L'entretien des radiateurs

L’entretien des radiateurs de chauffage central doit être fait périodiquement. Il s’agit d’une série d’opérations qui concernent aussi bien le mécanisme que l’aspect de l’appareil. Ce peut être aussi l’occasion de revoir l’isolation arrière.

La peinture

Elle pose toujours un problème, car il est difficile de peindre entre les tubulures. Les brosses spéciales, à long manche et à virole coudée, sont peut être la meilleure solution. Veillez à bien étaler la peinture pour éviter les coulures.
Si le radiateur a déjà été peint, il arrive souvent que la peinture soit craquelée (sous l’effet de la chaleur). Dans ce cas, procédez préalablement à un décapage à l’aide d’un produit spécial. Dans tous les cas, nettoyez et décrassez à l’aide d’un détergent. N’utilisez pas de peinture en phase aqueuse basique, car celle-ci risquerait de faire rouiller le métal.
Pour peindre rapidement les différents éléments du radiateur, vous pouvez aussi utiliser une bombe aérosol. Passez la peinture en plusieurs couches minces (en observant une pause entre chacune d’entre elles). Appliquez la peinture d’un mouvement régulier, sans jamais laisser la bombe immobile. Après l’opération, retournez la bombe et vaporisez pendant quelques instants (jusqu’à ce que la peinture ne sorte plus) : cela évitera le bouchage de l’orifice.

La dépose des accessoires

Un radiateur comporte quatre accessoires : une purge d’air (placée en haut) ; un bouchon de vidange (du même côté, mais en bas) ; un robinet d’arrivée d’eau (en haut) ; un raccord de sortie (en bas).
Il peut être nécessaire de déposer ces accessoires. Avant de peindre, retirez le robinet, la purge et le bouchon (surtout si vous utilisez une bombe). La peinture sèche bloque le dévissage de la purge et du bouchon de vidange.
Pour déposer le robinet, il suffit de dévisser la vis de fixation placée au centre. Il s’agit souvent d’une petite vis, qui peut être bloquée par la rouille sur les vieux radiateurs. Si vous avez du mal à la dégripper, utilisez un tournevis à frapper, qui multiplie la force de dévissage.  Vous pouvez aussi utiliser un tournevis à embase hexagonale : serrez l’embase avec une clé. Attention de ne pas abîmer la fente de la vis, car vous auriez ensuite le plus grand mal à la dévisser. Sur les radiateurs modernes, la purge est un petit élément en laiton que l’on dévisse facilement à la main. Sur les anciens modèles, il peut s’agir d’une simple vis.
Le bouchon de vidange est le plus souvent un gros écrou qui se retire avec une clé adaptée. Sur les radiateurs modernes, il existe un robinet de sortie, qui se ferme en tournant une vis (généralement protégée par un capuchon). S’il n’y en a pas, enlevez le raccord qui relie le radiateur à la canalisation de sortie.

La purge

Sur les radiateurs comme sur les canalisations du chauffage, les purges sont situées aux points hauts. Lors de la mise en eau de l’installation, les purges sont ouvertes, pour permettre à l’air de s’échapper. On les ferme au fur et à mesure du remplissage. Il arrive aussi que l’on constate la présence d’air dans l’installation. Il se produit alors des bruits d’écoulement, parfois importants ; en outre, la partie supérieure des radiateurs reste froide. Dans ce cas, purgez en dévissant légèrement la petite vis (bouchon du purgeur). Placez un récipient en dessous, car il sortira de l’eau en fin de purge. Vous pourrez alors refermer la vis.
La purge entraîne une baisse de pression dans le circuit et une légère perte de liquide. Vous devez donc vérifier la pression au manomètre de la chaudière et ouvrir le robinet d’admission d’eau pour obtenir la pression préconisée par le constructeur (en général 2 bars).
Sur les radiateurs-convecteurs, les robinets de purge sont le plus souvent situés en bas de l’appareil.
Pour purger complètement l’installation, ouvrez également les bouchons de purge situés aux points hauts (près du plafond ou au grenier).

La vidange

Sur certaines installations, chaque radiateur est isolé du reste de la tuyauterie par un robinet-vanne. Il est possible, dans ce cas, de procéder à la vidange d’un radiateur pour effectuer sa dépose.
S’il n’y a pas de vanne, il faut vidanger toute l’installation. Dans ce cas, ouvrez les robinets de vidange situés sur tous les radiateurs (en dévissant l’écrou qui sert de bouchon) et les robinets se trouvant aux points bas de l’installation. Il convient, bien entendu, de placer des récipients sous les robinets, afin de recueillir l’eau des canalisations. Pour que l’eau puisse s’écouler, ouvrez un par un les purgeurs, en commençant par celui situé au point le plus haut de l’installation.

