Fenêtres : quels matériaux - bois, PVC, aluminium, mixte, en composite?

Quel matériau choisir pour vos nouvelles fenêtres entre le bois, le PVC, l'aluminium, le mixte ou le composite ? Il y a 30 ou 40 ans, le problème ne se posait pas : la quasi-totalité des fenêtres étaient en bois, quelques-unes en acier. Puis est apparu le PVC avec l'arrivée du plastique dans tous les domaines dans les années 1960-1970. Un peu plus récemment a émergé l’aluminium (parfois en association avec le bois) et il y a peu le composite, qui est un mélange de plastique et de bois. Voilà en gros le panorama.

Fenêtres en bois

Le bois reste le matériau noble par excellence. Il est solide, stable, durable, décoratif et s’harmonise avec tous les styles de maison. C’est un bon isolant thermique et phonique. Seul inconvénient : il doit être entretenu périodiquement, même si certains fenêtriers proposent aujourd’hui des fenêtres bois garanties 20 ans sans entretien.

Fenêtres en PVC

Le PVC n’est pas le matériau le plus noble mais c’est le plus efficace en matière d’isolation thermique. Autre avantage, il est sans entretien. C’est le matériau qui offre le meilleur rapport qualité/prix. La couleur n’est pas son fort, et le blanc est pratiquement de rigueur.

Fenêtres en aluminium

L’aluminium, c’est le matériau idéal pour les baies de grandes dimensions du fait de sa rigidité et lorsqu’on souhaite une menuiserie fine offrant le maximum de luminosité. C’est aussi le matériau de couleurs les plus diversifiées avec un gros avantage : l’absence d’entretien et une tenue des couleurs excellente dans le temps. C’est aussi le matériau le plus moderne.

Fenêtres mixtes

L’aluminium est associé au bois dans des menuiseries qu’on appelle mixtes et qui permettent de cumuler les avantages de ces deux matériaux : la beauté du bois à l’extérieur, la rigidité, la finesse et les couleurs de l’aluminium à l’extérieur. Seul bémol… le prix nettement supérieur à celui des autres fenêtres.

Fenêtre en composite

Un nouveau matériau apparaît : le composite PVC et fibre de verre, présenté comme plus rigide et plus isolant car dispensant des renforts métalliques des fenêtres PVC… On n’a pas beaucoup de recul.  

Le crédit d'impôt (CITE) sur les fenêtres

Rappel de clarification concernant le CITE, le Crédit pour la Transition Énergétique : les fenêtres sont de nouveaux éligibles au crédit d’impôt (jusqu’au 31/12/2019) aux conditions habituelles (résidence principale, + de 2 ans, etc.) mais :
– dans la limite de 15% sur le matériel répondant aux critères fixés par l’État* 
– en remplacement de fenêtres simple vitrage
– avec un plafond de 100 € / fenêtre
– l’achat du matériel et la pose devant être assurés par une entreprise certifiée RGE…
Ce n’est pas grand-chose, mais les fenêtres sont accessibles en revanche aux primes énergie, à l’éco-PTZ et à d’éventuelles aides de l’ANAH sous conditions de revenu.

*Uw ≤ 1,3 W/m².K (watt par mètre carré Kelvin) et facteur de transmission solaire Sw ≥ 0,3 ; ou Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Calfeutrer les fenêtres et les portes

Une bonne partie des déperditions de chaleur est due au mauvais état des ouvertures et notamment des portes d'entrée. Cela est vrai, en particulier, dans les habitations anciennes, où le bois des fenêtres et des portes est en mauvais état ou a joué. À défaut de pouvoir les remplacer, il est nécessaire de les calfeutrer.

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.