Cuisine : le bon plan

Savez-vous que vous passez près de 1 mois sur 12 dans votre cuisine ? C’est dire l’importance de l’aménagement de cette pièce, souvent envisagé sous l’angle de la décoration plutôt qu’en fonction de ses qualités ergonomiques et d’usage.

Si vous devez la refaire ou la faire refaire, cela mérite d’y réfléchir à deux fois pour vous éviter des pas inutiles, ou de vous casser le dos en vous baissant et en vous relevant à tout bout de champ, mais aussi ne plus vous cogner dans les meubles et les équipements.

Le triangle de travail

La première des choses à considérer c’est le triangle de travail, qui correspond aux trajets les plus pratiqués dans une cuisine entre trois des éléments et équipements les plus utilisés, à savoir :

  • La table de cuisson et le four
  • L’évier
  • Le réfrigérateur

La distance entre ces trois points doit être le plus limité possible pour vous dans vos déplacements. Une règle basique veut que la somme des 3 côtés de ce triangle soit compris entre 3,50 et 7 m maximum. Au-delà, vous ferez beaucoup de pas inutiles.  Mais en deça, vous pourrez être gêné(e) dans vos déplacements.

Un plan précis

À partir de là, vous allez pouvoir faire un plan : sur du papier quadrillé pour les plus classiques, sur ordinateur pour les plus avancés. Il existe des logiciels gratuits, notamment proposés par certaines grandes surfaces de bricolage ou des enseignes spécialisées : c’est très simple (en apparence), mais ça prend un temps fou. Nous vous recommandons donc la bonne vieille méthode de la feuille quadrillée petit carreaux et des morceaux de carton pour figurer les meubles, l’évier et les appareils électroménagers. Ça reste vraiment tout à fait d’actualité. C'est la seul méthode qui permette de visualiser et définir le fameux triangle de travail. Naturellement, l’emplacement des appareils et équipements va différer en fonction de la taille de la pièce et de l’emplacement des portes et fenêtres. Vous pourrez organiser une cuisine en I, en L, en U, en couloir.

Les côtes d’aisance

Ce sont les distances en hauteur et largeur qui vont vous permettre un aménagement optimal et ergonomique de votre cuisine. Quelques exemples :

  • 50 cm minimum de part et d’autre de l’évier ou de la table de cuisson
  • 85 à 95 cm (selon votre taille) entre le sol et le plan de travail, le rebord de l’évier, la table de cuisson
  • 60 cm minimum, en hauteur, entre la plaque de cuisson et la hotte
  • 90 cm devant les portes des éléments ou portes des appareils comme le lave-vaisselle ou le réfrigérateur...

Attention aux éléments de rangement trop profonds (pas plus de 35 à 45 cm), surtout en hauteur, et aux tablettes trop hautes (pas plus de 2 m) qu’on ne peut atteindre qu’avec un escabeau !

La fenêtre de cuisine

Enfin, attention à la position de l’évier par rapport à la fenêtre!  Il est très agréable d’avoir une vue dégagée devant soi et de regarder la campagne et admirer les petits oiseaux, mais il faut se souvenir qu’en France... les fenêtres sont généralement à battants et s’ouvrent vers l’intérieur. Si vous voulez placer l'évier devant la fenêtre, optez pour une fenêtre oscillo-battante, basculante ou à guillotine (idéale si vous voulez placer des plantes fleuries devant votre fenêtre).

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

Les derniers conseils maison

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.