Remplacement d’un radiateur

La vidange complète d’une installation peut être l’occasion de remplacer un ou plusieurs radiateurs, voire la totalité. C’est un investissement relativement important, mais qui peut se justifier ne serait-ce que pour des raisons esthétiques ; en effet, si les très vieux radiateurs en fonte peuvent avoir leur charme, ceux des années d’après-guerre, au style très “industriel”, sont assez laids. Avant de les remplacer, par exemple par des radiateurs en acier ou en fonte d’aluminium, assurez-vous de la compatibilité de ces derniers avec le diamètre des canalisations d’alimentation et avec la puissance de la chaudière.

RÉPARATION DES FUITES
Problèmes Solutions
Petite fuite d'eau au niveau du raccordement d'entrée ou de sortie d'un radiateur Il s'agit souvent d'un mauvais serrage des écrous. Resserrez les écrous à l'aide d'une cl ordinaire ou d'une clé à molette
Fuite persistante Démontez le raccord où se produit la fuite. Vidangez l'installation avant le démontage
Raccord défectueux (pas de vis en mauvais état) Il faut le changer. Placez un morceau de ruban Teflon sur le filetage (en l'enroulant dans le sens contraire du vissage), puis revissez le raccord
Fuite importante sur l'installation nécessitant l'intervention du plombier Procédez à une vidange totale ou partielle pour la neutraliser. La vidange doit être partielle si la fuite se situe à un point haut ; elle doit être totale si elle invertient à un point bas

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Chauffage central : chaudière, canalisations, radiateurs

Le chauffage central est un système comprenant, comme son nom l'indique, une moyen central de production, ou génération, de chaleur – la chaudière – et des systèmes d'émission de la chaleur – les radiateurs – alimentés par un réseau de canalisations . La chaudière chauffe un liquide qui transporte les calories. On par le " liquide caloporteur ", en l'occurrence de l'eau contenant divers additifs pour éviter la corrosion interne, la formation de boues, etc. Le chauffage central fournit de la chaleur aux différentes pièces ou appartements d'un immeuble. La chaudière est installé dans un lieu centralisé, généralement dans une cave pur un immeuble ou une maison individuelle, ou dans la cuisine pour un apparement. L'ensemble du système de chauffage central composé donc d'un générateur de chaleur, d'une unité de distribution et des émetteurs de chaleur constitue un circuit de chauffage fermé. 

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

Les atouts de la PAC hybride gaz

Quels sont les atouts d'une pompe à chaleur hybride gaz ? Christian pessey fait le tour de la question dans cette nouvelle vidéo.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Un lit en forme de cabane pour vos enfants

Créé en 2017, Mon Lit Cabane est né de l’idée de deux parents en quête d’inspiration et de designs originaux pour choyer leurs deux enfants avec des chambres créatives, ludiques et où il fait bon grandir.

image

Nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE)

L'arrivée prochaine d'un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire ne laisse pas indifférents les professionnels de l'immobilier comme le montre la réaction de la FNAIM, qui salue "un outil plus fiable et plus lisible" au service de la rénovation énergétique Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement a précisé les grandes lignes du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) -obligatoire lors d’une vente ou d’une mise en location d’un logement- qui sera applicable au 1er juillet 2021. Principal changement, l’estimation de la facture énergétique annuelle ainsi que celles des émissions de gaz à effet de serre vont figurer sur le diagnostic. Voici son décryptage.

image

La tendance JAPANDI

Subtile rencontre entre le Japon et la Scandinavie, la tendance Japandi souffle un vent de sérénité et de bien-être dans les intérieurs.

image

Acheter une maison ou un appartement : les conseils de Christian

Compte tenu de la valeur actuelle des appartements et des maisons, l’achat dans l’immobilier ancien mérite de prendre un certain nombre de précautions, souvent de pur bon sens… Les taux de crédit sont très bas : ce n'est pas une raison pour acheter n'importe quoi n'importe où !

image

Les différents types de plafonds

Dans les maisons anciennes, les plafonds sont en plâtre sur lattis (bacula). Dans les habitations modernes, ils sont le plus souvent en plaque de plâtre. Si le plancher est à structure bois, les deux types de plafond sont fixés sur les solives qui supportent le plancher de la pièce supérieure. Beaucoup de maisons ont des sols et planchers d’étage en béton : dalle auto-porteuse, mais plus souvent encore plancher en hourdis béton (ou entrevous), posés entre des poutrelles en béton précontraint, des plaques de plâtre assurant la finition du plafond.

image

Poser de la mosaïque murale en plaque

La pose des tesselles de mosaïque est facilitée par leur assemblage en plaques contrecollées sur une toile Nylon, parfois sur papier kraft. On peut ainsi couvrir toute une surface ou insérer des motifs entre des carreaux classiques.