Assembler les tubes de cuivre par collet battu

Le raccordement par collet battu convient bien au plombier amateur. Cette technique ne fait pas appel à la brasure, elle est assez simple à réaliser et n’est pas très coûteuse (elle demande un outillage assez réduit, mais néanmoins spécialisé : la matrice). Elle peut être utilisée pour tous les raccordements d’une installation. Elle assure des liaisons durables et étanches (il suffit alors simplement de changer les joints). Enfin, l’ensemble ainsi réalisé est facilement démontable.

La préparation des tubes de cuivre

Le cuivre doit être recuit ; pas de problèmes, donc, s’il s’agit de tubes en couronne. Si vous travaillez avec du cuivre écroui, il faut le recuire en le chauffant au rouge avec la flamme d’un chalumeau, afin de le rendre malléable ; il doit devenir rouge cerise.
En cas de coupe, ébarbez le métal pour que le bord soit bien net. Engagez le tube dans le logement correspondant à son diamètre, puis serrez la matrice.

L’évasement à la toupie

Le collet est réalisé en deux temps : 
• on évase d'abord l’extrémité du tube à la toupie pour pouvoir,
• dans un deuxième temps, on usine le collet au mandrin ou au marteau.

L’extrémité du tube doit être placée dans une matrice (ou étau à six trous). Il existe différents modèles, tous conçus selon le même principe : deux mâchoires sont assemblées par deux vis de serrage, de façon à maintenir les tubes quel que soit leur diamètre. Les matrices sont en général prévues pour des tubes de 8, 10, 12, 14, 16 et 18 mm ; on en trouve aussi pour 4, 5, 7, 8, 12 et 15 mm.
La partie du tube à évaser est placée dans la matrice ; l’extrémité dépasse de 2 mm, du côté où le trou est chanfreiné. Serrez les vis de la matrice à fond ; vous ne risquez pas de déformer le tube.
Pour évaser, utilisez de préférence une toupie à évaser avec vis de serrage. Cette toupie est montée sur un corps métallique pourvu d’encoches pour le fixer sur la matrice.
Placez la toupie correctement et serrez doucement la vis, afin d’évaser. Retirez la toupie et dévissez les vis de serrage de la matrice.
Vous pouvez aussi réaliser cet évasement avec un mandrin à épaulement. Évasez en frappant avec un marteau sur le manche du mandrin. Le même mandrin convient pour tous les diamètres.

Une autre possibilité : évaser avec une ailette. Même sans matrice, le tube est placé entre les mâchoires d’un étau. L’ailette à évaser correspondant au diamètre est montée sur le mandrin de la perceuse. On évase en tournant assez lentement. Les ailettes à évaser en acier, à tête moletée, sont vendues par jeu de six.

La finition du collet battu

Retournez la matrice de façon à placer l’extrémité évasée du tube du côté où les trous ne sont pas chanfreinés. Frappez directement au marteau ou bien utilisez un mandrin à épaulement de diamètre adapté. En règle générale, ces mandrins sont vendus par six, en coffret, avec la matrice et la toupie.
Frappez au marteau d’un coup sec, afin de rabattre les bords du tube en cuivre. Avec un peu d’expérience, vous réaliserez facilement un collet parfait d’un seul coup de marteau.
Il est également possible de réaliser le collet sans mandrin. Si le tube est bien évasé, usinez le collet d’un coup de marteau (utilisez un bon marteau rivoir). Cette méthode est plus difficile, car il faut acquérir le tour de main pour taper bien droit.

Variante : vous pouvez aussi réaliser le collet sans mandrin et sans matrice. Pour cela, enfilez sur le tube un écrou ordinaire, dont le diamètre intérieur correspond à celui de l’extérieur du tube. Bloquez l’écrou contre l’évasement en serrant le tube entre les mâchoires de l’étau. Frappez au marteau sur l’évasement pour réaliser le collet, l’écrou jouant le même rôle d’enclume que la matrice. Il faut retirer l’écrou par l’autre bout du tube et enfiler le raccord.

Le montage du collet battu

Il faut réaliser un collet battu sur chaque extrémité des tubes à assembler. :
sur l’un,  enfilez la partie mâle du raccord,
sur l’autre, enfilez la partie femelle.

Pour raccorder les tubes, il suffit de visser les deux parties du raccord avec deux clés, l’une bloquant la partie mâle et  l’autre serrant la partie femelle.
Pour assurer l’étanchéité, intercalez un joint de fibre d’un diamètre approprié entre les deux collets. Pour renforcer l’étanchéité, appliquez du ruban Téflon sur le filetage de la partie mâle du raccord avant de visser.

Si vous constatez que l’évasement se fait mal, c’est sans doute que le cuivre n’a pas été recuit convenablement. Chauffez au rouge toute l’extrémité au chalumeau et laissez refroidir.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Cintrer les tubes en cuivre

Une installation de plomberie ne comporte pas que des tubes droits ; pour réaliser des coudes,  le cintrage permet de plier les tubes selon un angle voulu, sans en écraser le diamètre (ce qui pourrait modifier le débit et créer des coups de buttoir au passage de l’eau). C'est une solution plus économique que l'utilisation de raccords coudés, à braser ou mécanique. Cette solution réduit également les risques de fuites.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .