ASSURANCES DÉCENNALES ET DOMMAGE-OUVRAGES DÉFAILLANTES : LE SCANDALE DES LPS (suite)

Après notre article sur les défaillances d'assurances constructions "exotiques", agissant en LPS,  le FONDS DE GARANTIE DES ASSURANCES apporte des précisions.

Pour la dommages-ouvrages..

Le Fonds précise que "il prend en charge les victimes particuliers (personnes physiques) d'un assureur défaillant dans le domaine de la dommages-ouvrage exerçant en LPS depuis le 1er juillet 2018". Un lien vers une page dédiée permet d'en savoir plus.

Pour la décennale...

En revanche, le Fonds ne couvre pas les défaillances des assureurs en décennale pour les entreprises du bâtiment qui ont souscrit des contrats chez des assureurs européens non-agréés agissant en LPS éventuellement défaillants. 
Autrement dit, les particuliers (les maîtres d'ouvrage, c'est à dire vous) qui n'ont pas souscrit d'assurance dommages-ouvrage et dont les entreprises de construction ne sont plus couvertes en décennale risquent, si ces entreprises sont en difficulté (voir mises en faillite), de ne pas pouvoir bénéficier de la couverture décennale... 
Comme quoi l'assurance dommage-ouvrages n'est pas seulement obligatoire... elle est indispensable ! Et si un assureur français refuse de vous l'accorder, il faut saisir le Bureau Central de Tarification des Assurances (01 53 21 50 40 / bct@agira.asso.fr) qui désignera un assureur d'office pour vous garantir ! Aucun assureur français ne peut vous dire "on ne fait pas la dommages-ouvrage !

Christian PESSEY

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.