La pierre de construcion et la pierre reconstituée

Notre pays est tout particulièrement attaché à la pierre, au point que le mot désigne toute construction solide et durable. "Investir dans la pierre", c'est placer son argent dans une construction en pierre pouvant rapporter ou/et prendre de la valeur. En maçonnerie, on utilise plusieurs types de pierre qui vont de la pierre sèche de pays aux beaux blocs calcaires à parements droits issus des carrières de la plaine de Caen.

La pierre de construction

C’est le matériau le plus agréable à maçonner, en raison de son aspect décoratif. Malheureusement, les pierres, quelle que soit leur origine, sont en général très chères : c’est vrai du moellon brut, que les maçons d’autrefois utilisaient presque sans mortier, et encore plus vrai de la pierre de taille. Il peut être intéressant de trouver un chantier de pierre de récupération qui permet d'obtenir des pierres déjà façonnées et surtout patinées par le temps. On peut aussi aller directement dans des carrières où vous pourrez acquérir des pierres de taille façonnées à la demande.

La composition et l’origine


Dans la construction, on emploie surtout des pierres qui offrent une bonne cohésion. Il faut qu’elles soient denses, de taille suffisante et de forme assez régulière pour être appareillées. C’est le cas, par exemple, de la fameuse pierre meulière, dont la teinte varie du beige à l’orangé, et qui a servi à édifier de nombreuses habitations dans la région parisienne au début du XXe siècle. On utilise également des roches silicatées quartzeuses (pierre Belvédère pour dallages, par exemple). De nombreuses pierres sont désignées par le nom de leur région d’origine : de Caen ou de Côte d’Or (calcaire), de Bavière (calcaire dur), de Volvic (lave dure du Massif central), grise de Lorraine, rose de l’Estérel, beige de Charente, etc.

L’utilisation

La construction d’ouvrages en pierre pose un problème en raison du poids spécifique du matériau. Même pour un muret de jardin, il faut des fondations solides. Pour le maçon amateur, la pierre sera surtout utilisée en tant qu’élément de décoration, au jardin pour les murets fleuris, ou pour édifier les piliers d’un portail. On utilise aussi beaucoup les pierres plates pour les dallages, notamment en opus incertum. Différentes pierres naturelles sont proposées depuis la plus haute antiquité en plaques ou plaquettes décoratives destinées à embellir et à enrichir une construction en éléments moins nobles comme la brique ou les parpaings de béton. Dans de nombreux sites antiques, ne subsistent aujourd'hui que les briques, autrefois plaquées de pierre ou, surtout, de marbre, pillés depuis longtemps.

La pierre reconstituée

Compte tenu du prix de la pierre, les industriels ont eu l’idée de fabriquer des imitations à partir d’éléments naturels amalgamés à des liants, d'où l'expression de "pierre reconstituée" ou de "ciment-pierre". On trouve donc des blocs, mais surtout des plaquettes de parement qui imitent la pierre et qui ont l’avantage d’être faciles à poser et légers. On trouve ainsi des éléments en kit pour des murets et des piliers.
Les plaques ou plaquettes de parement en pierre reconstituée sont proposées en carreaux de faible épaisseur, que l’on colle, par exemple, sur un mur de parpaings pour lui donner un aspect “pierre”.  Ces éléments de construction peuvent facilement être mis en œuvre. Les blocs-panneaux se présentent parfois comme un assemblage de plusieurs pierres avec des joints lissés ; il est donc très simple de monter un muret, de construire un bac à fleurs ou un banc rustique en parpaings et de les habiller de la sorte. Il faut néanmoins réaliser des fondations en béton. Les fabricants de blocs imitant la pierre reconstituée proposent aussi des accessoires : couronnements ou chaperons de piliers, de murs, marches, etc. Ces ensembles “prêts à monter” exigent, dans tous les cas, le respect des règles valables pour toute construction maçonnée (assise, verticalité, prise de niveau, armature, etc.). Sans cela, et malgré sa belle apparence, l’ouvrage serait condamné, à plus ou moins long terme.

L’appareillage

Pour que l’assemblage des moellons soit solide, il faut qu’ils “s’emboîtent” au mieux les uns sur les autres et à côté des autres. Il faut donc les trier avant de les mettre en place. Les plus gros doivent être placés à la base, et les pierres plates réservées à la partie supérieure et au couronnement. Le positionnement des pierres doit se faire en tenant compte de leur orientation par rapport au parement visible du mur, qui doit être régulier et parfaitement plan. Il faut donc examiner chaque pierre pour trouver sa face la plus belle et la plus plate. Avant la mise en place, la pierre doit être nettoyée ou brossée, afin qu’il ne subsiste aucune trace de terre qui pourrait affaiblir la construction. À la différence des moellons, les pierres de taille sont parfaitement quadrangulaires et peuvent être assemblées très régulièrement.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Maçonner un mur en pierres

Les principes qui président aux constructions en pierres sont les mêmes que pour celles en briques. Il faut toutefois soigner particulièrement les fondations (semelle pour un muret), à cause du poids du matériau.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.