Comment choisir son parquet

Revêtement de sol classique par excellence, le parquet a bénéficié des progrès de l’industrie du bois et de ses dérivés. Les fabricants proposent aujourd’hui des produits à la fois décoratifs et faciles à poser : parquets massifs, lamellés ou contrecollés sur panneau,  pour pose traditionnelle clouée, collage ou clipsage. 

Les qualités du parquet sont celles du bois : il est décoratif, résistant et durable. L’isolation phonique et thermique qu’il apporte est moyenne ; d’ordinaire, on le pose en association avec une couche isolante (liège ou polystyrène en granulés, par exemple).
Les parquets traditionnels en chêne (finition chêne naturel ou chêne vieilli) conviennent au revêtement des salles de séjour et des chambres. On trouve également de beaux parquets en hêtre, en mélèze, en bois exotiques. Les parquets les plus ordinaires sont en pin ou en sapin. La gamme des parquets naturels est aujourd’hui concurrencée par les parquets plaqués et par les stratifiés.

Les parquets traditionnels

Les lames sont assemblées à rainure et languette et clouées sur solives ou lambourdes. Leur épaisseur est variable en fonction de l’essence et de la qualité (22 mm le plus souvent), leur largeur va de 50 à 200 mm. La disposition des lames constitue le dessin du parquet. Lorsque celles-ci sont simplement disposées bout à bout, le parquet est dit “à coupe perdue” (les joints sont décalés de 15 cm d’une rangée sur l’autre). Dans un parquet à “coupe de pierre” (ou “à l’anglaise”), les joints sont alignés toutes les deux lames. On peut adopter une disposition plus élaborée en plaçant les lames en chevrons (assemblage à “bâtons rompus” ou au “point de Hongrie”).
Les artisans spécialisés jouent sur la couleur des essences et la disposition des lames pour obtenir des dessins compliqués (parquets Versailles, Arenberg, etc.).
Les parquets de chêne sont constitués de petites lames. Les parquets à grandes lames existent surtout en pin, sapin et bois exotiques (plus de 1 m). Ces parquets à clouer peuvent aussi être posés sur des vieux planchers ou des panneaux de particules (aggloméré) ou de médium. Après la pose, les lames doivent être aplanies, poncées et vernies (ou cirées).

Les parquets contrecollés

Il s’agit de dalles ou de lames de bois noble de faible épaisseur (3 mm), contrecollées sur un panneau . Ces éléments sont spécialement conçus pour une pose par clipsage, généralement sans colle ni accessoire de liaison. On parle généralement de "parquet de recouvrement". 

Les parquets lamellés

Il s’agit de lames composées de plusieurs couches de bois assemblées sous presse. Ce type de parquet présente des qualités remarquables : extrêmement solide et d’une grande stabilité dimensionnelle, il peut être cloué sur lambourdes, posé avec collage souple ou simplement assemblé, sans colle ni clou. Il convient à tout support plan (chape, ancien plancher ou carrelage). Les parquets lamellés existent en grandes lames, jusqu’à 360 cm. Les lames reçoivent une finition en usine : il est donc superflu de les vernir ou de les cirer.

Les parquets bambous

Le bambou est utilisé pour fabriquer des parquets très décoratifs et particulièrement durs et solides, donc très résistants aux rayures et au poinçonnement. Le tronc des bambous est sectionné dans le sens de la longueur pour constituer des lamelles. Après traitement et séchage, elles sont assemblées horizontalement ou verticalement (sur chant) par collage, ou bien compressées et collées sous haute pression. Les lamelles directement débitées du tronc des bambous de forte section peuvent être compressées à plat pour former un parquet massif. La présentation finale est identique à celle d'un parquet bois traditionnel.

Les stratifiés

Il ne s’agit pas à proprement parler de parquet puisqu’ils ne sont pas en bois, mais seulement composés d’une couche imitant le matériau naturel, contrecollée sur un panneau de dérivé du bois (panneau de particules ou médium). Leur aspect reproduit fidèlement l’apparence des bois les plus précieux. Les stratifiés sont moins chers que le parquet naturel ou ses dérivés. 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.