Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

Le bon choix

Il fut un temps où les sols étaient en dallage au rez-de-chaussée (quand ils n’étaient pas en terre battue), et en parquet aux étages. La réalisation de planchers en béton a rendu nécessaire une diversification des revêtements, sous la forme de carrelages, de parquets de recouvrement, de moquettes et de sols plastiques.
Un bon revêtement de sol doit être résistant, confortable, décoratif et facile à nettoyer. La moquette a gagné à une époque presque toutes les pièces de la maison. Elle est aujourd’hui en recul face à des revêtements plastiques (vinyle en lés, en dalles, en lames) devenus plus agréables, plus faciles à entretenir et considérés comme plus sains. Cependant, l’élégance et le charme d’un beau parquet ont conduit à l’apparition de revêtements dérivés qui en ont l’apparence sans les contraintes de pose et certains défauts. C'est ce qui explique le succès des revêtements stratifiés.

Rénover ou remplacer ?

Dans les maisons et les appartements anciens, on trouve des carrelages et des parquets qui peuvent être en plus ou moins bon état. Certains retrouveront leur valeur décorative et leurs qualités après une rénovation qu’il est parfois possible d’entreprendre sans gros travaux.
Un mobilier rustique sera tout autant en valeur sur un ancien carrelage aux motifs originaux et compliqués que sur un carrelage moderne. Il suffit souvent d’un simple ponçage (à la ponceuse à bande ou ponceuse à parquet que vous pourrez louer) pour rénover un vieux parquet de chêne, tout à la fois élégant et confortable. Si une telle rénovation n’est pas possible, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour recouvrir le sol d’origine sans en déposer le vieux revêtement (stratifié, parquet bois de recouvrement, etc.).

La préparation du support

Les revêtements de sol modernes sont faciles à mettre en œuvre, à condition d’avoir préalablement bien préparé le support destiné à les recevoir. Une place importante est accordée à cette préparation, sans laquelle il n’est pas de pose correcte ni durable. Un carrelage, un dallage de pierre, des dalles de liège ou de vinyle doivent reposer sur un sol solide, plan et exempt de toute remontée d’humidité. Ces conditions doivent être impérativement respectées, ce qui vous obligera, dans certains cas, à couler une chape, ou, plus simplement, à étendre un produit de ragréage. L'établissement d'une sous-couche isolante (acoustique et/ou thermique) est souvent nécessaire voire obligatoire.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Poser du carrelage de sol

La pose du carrelage n’est pas très difficile si le sol a été bien préparé. Elle demande seulement du soin et de la méthode et un minimum d'outils spécialisés.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.