Comment choisir son parquet

Revêtement de sol classique par excellence, le parquet a bénéficié des progrès de l’industrie du bois et de ses dérivés. Les fabricants proposent aujourd’hui des produits à la fois décoratifs et faciles à poser : parquets massifs, lamellés ou contrecollés sur panneau,  pour pose traditionnelle clouée, collage ou clipsage. 

Les qualités du parquet sont celles du bois : il est décoratif, résistant et durable. L’isolation phonique et thermique qu’il apporte est moyenne ; d’ordinaire, on le pose en association avec une couche isolante (liège ou polystyrène en granulés, par exemple).
Les parquets traditionnels en chêne (finition chêne naturel ou chêne vieilli) conviennent au revêtement des salles de séjour et des chambres. On trouve également de beaux parquets en hêtre, en mélèze, en bois exotiques. Les parquets les plus ordinaires sont en pin ou en sapin. La gamme des parquets naturels est aujourd’hui concurrencée par les parquets plaqués et par les stratifiés.

Les parquets traditionnels

Les lames sont assemblées à rainure et languette et clouées sur solives ou lambourdes. Leur épaisseur est variable en fonction de l’essence et de la qualité (22 mm le plus souvent), leur largeur va de 50 à 200 mm. La disposition des lames constitue le dessin du parquet. Lorsque celles-ci sont simplement disposées bout à bout, le parquet est dit “à coupe perdue” (les joints sont décalés de 15 cm d’une rangée sur l’autre). Dans un parquet à “coupe de pierre” (ou “à l’anglaise”), les joints sont alignés toutes les deux lames. On peut adopter une disposition plus élaborée en plaçant les lames en chevrons (assemblage à “bâtons rompus” ou au “point de Hongrie”).
Les artisans spécialisés jouent sur la couleur des essences et la disposition des lames pour obtenir des dessins compliqués (parquets Versailles, Arenberg, etc.).
Les parquets de chêne sont constitués de petites lames. Les parquets à grandes lames existent surtout en pin, sapin et bois exotiques (plus de 1 m). Ces parquets à clouer peuvent aussi être posés sur des vieux planchers ou des panneaux de particules (aggloméré) ou de médium. Après la pose, les lames doivent être aplanies, poncées et vernies (ou cirées).

Les parquets contrecollés

Il s’agit de dalles ou de lames de bois noble de faible épaisseur (3 mm), contrecollées sur un panneau . Ces éléments sont spécialement conçus pour une pose par clipsage, généralement sans colle ni accessoire de liaison. On parle généralement de "parquet de recouvrement". 

Les parquets lamellés

Il s’agit de lames composées de plusieurs couches de bois assemblées sous presse. Ce type de parquet présente des qualités remarquables : extrêmement solide et d’une grande stabilité dimensionnelle, il peut être cloué sur lambourdes, posé avec collage souple ou simplement assemblé, sans colle ni clou. Il convient à tout support plan (chape, ancien plancher ou carrelage). Les parquets lamellés existent en grandes lames, jusqu’à 360 cm. Les lames reçoivent une finition en usine : il est donc superflu de les vernir ou de les cirer.

Les parquets bambous

Le bambou est utilisé pour fabriquer des parquets très décoratifs et particulièrement durs et solides, donc très résistants aux rayures et au poinçonnement. Le tronc des bambous est sectionné dans le sens de la longueur pour constituer des lamelles. Après traitement et séchage, elles sont assemblées horizontalement ou verticalement (sur chant) par collage, ou bien compressées et collées sous haute pression. Les lamelles directement débitées du tronc des bambous de forte section peuvent être compressées à plat pour former un parquet massif. La présentation finale est identique à celle d'un parquet bois traditionnel.

Les stratifiés

Il ne s’agit pas à proprement parler de parquet puisqu’ils ne sont pas en bois, mais seulement composés d’une couche imitant le matériau naturel, contrecollée sur un panneau de dérivé du bois (panneau de particules ou médium). Leur aspect reproduit fidèlement l’apparence des bois les plus précieux. Les stratifiés sont moins chers que le parquet naturel ou ses dérivés. 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

Les derniers conseils maison

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance. 

image

Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).