Cuisine : le bon plan

Savez-vous que vous passez près de 1 mois sur 12 dans votre cuisine ? C’est dire l’importance de l’aménagement de cette pièce, souvent envisagé sous l’angle de la décoration plutôt qu’en fonction de ses qualités ergonomiques et d’usage.

Si vous devez la refaire ou la faire refaire, cela mérite d’y réfléchir à deux fois pour vous éviter des pas inutiles, ou de vous casser le dos en vous baissant et en vous relevant à tout bout de champ, mais aussi ne plus vous cogner dans les meubles et les équipements.

Le triangle de travail

La première des choses à considérer c’est le triangle de travail, qui correspond aux trajets les plus pratiqués dans une cuisine entre trois des éléments et équipements les plus utilisés, à savoir :

  • La table de cuisson et le four
  • L’évier
  • Le réfrigérateur

La distance entre ces trois points doit être le plus limité possible pour vous dans vos déplacements. Une règle basique veut que la somme des 3 côtés de ce triangle soit compris entre 3,50 et 7 m maximum. Au-delà, vous ferez beaucoup de pas inutiles.  Mais en deça, vous pourrez être gêné(e) dans vos déplacements.

Un plan précis

À partir de là, vous allez pouvoir faire un plan : sur du papier quadrillé pour les plus classiques, sur ordinateur pour les plus avancés. Il existe des logiciels gratuits, notamment proposés par certaines grandes surfaces de bricolage ou des enseignes spécialisées : c’est très simple (en apparence), mais ça prend un temps fou. Nous vous recommandons donc la bonne vieille méthode de la feuille quadrillée petit carreaux et des morceaux de carton pour figurer les meubles, l’évier et les appareils électroménagers. Ça reste vraiment tout à fait d’actualité. C'est la seul méthode qui permette de visualiser et définir le fameux triangle de travail. Naturellement, l’emplacement des appareils et équipements va différer en fonction de la taille de la pièce et de l’emplacement des portes et fenêtres. Vous pourrez organiser une cuisine en I, en L, en U, en couloir.

Les côtes d’aisance

Ce sont les distances en hauteur et largeur qui vont vous permettre un aménagement optimal et ergonomique de votre cuisine. Quelques exemples :

  • 50 cm minimum de part et d’autre de l’évier ou de la table de cuisson
  • 85 à 95 cm (selon votre taille) entre le sol et le plan de travail, le rebord de l’évier, la table de cuisson
  • 60 cm minimum, en hauteur, entre la plaque de cuisson et la hotte
  • 90 cm devant les portes des éléments ou portes des appareils comme le lave-vaisselle ou le réfrigérateur...

Attention aux éléments de rangement trop profonds (pas plus de 35 à 45 cm), surtout en hauteur, et aux tablettes trop hautes (pas plus de 2 m) qu’on ne peut atteindre qu’avec un escabeau !

La fenêtre de cuisine

Enfin, attention à la position de l’évier par rapport à la fenêtre!  Il est très agréable d’avoir une vue dégagée devant soi et de regarder la campagne et admirer les petits oiseaux, mais il faut se souvenir qu’en France... les fenêtres sont généralement à battants et s’ouvrent vers l’intérieur. Si vous voulez placer l'évier devant la fenêtre, optez pour une fenêtre oscillo-battante, basculante ou à guillotine (idéale si vous voulez placer des plantes fleuries devant votre fenêtre).

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.