Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.

 

Les conditions pour créer un puits à taper

La première des conditions est de s'assurer de la proximité, en profondeur, de la nappe phréatique. Sa présence à profondeur raisonnable est probable s'il y a sur le terrain ou à proximité un puits en activité, ou un ancien puits désaffecté ou bouché, identifiable. Pour des raisons physiques (loi de Toriccelli), la nappe ne doit pas se trouver à plus de 7 à 8 m sous la surface du sol.  Les collectivités territoriales et en priorité les services de la mairie pourront vous renseigner sur  la présence d'eau et à quelle profondeur elle se trouve. Il existe aussi des cartes au Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM). Il faut bien sûr que le sol soit suffisamment meuble (éviter la proximité des constructions). Vous pouvez aussi interroger les voisins s'ils sont là depuis longtemps.

Le matériel pour taper un puits

L'équipement comprend une pointe à frapper (diamètre 33/42) percée de trous pour aspirer l'eau, et des rallonges (sans perforations), dont la première vient se visser sur la pointe à frapper. Pointe à frapper et rallonges sont en acier galvanisé. Un manchon en acier et une tête de frappe sont montées sur l'extrémité supérieure de la pointe à frapper et sur les rallonges. L'outillage se limite à un clé de plombier, pour maintenir la pointe à frapper et visser les rallonges, et à une masse (ou un marteau à frapper), de la filasse et de la pâte à joint pour assurer l'étanchéité au niveau des liaisons filetées. En fin d'ouvrage, on intercale un filtre anti-sable et un clapet anti-retour, un coude galvanisé (éventuellement pour raccorder la pompe de surface) entre le tube et la pompe.

Comment faire le forage

La technique est très simple. Après détermination de l'emplacement du forage, on creuse un avant-trou à la bêche, puis on plante la pointe à frapper bien verticalement. Avant d'aller plus loin, on la remplit de gros sel pour empêcher la pénétration de la terre et de la boue par les perforations (le sel se dissoudra dans l'eau quand la pointe atteindra la nappe d'eau). Le manchon et la tête de frappe sont insérés en haut de la pointe à frapper, puis sur chaque rallonge. On peut frapper avec la masse ou avec le marteau de frappe (type marteau piqueur). Quand la pointe a atteint la profondeur voulue, on verse de l'eau dans le tube pour faire fondre le sel. Le puisage peut se faire par une simple pompe à main (fontaine) ou par une pompe électrique ou thermique.

La réglementation des forages

Depuis 2009, il est requis de déclarer le projet ou réalisation de forage en mairie. On considère qu'il est destiné à l'usage domestique si la quantité d'eau prélevée est inférieure à 1000 m3 par an. Une analyse et une déclaration à la DDCSPP (ex-DRASS). Une redevance peut être exigée au delà de 10 000 m3 (selon les zones) prélevés. 

 


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Une éolienne de pompage dans votre jardin

L'image des éoliennes de pompage multi-pales dans les grandes plaines américaines est dans tous les esprits. Le même type de matériel a été installé en France il y a plusieurs décennies, en milieu agricole, puis est tombé en désuétude, du fait de l'adduction d'eau dans les campagnes. Ces éoliennes ont été progressivement laissées à l'abandon pour rouiller près des abreuvoirs, grinçant au gré du vent. Pourtant, ce type de matériel peut rendre de grands services, y compris dans nos jardins. Elles redeviennent d'actualité au même titre que leurs cousines, les éoliennes productrices d'électricité. Plusieurs distributeurs en mettent à nouveau sur le marché.

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Sécurité sur le chantier de maçonnerie

En soi, la maçonnerie n'est pas une activité spécialement dangereuse, mais elle doit être accompgnée de mesure spécifiques de sécurité compte-tenu des outils utilisés (souvent de frappe), des matériaux concernés (souvent lourd) et des conditions de travail, pour partie extérieurs et en hauteur.   SGESTION D'OUTILLAGE

image

La peinture : comment la choisir, comment la réussir ?

La peinture des murs de la maison est certainement l’une des techniques de revêtement parmi les plus anciennes ; c’est aussi l’une des plus couramment employées. Elle a pris le pas sur tous les autres revêtements muraux en s'imposant par ses qualités esthétiques mais aussi techniques : elle est de plus en plus durable, techniquement elle est de plus en plus facile à appliquer, grâce à des matériels de qualité . Elle est aussi devenue de moins en moins agressive pour l'environnement. MATÉRIEL SUGGÉRÉ

image

Fenêtres de toit : comment éviter la surchauffe?

Avec l'arrivée des beaux jours et les températures qui montent, on a envie d'une maison où se réfugier pour se rafraîchir. Mais réguler la température idéale de son habitat relève parfois du challenge. Pas de panique ! Pour transformer l'espace de vie en havre de fraîcheur, VELUX® présente une sélection de solutions fonctionnelles, discrètes et intelligentes qui protègent efficacement de la chaleur sans obstruer la vue sur l'extérieur, ni la lumière naturelle. Coup de projecteur !

image

Rénover un parquet bois

Un parquet bois anciens peut souvent être rénové avec un minimum n'interventions. Combien de fois arrache-t-on un revêtement de sol banal pour trouver un parquet auquel on peut redonner tout son charme? C'est d'ailleurs le sol préféré de tout ceux et celles qui apprécient les qualités du bois. LIVRE DE CHRISTIAN PESSEY RECOMMANDÉ  

image

Poser de dalles de liège au mur

Le liège présente bien des avantages : c'est un isolant acoustique qui amortit les bruits d'impact, c'est un isolant thermique complémentaire, c'est un produit biosourcé renouvelable. La technique de pose du liège mural en dalles est intermédiaire entre celle des revêtements épais et celle des carreaux de carrelage.  Elle doit être très soignée, car, sur un plan vertical, la moindre erreur se voit très rapidement. La pose de liège en rouleau s'apparente à celle d'un revêtement mural épais.

image

La tuile romane

Caractéristique du Sud de la France, la tuile romane fait son apparition passé Lyon, quand on vient du Nord, pour annoncer le Midi. C’est le mode de couverture symbole du soleil, de la chaleur et pour beaucoup des vacances.

image

Sonnettes et portiers : sécurité avant tout

La première des sécurité est de ne pas ouvrir sans savoir qui est devant votre porte ou portail. La sonnette et le portier sont les premiers éléments de sécurité. Les progrès de l’électronique permettent aujourd’hui de disposer de matériels fiables et faciles à installer, aussi bien pour signaler la présence d'un visiteurs en commandant une sonnette que pour transmettre à distance des images de vidéo-surveillance. Produit suggéré

image

L'électricité dans la cuisine : efficacité et sécurité

La cuisine est une pièce technique qui tend à devenir aussi une pièce à vivre servant à la fois à prendre les repas après qu'on les y aient préparés. Dans beaucoup d'appartements, elle est d'ailleurs ouverte sur la salle à manger ou sur la pièce à vivre quand il s'agit d'un studio ou d'un F2 sans cuisine séparée. On parle alors de cuisine "américaine". En matière d'électricité, son installation doit respecter les règles de la norme NF C 15-100, sans pratiquement de contraintes de sécurité spécifiques, mais seulement des préconisations techniques. Des règles de bon sens s'y appliquent.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.