Bien choisir un carrelage de sol : qualités et normes

Le carrelage est l’un des revêtements de sol préférés. C’est le revêtement idéal pour toutes les pièces sanitaires, évidemment de la salle de bains, des toilettes et de la cuisine. Mais le carrelage est parfait aussi pour des pièces de plain-pied, l’entrée, voire salon ou la salle de bains, globalement toutes les pièces dont le sol peut être sali quand on rentre les pieds mouillés, ou avec des chaussures sales, à la campagne.

On ne donnera pas de conseils de déco tant les coloris et les textures sont variées. C’est une affaire de goût. Certains carrelages vont jusqu’à imiter à s’y méprendre le parquet massif. Attention cependant aux carrelages très marqués sur le plan de la décoration, car on ne change pas de carrelage comme de moquette ! 

Qualités et normes du carrelage

Il faut préciser pour commencer que les notions de 1er choix, de 2e ou 3e choix n’ont aucune valeur technique. C’est du marketing pur et simple pour faire croire que l’on fait une bonne affaire.  Il peut en revanche y avoir des carrelages déclassés, vendus avec une réduction, parce qu’ils ont un défaut, notamment esthétique, clairement identifiable.  À chacun de voir s’il est supportable ou non. Attention aux carrelages qui pourraient avoir des défauts dimensionnels, de format ou d’épaisseur : ils seront parfois très difficiles à poser.
Il faut porter, en revanche, son attention sur les informations de normes. Si le carrelage n’en indique aucune… méfiance ! On ne saura pas ce que l’on achète.

Il y a trois normes possibles de qualité :

  • UPEC, la plus classique, la plus française, puisque délivrée par l’AFNOR et le CSTB (norme NF). Elle concerne tous les types de revêtements et pas seulement le carrelage
  • la norme PEI, la plus européenne
  • la norme MOHS, qui est une norme spécifique pour la résistance aux rayures.

On rencontrera  surtout les deux premières.

UPEC est l’acronyme des lettres :

  • U pour usure à la marche
  • P pour poinçonnement ou résistance aux impacts
  • E pour résistance à l’eau
  • C pour résistance aux agents chimiques

Le classement se fait par des chiffres de 1 à 3 ou à 4 selon les catégories.
Pour une maison individuelle ou un appartement, un classement : U2-P2- E2- C1 convient parfaitement.

Autre facteur important, la « glissance ». Les risques de glisser ne sont pas les mêmes dans un salon et dans une salle de bains. Le classement va de R9 à R13. Pour toutes les pièces d’habitation du R9 va très bien. On pourra prendre du R10 ou 11 pour une salle de bains, mais pas au-delà, car un carrelage trop rugueux devient très difficile à nettoyer.

Enfin pour la norme de rayures (MOHS) :

• 1 à 3 le carrelage est rayable
• 4 à 7 peu rayable (c’est suffisant)
• 8 à 10 inrayable

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

image

Poser du carrelage de sol

La pose du carrelage n’est pas très difficile si le sol a été bien préparé. Elle demande seulement du soin et de la méthode et un minimum d'outils spécialisés.

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

Les derniers conseils maison

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.