Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

Installer une baignoire

Une baignoire peut être installée de différentes façons, selon sa forme et l’emplacement disponible. Toutefois, compte-tenu du volume important d’eau chaude nécessaire pour un bain, il est recommandé d’implanter la baignoire de manière à réduire au strict minimum la longueur de la canalisation depuis le chauffe-eau ou le ballon d’eau chaude, afin de réduire les pertes thermiques (et le gaspillage d’eau). Il faut s'assurer que le plancher est capable de supporter le poids de la baignoire remplie d'eau.

Fixation de la baignoire

Elle est des plus simples, puisque cet appareil se maintient par son propre poids. Cependant, si la salle de bains se trouve en étage, il est recommandé de sceller les pieds de la baignoire pour qu’elle ne se déplace pas sous l’effet des vibrations du plancher.

Alimentation et évacuation

  • L'alimentation de la baignoire se fait par deux canalisations, traditionnellement en cuivre, mais de plus en plus en PER derrière un doublage, et depuis peu en multicouche (en 16 mm pour le cuivre et 20 mm pour les deux autres matériaux). L'utilisation d'un robinet thermostatique n'est possible qu'avec une production d'eau chaude par chauffe-eau électrique à accumulation ou par ballon associé à une chaudière.
  • L’évacuation de la baignoire se fait, via la bonde et un siphon, par une canalisation en PVC gris (ou noir pour le recyclé) de 40 mm. Veillez tout particulièrement à l'étanchéité des raccords.

Habillage de la baignoire

Il peut se faire grâce à un panneau hydrofuge, carrelé ou non, ou par une construction en dur (carreau de plâtre ou de béton cellulaire, brique plâtrière). L'habillage  doit comporter une trappe de visite permettant d’accéder au siphon, afin de pouvoir le déboucher si nécessaire.

Étanchéité périphérique de la baignoire.

Elle doit être particulièrement soignée, en déposant un généreux cordon de mastic silicone fongicide, ou bien à l’aide d’un joint sanitaire préformé adhésif.

Installer une douche

Une douche, qu’elle soit montée de toutes pièces, sous forme de colonne ou d’une cabine intégrée, se monte sur un réceptacle (receveur) qui doit être placé de manière à assurer le bon écoulement de la vidange. Il est généralement posé sur le sol, mais la mode est à l'intégration au plancher (douche à l'italienne). Il existe cependant aujourd'hui des receveurs très fins (quelques centimètres).

Alimentation et évacuation

  • L'alimentation de la douche se fait par des canalisations de même type et de même diamètre que la baignoire. Les contraintes concernant l'alimentation sont les mêmes que pour la baignoire.
  • L'évacuation de la douche se fait, via la bonde et un siphon,  comme la baignoire par une canalisation en PVC , de 40 ou 50 mm, apparente ou encastrée dans le plancher.

Receveur de douche à poser

La hauteur minimale du bac se détermine en prévoyant un jeu de 2 à 3 cm entre le fond du siphon et le plancher. Un accès sous le bac doit être aménagé (trappe ou côté amovible) afin de pouvoir intervenir en cas de fuite au siphon ou sur la canalisation d’évacuation. Présentez le bac à son emplacement et tracez son contour sur le sol, ainsi que l’aplomb de sa bonde (avec un fil à plomb), puis retirez-le. Posez la canalisation d’évacuation (pente de l’ordre de 2 cm/m) et fixez-la à l’aide de cales en polystyrène expansé. Raccordez le siphon à la canalisation. Mettez le bac en place et fixez sa bonde sur l’embouchure du siphon (à moins que le bac ne soit équipé d’une bonde siphoïde), sans la bloquer. Vérifiez l’horizontalité du bac, et assurez-vous qu’il ne crée pas de tension sur la canalisation, puis bloquez définitivement la bonde.

Douche à l'italienne

Ce type d'équipement suppose un décaissement du sol en vue de l'installation d'un bac à carreler et le passage encastré de la canalisation d'évacuation, ainsi que l'installation d'un siphon de sol. Veillez à donner une pente au bac vers le siphon.  L'étanchéité est le principal problème lié à la douche à l'italienne. Pour la garantir, il faut utiliser une membrane (ou natte) entre le bac et le carrelage de finition dans lequel la bonde est scellée. Les risques de perte d'étanchéité conduisent à réserver ce type d'installation à un professionnel, surtout si la douche se trouve en étage avec risque d'inondation d'un logement sous la douche. L'installation par vous-même de ce type de douche peut engager votre responsabilité en cas de fuite. 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

image

Logement durable : les Français plébiscitent !

D'après le Baromètre* QUALITEL - IPSOS 2021, 75% des Français ont à cœur d’avoir un logement plus respectueux de l’environnement. L’opinion a saisi l’importance de limiter sa consommation d’énergie, et plus largement, « d’habiter durable ». Le gain, pour la planète, mais aussi pour le confort au quotidien, est globalement perçu et compris. Pourtant, certains critères qui contribuent également très concrètement à rendre le logement plus durable restent encore secondaires pour les Français.

image

Journée nationale de la qualité de l’air : Isoler son logement pour mieux respirer ?

Nous passons en moyenne 80 % à 95 % de notre temps à l’intérieur. Un adulte respire environ 15 000 litres d’air par jour. Lorsque l’air intérieur est pollué, il peut contribuer à la détérioration de la santé des occupants des bâtiments. A l’occasion de la journée mondiale de la qualité de l’air, ROCKWOOL, leader mondial des solutions d’isolation par laine de roche dresse le bilan des solutions pour mieux construire tout en préservant la santé.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.