthétique prime souvent, mais les performances et les économies sont également au rendez-vous.

image

Qu'est-ce que la laine de roche ?

Dans cette interview, christian PESSEY interroge Frédéric-Jérôme Cardona, responsable Développement chez ROCKWOOL sur les propriétés isolantes de la laine de roche ! 

image

La laine de verre, qu'est-ce que c'est ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER vous expliquent ce qu'est la laine de verre et font le tour des priorités d'isolation dans la maison.

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

Les derniers conseils maison

image

Le chauffage solaire : comment ça marche?

Le solaire photovoltaïque est beaucoup moins connu que le solaire photovoltaïque, qui permet de produire de l’électricité gratuitement : il permet de chauffer l’eau sanitaire et d'assurer le chauffage de la maison. Les déconvenues du chauffe-eau solaire y sont sans doute pour beaucoup bien que le système soit particulièrement intéressant.

image

La sécurité électrique de votre logement

On sait l’importance de la qualité d’une installation électrique mais vous me demandez souvent ce que c’est qu’une installation « aux normes » ? Je réponds régulièrement que seule une installation neuve, ou le jour de la réception d’un logement est véritablement « aux normes » et qu’elle peut très bien ne plus l’être dans les jours ou les semaines qui suivent du fait d’un changement de la réglementation. La question importante n’est donc pas de la conformité avec la norme, la fameuse NF C 15-100, qui régit les installations domestiques, mais de savoir si une installation répond aux standards de sécurité auxquels on est en droit de s’attendre. En clair est-ce que notre installation est sûre ?

image

Le thermostat d'ambiance : indispensable pour beaucoup de chauffages

Petit rappel sur ce qu’est un thermostat c’est un petit équipement qui met en route ou interrompt le fonctionnement d’un appareil électrique, notamment de chauffage, en fonction de la température. Tous les radiateurs en ont, et même le four de votre cuisine. Les chaudières, quel que soit leur type et leur énergie en ont un.

image

Chauffage : comment l'entretenir

L'entretien du chauffage est une nécessité, surtout après un été très chaud et un automne assez clément: la perspective d’un hiver froid est à prendre en compte. Quel que soit votre système de chauffage, il faut l’entretenir. 

Abandon de chantier : que faire?

L'entreprise ne termine pas les travaux d'extension de mon garage commencés en octobre 2019 : il reste a faire plomberie, électricité, gouttières, mezzanine, porte du garage, enduit extérieure... Je n'ai pas de nouvelles du courtier de travaux ; je suis inquiet. Quels recours puis-je avoir ?  Bernard

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

image

Maprimerenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMERENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.