Comment choisir son parquet

Revêtement de sol classique par excellence, le parquet a bénéficié des progrès de l’industrie du bois et de ses dérivés. Les fabricants proposent aujourd’hui des produits à la fois décoratifs et faciles à poser : parquets massifs, lamellés ou contrecollés sur panneau,  pour pose traditionnelle clouée, collage ou clipsage. 

Les qualités du parquet sont celles du bois : il est décoratif, résistant et durable. L’isolation phonique et thermique qu’il apporte est moyenne ; d’ordinaire, on le pose en association avec une couche isolante (liège ou polystyrène en granulés, par exemple).
Les parquets traditionnels en chêne (finition chêne naturel ou chêne vieilli) conviennent au revêtement des salles de séjour et des chambres. On trouve également de beaux parquets en hêtre, en mélèze, en bois exotiques. Les parquets les plus ordinaires sont en pin ou en sapin. La gamme des parquets naturels est aujourd’hui concurrencée par les parquets plaqués et par les stratifiés.

Les parquets traditionnels

Les lames sont assemblées à rainure et languette et clouées sur solives ou lambourdes. Leur épaisseur est variable en fonction de l’essence et de la qualité (22 mm le plus souvent), leur largeur va de 50 à 200 mm. La disposition des lames constitue le dessin du parquet. Lorsque celles-ci sont simplement disposées bout à bout, le parquet est dit “à coupe perdue” (les joints sont décalés de 15 cm d’une rangée sur l’autre). Dans un parquet à “coupe de pierre” (ou “à l’anglaise”), les joints sont alignés toutes les deux lames. On peut adopter une disposition plus élaborée en plaçant les lames en chevrons (assemblage à “bâtons rompus” ou au “point de Hongrie”).
Les artisans spécialisés jouent sur la couleur des essences et la disposition des lames pour obtenir des dessins compliqués (parquets Versailles, Arenberg, etc.).
Les parquets de chêne sont constitués de petites lames. Les parquets à grandes lames existent surtout en pin, sapin et bois exotiques (plus de 1 m). Ces parquets à clouer peuvent aussi être posés sur des vieux planchers ou des panneaux de particules (aggloméré) ou de médium. Après la pose, les lames doivent être aplanies, poncées et vernies (ou cirées).

Les parquets contrecollés

Il s’agit de dalles ou de lames de bois noble de faible épaisseur (3 mm), contrecollées sur un panneau . Ces éléments sont spécialement conçus pour une pose par clipsage, généralement sans colle ni accessoire de liaison. On parle généralement de "parquet de recouvrement". 

Les parquets lamellés

Il s’agit de lames composées de plusieurs couches de bois assemblées sous presse. Ce type de parquet présente des qualités remarquables : extrêmement solide et d’une grande stabilité dimensionnelle, il peut être cloué sur lambourdes, posé avec collage souple ou simplement assemblé, sans colle ni clou. Il convient à tout support plan (chape, ancien plancher ou carrelage). Les parquets lamellés existent en grandes lames, jusqu’à 360 cm. Les lames reçoivent une finition en usine : il est donc superflu de les vernir ou de les cirer.

Les parquets bambous

Le bambou est utilisé pour fabriquer des parquets très décoratifs et particulièrement durs et solides, donc très résistants aux rayures et au poinçonnement. Le tronc des bambous est sectionné dans le sens de la longueur pour constituer des lamelles. Après traitement et séchage, elles sont assemblées horizontalement ou verticalement (sur chant) par collage, ou bien compressées et collées sous haute pression. Les lamelles directement débitées du tronc des bambous de forte section peuvent être compressées à plat pour former un parquet massif. La présentation finale est identique à celle d'un parquet bois traditionnel.

Les stratifiés

Il ne s’agit pas à proprement parler de parquet puisqu’ils ne sont pas en bois, mais seulement composés d’une couche imitant le matériau naturel, contrecollée sur un panneau de dérivé du bois (panneau de particules ou médium). Leur aspect reproduit fidèlement l’apparence des bois les plus précieux. Les stratifiés sont moins chers que le parquet naturel ou ses dérivés. 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Pour la décoration et le confort : les revêtements de sol

Les revêtements de sol décoratifs et isolants

Les revêtements de sol comme la moquette, le parquet, le stratifié ou encore le carrelage et le dallage (travertin, pierre, marbre) ont une fonction à la fois technique et décorative. Le parquet sépare dans certains cas les étages mais le plus souvent ils habillent les sols existants, participant à leur isolation et à leur finition. 

Revêtements de sol naturels

La moquette de laine, les revêtements textiles naturels comme le sisal, le coco, le jonc de mer ou le jonc de montagne sont des revêtements de sol (souvent sur une dalle béton) intéressants car respectueux de l’environnement.