Désamiantage d'une toiture en fibrociment

Une toiture amiantée dont les plaques ondulées sont à déposer doit être traitée par des professionnels certifiés, dans des conditions de sécurité très strictes pour la protection des intervenants comme de l'environnement (et notamment des personnes). Ce travail ne peut absolument pas être fait par un particulier. Le traitement des déchets se fait par une déchèterie habilitée à traiter les matériaux amiantés. Un Diagnostic Avant Travaux (DAT) permet de détecter la présence d'amiante dans la toiture ou certains éléments pouvant en contenir.

Les plaques de fibrociment amiantées

Il s'agit de la plupart des plaques produites et posées avant 1997. Dans les fait, compte tenu de l'écoulement des stocks par certains professionnels peu conscients des risques ou peu respectueux de la réglementation, ces toitures doivent être suspectées de contenir de l'amiante jusque la fin des années 1990 et le début des années 2000. Les plaques concernées contiennent un certaine quantité d'amiante, dont les fibres ne sont susceptibles d'être libérées que si on perce, on scie ou on les usine (rapage, limage, etc.). C'est aussi le cas si elles se dégradent et viennent à être brisées. les fibres d'amiante sont très dangereuses pour la santé car fortement cancérogènes.

Le rapport amiante avant travaux (RAAT)

Il est requis avant toute intervention sur une toiture suspectée de contenir de l'amiante du fait de sa structure, du matériau de couverture (plaques ondulées de fibrociment, ardoises fibro, etc.). Il fait suite au signalement d'un diagnostiqueur. Le RAAT permet de confirmer ou d'infirmer la présence d'amiante dans les matériaux de couverture, mais aussi d'autres éléments tels que les conduits, certains joints, des dalles de faux-plafond, dalles de sol, colles, etc., et d'en estimer la quantité. En fonction de ces éléments, il sera délivré un Certificat d’Acceptation Préalable des déchets par la déchèterie spécialisée.

La dépose des plaques amiantées de couverture

Les désamianteurs, revêtus d'un équipement de protection hautement sécurisé (gants, combinaisons, masque, etc.) interviendront par le dessous ou (le plus souvent) par le dessus de la toiture, en mettant en œuvre les protections anti-chute (filets) appropriées. Les vis ou boulons de fixation sont sectionnées et les plaque sont enlevées, empilées et déposées avec précaution puis descendu par nacelle élévatrice. 

Une entreprise certifiée

Seules peuvent intervenir des entreprises bénéficiant de certifications délivrées par des organismes tels que AFNOR, QUALIBAT ou GLOBAL,  habilités par le Comité Français d’Accréditation (Cofrac).

Gestion de déchets d'amiante

Il ne doit subsister aucun déchet amianté ou supposés l'être sur la toiture. Les plaques doivent être immédiatement emballées et stockées au fur et à mesure de leur dépose. Elles doivent être enlevées et éliminées par une entreprise habilitée (en principe la même qui procède à la dépose). 

Un rapport après travaux est établi par l'entreprise pour compléter le Dossier Technique Amiante.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le diagnostic avant travaux (DAT)

Si vous entreprenez ou envisagez de faire entreprendre des travaux qui entraînent la moindre destruction ou démolition, il est obligatoire de faire réaliser un DAT, ou Diagnostic Avant Travaux, qui inclut un repérage de l'amiante (mais pas seulement).

image

Le point sur l'amiante

Si votre  maison a plus de 20 ans, elle peut contenir des MCA (matériaux contenant de l'amiante) ! Pas de panique,  on fait le point dans notre flash news n°3 spéciale  Amiante  et ses  dangers  avec  Christian Pessey

Les dernieres vidéos maison

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le carnet numérique (de santé) du logement

Le carnet numérique du logement –  CLEA  – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez  Qualitel , vous présentent  CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements. RETROUVEZ LA VIDÉO !

image

Le bruit : les points faibles de la maison

Le bruit est la principale nuisance ressentie par les Français. Elle varie évidemment beaucoup selon les endroits, l’environnement, la saison. Il faut noter l’aspect très psychologique du ressenti au bruit qui relativise les normes et règles d’appréciation de cette nuisance. Il faut souligner, par exemple, que plus un environnement est silencieux, et plus on ressentira un bruit qui, dans un environnement bruyant, passerait totalement inaperçu. C’est pourquoi l’on parle généralement « d’émergence », c’est-à-dire de dépassement d’un seuil de bruit moyen dans un lieu donné. Il faut ici distinguer les bruits aériens qui proviennent de l’environnement de la maison et les bruits d’impact qui sont internes à la construction.

image

Les panneaux photovoltaïques et le respect des sites

On sait que les travaux dans l’environnement extérieur d’un monument historique classé doivent faire l’objet d’une autorisation de l’architecte des bâtiments de France communément baptisé ABF. Ses avis sont souvent ressentis comme contraignants voire excessifs, mais on ne peut nier leur importance dans la préservation des sites.

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Chèque pellets (granulés) et bois de chauffage

Après le « chèque énergie fioul » celui concernant le gaz et l’électricité, destinés à aider les ménages compte tenu de l’augmentation vertigineuse du prix de ces énergies, voici le «  chèque énergie pellet et bois de chauffage  ».

image

Les installations électriques dans l'atelier de bricolage

L'atelier de bricolage est un lieu où l'installation électrique doit être particulièrement sûr et où elle doit être adaptée à l'utilisation de machine électroportatives ou à poste fixe. Les circuits ne doivent pas être surchargés (pas de multiprises en cascade !) et la prise de terre doit être de qualité. L'idéal est de l'alimenter par un tableau spécifique complémentaire.

image

Poêles et chaudières à granulés : la bonne solution?

Les appareils de chauffage à granulés connaissent un succès important pour leur rendement, leur facilité d'utilisation et les économies de dépenses chauffage qu'ils permettent. Le granulé (ou pellet) est un combustible propre, facile à utiliser et à stocker, en sac ou en vrac. C'est un système de chauffage fortement subventionné par l'état mais aussi, souvent, par les organismes de service public locaux et régionaux. Reste l'approvisionnement qui a connu quelques difficultés récemment.

image

VELUX® illumine les intérieurs pour les fêtes de fin d’année !

Les fêtes de fin d'année approchent pour le bonheur des petits et des plus grands. Lieu de convivialité propice au partage, la maison s'anime d'une ambiance festive où la décoration joue un rôle majeur. Mais cette atmosphère ne serait pas aussi magique sans la lumière : en optimisant la lumière naturelle avec des fenêtres de toit et des éclairages indirects, on compose le scénario idéal pour rallonger les journées et entrer tout en douceur dans les soirées festives.

La toiture : la chapeau de la maison

La couverture de la maison

La toiture comprend la charpente et la couverture, en tuile ou en ardoise, le plus souvent. C’est une partie essentielle de la maison, puisqu’elle la protège des intempéries, pluie, vent, neige, mais aussi de la chaleur et du froid. 

L’étanchéité à l’eau, dont l’évacuation est garantie par les chêneaux, les noues (différents zingages) les gouttières et les descentes de gouttière est sa fonction première. Elle protège la charpente des risques de pourrissement et d’attaques des insectes xylophages (vers du bois). 

L’isolation de la toiture

Son isolation thermique est assurée (isolation thermique par l’intérieur (ITI) ou isolation thermique par l’extérieur (ITE) par différents matériaux, laine de verre, laine de roche ou laine de bois, chanvre, ouate de cellulose (matériaux biosourcés). Dans bien des cas, les combles, couverts par la toiture, peuvent être aménagés grâce à l’implantation de fenêtres de toit.