L'entretien des radiateurs

L’entretien des radiateurs de chauffage central doit être fait périodiquement. Il s’agit d’une série d’opérations qui concernent aussi bien le mécanisme que l’aspect de l’appareil. Ce peut être aussi l’occasion de revoir l’isolation arrière.

La peinture

Elle pose toujours un problème, car il est difficile de peindre entre les tubulures. Les brosses spéciales, à long manche et à virole coudée, sont peut être la meilleure solution. Veillez à bien étaler la peinture pour éviter les coulures.
Si le radiateur a déjà été peint, il arrive souvent que la peinture soit craquelée (sous l’effet de la chaleur). Dans ce cas, procédez préalablement à un décapage à l’aide d’un produit spécial. Dans tous les cas, nettoyez et décrassez à l’aide d’un détergent. N’utilisez pas de peinture en phase aqueuse basique, car celle-ci risquerait de faire rouiller le métal.
Pour peindre rapidement les différents éléments du radiateur, vous pouvez aussi utiliser une bombe aérosol. Passez la peinture en plusieurs couches minces (en observant une pause entre chacune d’entre elles). Appliquez la peinture d’un mouvement régulier, sans jamais laisser la bombe immobile. Après l’opération, retournez la bombe et vaporisez pendant quelques instants (jusqu’à ce que la peinture ne sorte plus) : cela évitera le bouchage de l’orifice.

La dépose des accessoires

Un radiateur comporte quatre accessoires : une purge d’air (placée en haut) ; un bouchon de vidange (du même côté, mais en bas) ; un robinet d’arrivée d’eau (en haut) ; un raccord de sortie (en bas).
Il peut être nécessaire de déposer ces accessoires. Avant de peindre, retirez le robinet, la purge et le bouchon (surtout si vous utilisez une bombe). La peinture sèche bloque le dévissage de la purge et du bouchon de vidange.
Pour déposer le robinet, il suffit de dévisser la vis de fixation placée au centre. Il s’agit souvent d’une petite vis, qui peut être bloquée par la rouille sur les vieux radiateurs. Si vous avez du mal à la dégripper, utilisez un tournevis à frapper, qui multiplie la force de dévissage.  Vous pouvez aussi utiliser un tournevis à embase hexagonale : serrez l’embase avec une clé. Attention de ne pas abîmer la fente de la vis, car vous auriez ensuite le plus grand mal à la dévisser. Sur les radiateurs modernes, la purge est un petit élément en laiton que l’on dévisse facilement à la main. Sur les anciens modèles, il peut s’agir d’une simple vis.
Le bouchon de vidange est le plus souvent un gros écrou qui se retire avec une clé adaptée. Sur les radiateurs modernes, il existe un robinet de sortie, qui se ferme en tournant une vis (généralement protégée par un capuchon). S’il n’y en a pas, enlevez le raccord qui relie le radiateur à la canalisation de sortie.

La purge

Sur les radiateurs comme sur les canalisations du chauffage, les purges sont situées aux points hauts. Lors de la mise en eau de l’installation, les purges sont ouvertes, pour permettre à l’air de s’échapper. On les ferme au fur et à mesure du remplissage. Il arrive aussi que l’on constate la présence d’air dans l’installation. Il se produit alors des bruits d’écoulement, parfois importants ; en outre, la partie supérieure des radiateurs reste froide. Dans ce cas, purgez en dévissant légèrement la petite vis (bouchon du purgeur). Placez un récipient en dessous, car il sortira de l’eau en fin de purge. Vous pourrez alors refermer la vis.
La purge entraîne une baisse de pression dans le circuit et une légère perte de liquide. Vous devez donc vérifier la pression au manomètre de la chaudière et ouvrir le robinet d’admission d’eau pour obtenir la pression préconisée par le constructeur (en général 2 bars).
Sur les radiateurs-convecteurs, les robinets de purge sont le plus souvent situés en bas de l’appareil.
Pour purger complètement l’installation, ouvrez également les bouchons de purge situés aux points hauts (près du plafond ou au grenier).

