Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

Installer une baignoire

Une baignoire peut être installée de différentes façons, selon sa forme et l’emplacement disponible. Toutefois, compte-tenu du volume important d’eau chaude nécessaire pour un bain, il est recommandé d’implanter la baignoire de manière à réduire au strict minimum la longueur de la canalisation depuis le chauffe-eau ou le ballon d’eau chaude, afin de réduire les pertes thermiques (et le gaspillage d’eau). Il faut s'assurer que le plancher est capable de supporter le poids de la baignoire remplie d'eau.

Fixation de la baignoire

Elle est des plus simples, puisque cet appareil se maintient par son propre poids. Cependant, si la salle de bains se trouve en étage, il est recommandé de sceller les pieds de la baignoire pour qu’elle ne se déplace pas sous l’effet des vibrations du plancher.

Alimentation et évacuation

  • L'alimentation de la baignoire se fait par deux canalisations, traditionnellement en cuivre, mais de plus en plus en PER derrière un doublage, et depuis peu en multicouche (en 16 mm pour le cuivre et 20 mm pour les deux autres matériaux). L'utilisation d'un robinet thermostatique n'est possible qu'avec une production d'eau chaude par chauffe-eau électrique à accumulation ou par ballon associé à une chaudière.
  • L’évacuation de la baignoire se fait, via la bonde et un siphon, par une canalisation en PVC gris (ou noir pour le recyclé) de 40 mm. Veillez tout particulièrement à l'étanchéité des raccords.

Habillage de la baignoire

Il peut se faire grâce à un panneau hydrofuge, carrelé ou non, ou par une construction en dur (carreau de plâtre ou de béton cellulaire, brique plâtrière). L'habillage  doit comporter une trappe de visite permettant d’accéder au siphon, afin de pouvoir le déboucher si nécessaire.

Étanchéité périphérique de la baignoire.

Elle doit être particulièrement soignée, en déposant un généreux cordon de mastic silicone fongicide, ou bien à l’aide d’un joint sanitaire préformé adhésif.

Installer une douche

Une douche, qu’elle soit montée de toutes pièces, sous forme de colonne ou d’une cabine intégrée, se monte sur un réceptacle (receveur) qui doit être placé de manière à assurer le bon écoulement de la vidange. Il est généralement posé sur le sol, mais la mode est à l'intégration au plancher (douche à l'italienne). Il existe cependant aujourd'hui des receveurs très fins (quelques centimètres).

Alimentation et évacuation

  • L'alimentation de la douche se fait par des canalisations de même type et de même diamètre que la baignoire. Les contraintes concernant l'alimentation sont les mêmes que pour la baignoire.
  • L'évacuation de la douche se fait, via la bonde et un siphon,  comme la baignoire par une canalisation en PVC , de 40 ou 50 mm, apparente ou encastrée dans le plancher.

Receveur de douche à poser

La hauteur minimale du bac se détermine en prévoyant un jeu de 2 à 3 cm entre le fond du siphon et le plancher. Un accès sous le bac doit être aménagé (trappe ou côté amovible) afin de pouvoir intervenir en cas de fuite au siphon ou sur la canalisation d’évacuation. Présentez le bac à son emplacement et tracez son contour sur le sol, ainsi que l’aplomb de sa bonde (avec un fil à plomb), puis retirez-le. Posez la canalisation d’évacuation (pente de l’ordre de 2 cm/m) et fixez-la à l’aide de cales en polystyrène expansé. Raccordez le siphon à la canalisation. Mettez le bac en place et fixez sa bonde sur l’embouchure du siphon (à moins que le bac ne soit équipé d’une bonde siphoïde), sans la bloquer. Vérifiez l’horizontalité du bac, et assurez-vous qu’il ne crée pas de tension sur la canalisation, puis bloquez définitivement la bonde.

Douche à l'italienne

Ce type d'équipement suppose un décaissement du sol en vue de l'installation d'un bac à carreler et le passage encastré de la canalisation d'évacuation, ainsi que l'installation d'un siphon de sol. Veillez à donner une pente au bac vers le siphon.  L'étanchéité est le principal problème lié à la douche à l'italienne. Pour la garantir, il faut utiliser une membrane (ou natte) entre le bac et le carrelage de finition dans lequel la bonde est scellée. Les risques de perte d'étanchéité conduisent à réserver ce type d'installation à un professionnel, surtout si la douche se trouve en étage avec risque d'inondation d'un logement sous la douche. L'installation par vous-même de ce type de douche peut engager votre responsabilité en cas de fuite. 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Tuiles béton : faut-il les traiter?

Propriétaire d'une maison de 25 ans, bon état, tuiles Redland béton. Charpente en fermette saine, pas d'humidité, ni insecte. Un démarcheur m'a conseillé de nettoyer mes tuiles, de mettre anti-mousse, d'hydrofuger la surface et d'appliquer un rénovateur. Uniquement avec produit EUROCHEM. Tous ces traitements sont-ils nécessaires ? Pour l'instant ma toiture est toujours étanche, avec seulement un peu de mousse sur quelques tuiles. Quel entretien dois-je faire ?  Guy

image

Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.