Comment lutter contre l'humidité dans la maison?

La bataille contre l’humidité est rarement définitivement gagnée au stade de la construction. Si vous êtes attentif à l'état de votre maison, surtout à la mauvaise saison, vous pourrez déceler à temps ses attaques et y remédier . Quand vous découvrez les traces du passage de l’eau, ne tentez pas d’en masquer les effets, mais cherchez  d’où elles proviennent, afin d’attaquer le mal à la "source".

Diagnostiquer l'humidité dans la maison

Le diagnostic ne peut pas être fait par un rapide examen visuel, si minutieux soit-il, mais nécessite une observation sur une période de plusieurs jours. Posez une feuille de papier aluminium de 50 à 60 cm de long sur le mur humide, fixée par des punaises. Au bout de 4 à 5 jours, retirez-la et examinez-la :
– si elle est couverte d’humidité sur la face qui était tournée vers la pièce, cela provient de la condensation ;
– si l’humidité recouvre la face plaquée contre le mur, c’est le manque d’étanchéité du mur qui en est à l’origine ;
– si la feuille est couverte d’humidité des deux côtés, les deux phénomènes se combinent.

L'origine de l'humidité

Elle se détermine en recherchant par quel cheminement l’eau arrive là ou vous l’avez décelée.

Les infiltrations

Elles peuvent suivre trois chemins :
remonter des fondations (capillarité) par manque de drainage, manque de bande d'arase ou dégradation de l'étanchéité des fondations ou dégradation d'un regard d'évacuation des eaux de pluie;
redescendre de la toiture du fait de problèmes de couverture;
se répandre à partir d’une fissure du mur ou d'une perte d'étanchéité de la façade.

La condensation

Elle ne peut se produire que quand deux causes sont réunies :
– un excès d’hygrométrie dans l’air ambiant, faute d’une aération adéquate ;
– un effet de “paroi froide”, provenant  d’un défaut local d’isolation.

Quels recours contre l'humidité ?

Après avoir déterminé les causes, vous pouvez examiner les moyens d’y remédier. Ne cherchez pas systématiquement la méthode la plus simple, car le mal risquerait de réapparaître à plus ou moins brève échéance.

Les infiltrations

Elles imposent évidemment d’étancher le matériau fissuré, mais il faut également en rechercher les causes :
– les infiltrations au niveau du crépi extérieur peuvent résulter de l’application d’un produit inadapté au matériau du mur, ou parce qu’il a été effectué sur un fond mal préparé, ce qui peut nécessiter de reprendre complètement le crépissage, mais plus souvent encore de fissures dans l'enduit de façade ;
– l'imprégnation de la façade peut provenir d'une fuite de gouttière, d'un chêneau ou d'une descente de celle-ci à réparer d'urgence ;
– les fuites dans les combles résultent de défauts de couverture (fissure ou déplacement d'une tuile, d'une ardoise à replacer ou à remplacer, fissuration d'un solin, notamment en souche de cheminée, ou d'un appui de fenêtre);
un affaissement du terrain sous une partie des fondations se traite en creusant la zone concernée et en injectant du béton (micro-pieux) ou une résine pour la consolider.

Les remontées capillaires

Elles se traite en en neutralisant les causes, c'est-à-dire en repoussant l'humidification des fondations : par drainage et reprise d'étanchéité des fondations. Les traitements par injection de résine sont aléatoires, quand à l'utilisation d'appareils électro-magnétique, leur effet n'est pas prouvé scientifiquement.  

La condensation

On y remédie très souvent par une ventilation appropriée, au moins pour la pièce concernée.

Si l'isolation est en cause, différentes solutions sont possibles :
– application d'une feuille de polystyrène expansé (Depron) sur la face intérieure du mur concerné  pour neutraliser le phénomène de mur froid (mais sans incidence notable sur l'isolation);
isolation de la paroi par l'intérieur  (ITI) ou par l'extérieur, en façade (ITE) par une épaisseur significative d'isolant fibreux minéral, végétal ou animal.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là. 

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

Quel traitement pour les remontées capillaire?

J'ai un problème de remonté capillaire dans les murs intérieurs de ma maison (construit dans les années 1930).  Je me suis renseigné sur plusieurs techniques pour arrêter les remontés mais je n'ai aucune assurance que le résultat soit efficace et pérenne. Pourriez-vous me conseiller sur une solution efficace ?  Que pensez-vous des techniques proposées par la société Humidistop ?  

image

Le zingage

Le zinc a longtemps été le seul matériau utilisé pour la réalisation des accessoires de couverture, mais la matière plastique fait aujourd'hui son apparition, notamment au niveau des gouttières. Quel que soit le matériau, ces accessoires sont indispensables pour une bonne étanchéité de la couverture, pour la collecte et l'évacuation des eaux de pluie.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Couler les fondations

Le coulage de fondations est presque toujours nécessaire pour assurer la stabilité au sol des ouvrages ; elles peuvent se réduire à une simple semelle de mortier de quelques centimètres d’épaisseur pour un muret ou être constituées de longrines de fortes épaisseurs en béton armé pour les murs porteurs.

image

Fissuration sur terrain argileux : comment être indemnisé?

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) est accentué par l'alternance brutale de longues périodes de sécheresse et d'évènements pluviaux souvent extrêmes. C'est à l'origine de l'augmentation spectaculaire du nombre et du montant des indemnisations par l'État et les assurances. Pour en bénéficier il faut être très attentif à la procédure.

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

L’humidité : un fléau pour les constructions

L’humidité dégrade les maisons

Liée à la condensation (par manque d’isolation), aux infiltrations, à des fuites de plomberie ou de toiture, à la capillarité (par manque de drainage) comme aux inondations, l’humidité engendre des désordres qui dégradent les enduits, les murs, la maçonnerie et fragilisent la construction jusqu’à la mettre en péril. Des moisissures et la prolifération de champignons comme la mérule causent des dégâts parfois irréversibles. 

L’humidité et la qualité de l’air intérieur

L’humidité dégrade la qualité de l’air intérieur et peut aller jusqu’à nuire à la santé des habitants en favorisant les allergies, l’asthme et autres maladies respiratoires. Une bonne ventilation en réduit les risques et protège le bâti. À la ventilation naturelle, on préfère aujourd’hui la ventilation mécanique répartie, la ventilation mécanique contrôlée (VMC simple-flux ou VMC double-flux) voire la ventilation par surpression (VMI).