La vidange

Sur certaines installations, chaque radiateur est isolé du reste de la tuyauterie par un robinet-vanne. Il est possible, dans ce cas, de procéder à la vidange d’un radiateur pour effectuer sa dépose.
S’il n’y a pas de vanne, il faut vidanger toute l’installation. Dans ce cas, ouvrez les robinets de vidange situés sur tous les radiateurs (en dévissant l’écrou qui sert de bouchon) et les robinets se trouvant aux points bas de l’installation. Il convient, bien entendu, de placer des récipients sous les robinets, afin de recueillir l’eau des canalisations. Pour que l’eau puisse s’écouler, ouvrez un par un les purgeurs, en commençant par celui situé au point le plus haut de l’installation.

Remplacement d’un radiateur

La vidange complète d’une installation peut être l’occasion de remplacer un ou plusieurs radiateurs, voire la totalité. C’est un investissement relativement important, mais qui peut se justifier ne serait-ce que pour des raisons esthétiques ; en effet, si les très vieux radiateurs en fonte peuvent avoir leur charme, ceux des années d’après-guerre, au style très “industriel”, sont assez laids. Avant de les remplacer, par exemple par des radiateurs en acier ou en fonte d’aluminium, assurez-vous de la compatibilité de ces derniers avec le diamètre des canalisations d’alimentation et avec la puissance de la chaudière.

RÉPARATION DES FUITES
Problèmes Solutions
Petite fuite d'eau au niveau du raccordement d'entrée ou de sortie d'un radiateur Il s'agit souvent d'un mauvais serrage des écrous. Resserrez les écrous à l'aide d'une cl ordinaire ou d'une clé à molette
Fuite persistante Démontez le raccord où se produit la fuite. Vidangez l'installation avant le démontage
Raccord défectueux (pas de vis en mauvais état) Il faut le changer. Placez un morceau de ruban Teflon sur le filetage (en l'enroulant dans le sens contraire du vissage), puis revissez le raccord
Fuite importante sur l'installation nécessitant l'intervention du plombier Procédez à une vidange totale ou partielle pour la neutraliser. La vidange doit être partielle si la fuite se situe à un point haut ; elle doit être totale si elle invertient à un point bas

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Chauffage central : chaudière, canalisations, radiateurs

Le chauffage central est un système comprenant, comme son nom l'indique, une moyen central de production, ou génération, de chaleur – la chaudière – et des systèmes d'émission de la chaleur – les radiateurs – alimentés par un réseau de canalisations . La chaudière chauffe un liquide qui transporte les calories. On par le " liquide caloporteur ", en l'occurrence de l'eau contenant divers additifs pour éviter la corrosion interne, la formation de boues, etc. Le chauffage central fournit de la chaleur aux différentes pièces ou appartements d'un immeuble. La chaudière est installé dans un lieu centralisé, généralement dans une cave pur un immeuble ou une maison individuelle, ou dans la cuisine pour un apparement. L'ensemble du système de chauffage central composé donc d'un générateur de chaleur, d'une unité de distribution et des émetteurs de chaleur constitue un circuit de chauffage fermé. 

Les dernieres vidéos maison

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

Les derniers conseils maison

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance. 

image

Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).

image

Assembler des tubes de cuivre avec des raccords à rondelles

Quand on veut installer un appareil sanitaire en le raccordant à l’installation sans faire de gros travaux, on peut avoir recours à des éléments de raccordement qui se montent sans soudure ni brasure, ni travail d’usinage comme pour les collets battus. Il s’agit de raccords à rondelles qui assurent la jonction entre deux canalisations par simple vissage.

Percer le bois

Avant-trous de vis, mise en place de tourillons, pose d’éléments de quincaillerie… les occasions de percer sont nombreuses en menuiserie. Aujourd’hui, on emploie surtout la perceuse, mais le vilebrequin traditionnel convient à tous les travaux. Pour percer des trous dans le bois, la machine doit être réglée sur la fonction "perçage", la percussion étant débrayée - doc. Bosch

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.