Bien choisir un carrelage de sol : qualités et normes

Le carrelage est l’un des revêtements de sol préférés. C’est le revêtement idéal pour toutes les pièces sanitaires, évidemment de la salle de bains, des toilettes et de la cuisine. Mais le carrelage est parfait aussi pour des pièces de plain-pied, l’entrée, voire salon ou la salle de bains, globalement toutes les pièces dont le sol peut être sali quand on rentre les pieds mouillés, ou avec des chaussures sales, à la campagne.

On ne donnera pas de conseils de déco tant les coloris et les textures sont variées. C’est une affaire de goût. Certains carrelages vont jusqu’à imiter à s’y méprendre le parquet massif. Attention cependant aux carrelages très marqués sur le plan de la décoration, car on ne change pas de carrelage comme de moquette ! 

Qualités et normes du carrelage

Il faut préciser pour commencer que les notions de 1er choix, de 2e ou 3e choix n’ont aucune valeur technique. C’est du marketing pur et simple pour faire croire que l’on fait une bonne affaire.  Il peut en revanche y avoir des carrelages déclassés, vendus avec une réduction, parce qu’ils ont un défaut, notamment esthétique, clairement identifiable.  À chacun de voir s’il est supportable ou non. Attention aux carrelages qui pourraient avoir des défauts dimensionnels, de format ou d’épaisseur : ils seront parfois très difficiles à poser.
Il faut porter, en revanche, son attention sur les informations de normes. Si le carrelage n’en indique aucune… méfiance ! On ne saura pas ce que l’on achète.

Il y a trois normes possibles de qualité :

  • UPEC, la plus classique, la plus française, puisque délivrée par l’AFNOR et le CSTB (norme NF). Elle concerne tous les types de revêtements et pas seulement le carrelage
  • la norme PEI, la plus européenne
  • la norme MOHS, qui est une norme spécifique pour la résistance aux rayures.

On rencontrera  surtout les deux premières.

UPEC est l’acronyme des lettres :

  • U pour usure à la marche
  • P pour poinçonnement ou résistance aux impacts
  • E pour résistance à l’eau
  • C pour résistance aux agents chimiques

Le classement se fait par des chiffres de 1 à 3 ou à 4 selon les catégories.
Pour une maison individuelle ou un appartement, un classement : U2-P2- E2- C1 convient parfaitement.

Autre facteur important, la « glissance ». Les risques de glisser ne sont pas les mêmes dans un salon et dans une salle de bains. Le classement va de R9 à R13. Pour toutes les pièces d’habitation du R9 va très bien. On pourra prendre du R10 ou 11 pour une salle de bains, mais pas au-delà, car un carrelage trop rugueux devient très difficile à nettoyer.

Enfin pour la norme de rayures (MOHS) :

• 1 à 3 le carrelage est rayable
• 4 à 7 peu rayable (c’est suffisant)
• 8 à 10 inrayable

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

image

Poser du carrelage de sol

La pose du carrelage n’est pas très difficile si le sol a été bien préparé. Elle demande seulement du soin et de la méthode et un minimum d'outils spécialisés.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.

image

Installer un robinet de jardin (de puisage)

Les tubes en cuivre et en PVC permettent au plombier amateur de réaliser une installation de distribution et d’évacuation d’eau, même importante, à la condition de disposer de l’outillage nécessaire. La création d’un poste de puisage (pose d’un simple robinet de jardin) n’est pas compliquée ; c’est un cas type applicable à l’ensemble de l’installation et, en particulier, aux installations sanitaires.