Fenêtres : quels matériaux - bois, PVC, aluminium, mixte, en composite?

Quel matériau choisir pour vos nouvelles fenêtres entre le bois, le PVC, l'aluminium, le mixte ou le composite ? Il y a 30 ou 40 ans, le problème ne se posait pas : la quasi-totalité des fenêtres étaient en bois, quelques-unes en acier. Puis est apparu le PVC avec l'arrivée du plastique dans tous les domaines dans les années 1960-1970. Un peu plus récemment a émergé l’aluminium (parfois en association avec le bois) et il y a peu le composite, qui est un mélange de plastique et de bois. Voilà en gros le panorama.

Fenêtres en bois

Le bois reste le matériau noble par excellence. Il est solide, stable, durable, décoratif et s’harmonise avec tous les styles de maison. C’est un bon isolant thermique et phonique. Seul inconvénient : il doit être entretenu périodiquement, même si certains fenêtriers proposent aujourd’hui des fenêtres bois garanties 20 ans sans entretien.

Fenêtres en PVC

Le PVC n’est pas le matériau le plus noble mais c’est le plus efficace en matière d’isolation thermique. Autre avantage, il est sans entretien. C’est le matériau qui offre le meilleur rapport qualité/prix. La couleur n’est pas son fort, et le blanc est pratiquement de rigueur.

Fenêtres en aluminium

L’aluminium, c’est le matériau idéal pour les baies de grandes dimensions du fait de sa rigidité et lorsqu’on souhaite une menuiserie fine offrant le maximum de luminosité. C’est aussi le matériau de couleurs les plus diversifiées avec un gros avantage : l’absence d’entretien et une tenue des couleurs excellente dans le temps. C’est aussi le matériau le plus moderne.

Fenêtres mixtes

L’aluminium est associé au bois dans des menuiseries qu’on appelle mixtes et qui permettent de cumuler les avantages de ces deux matériaux : la beauté du bois à l’extérieur, la rigidité, la finesse et les couleurs de l’aluminium à l’extérieur. Seul bémol… le prix nettement supérieur à celui des autres fenêtres.

Fenêtre en composite

Un nouveau matériau apparaît : le composite PVC et fibre de verre, présenté comme plus rigide et plus isolant car dispensant des renforts métalliques des fenêtres PVC… On n’a pas beaucoup de recul.  

Le crédit d'impôt (CITE) sur les fenêtres

Rappel de clarification concernant le CITE, le Crédit pour la Transition Énergétique : les fenêtres sont de nouveaux éligibles au crédit d’impôt (jusqu’au 31/12/2019) aux conditions habituelles (résidence principale, + de 2 ans, etc.) mais :
– dans la limite de 15% sur le matériel répondant aux critères fixés par l’État* 
– en remplacement de fenêtres simple vitrage
– avec un plafond de 100 € / fenêtre
– l’achat du matériel et la pose devant être assurés par une entreprise certifiée RGE…
Ce n’est pas grand-chose, mais les fenêtres sont accessibles en revanche aux primes énergie, à l’éco-PTZ et à d’éventuelles aides de l’ANAH sous conditions de revenu.

*Uw ≤ 1,3 W/m².K (watt par mètre carré Kelvin) et facteur de transmission solaire Sw ≥ 0,3 ; ou Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Calfeutrer les fenêtres et les portes

Une bonne partie des déperditions de chaleur est due au mauvais état des ouvertures et notamment des portes d'entrée. Cela est vrai, en particulier, dans les habitations anciennes, où le bois des fenêtres et des portes est en mauvais état ou a joué. À défaut de pouvoir les remplacer, il est nécessaire de les calfeutrer.

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance.