Isoler une toiture avec de laine de verre ou de la laine de roche

La toiture est à la fois la partie de la maison où la chaleur s’échappe le plus facilement et celle dont l’isolation est la plus simple et la moins onéreuse. Il existe, en effet, une large gamme de produits répondant à tous les cas de figure. Il s’agit, en général, de produits dont le prix garantit un amortissement rapide. Les isolants minéraux, laine de verre et laine de roche,  sont les plus utilisés.

La laine de verre, la laine de roche

Ces deux matériaux très proches sont largement utilisés pour l’isolation des sous-toitures. Il s’agit d’un enchevêtrement de fibres minérales présenté sous forme de rouleaux avec ou sans support papier, ou sous forme de panneaux à caractère semi-rigide. La laine de verre provient principalement de la fusion de verre recyclé, la laine de roche de celle de sables siliceux. 

La laine minérale en rouleau

Elle est revêtue, sur une face, d’une feuille de papier kraft ou d’aluminium lui servant de support et constituant un pare-vapeur. Celui-ci déborde parfois légèrement de part et d’autre de la bande de laine de verre, constituant deux languettes parallèles permettant son agrafage sur les chevrons de la couverture.
Il existe aussi des bandes de laine de verre sans pare-vapeur (on parle alors de feutre “nu”) destinées à constituer une sous-couche isolante. Les cotes des bandes de laine de verre sont standardisées, les épaisseurs les plus courantes étant 45, 60, 80, 90, 100 et 120 mm (cette dernière étant aujourd’hui la plus utilisée), mais elle peut atteindre jusqu'à 240 mm.

La laine minérale en panneau

Elle est de structure identique à celle disponible en rouleau, mais elle est présentée en panneau semi-rigide, l’une des faces étant couverte d’un voile rigidifiant a base de polyester.
Les panneaux sont soit bruts, soit revêtus sur une face d’un papier kraft ou aluminium servant de pare-vapeur. Le jointoiement entre les panneaux est assuré à l’aide de bandes spéciales autocollantes.

La classification des produits

La détermination des besoins d’isolation d’une maison se fait à partir de trois coefficients :
• le coefficient de conductivité (λ, lambda) du matériau de construction.
• le coefficient de résistance thermique (R) du matériau.
• le coefficient de transmission surfacique (K) du matériau.
Plus le lambda est faible, et plus le matériau est isolant. À l'inverse, plus le R est important et plus l'isolation est importante. 
L’épaisseur de l’isolation s’obtient en multipliant la résistance thermique par la conductivité thermique

La certification de l'efficacité des isolants est délivrée par l'association ACERMI.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Isoler la toiture par l'intérieur

La mise en œuvre de l’isolant diffère selon la présentation de l’isolant lui-même, mais également selon le support contre lequel il est appliqué. La tendance est à la pose de panneaux semi-rigides par calage sous profilés métalliques (fourrures), mais l'isolation par l'extérieur gagne du terrain.

image

Les zones à isoler dans une maison

Isoler sa maison a pour but d’en améliorer le confort et de réduire les frais de chauffage. Les dépenses engendrées par les travaux d’isolation sont rapidement compensées, d'autant qu'ils bénéficient de soutiens financiers important de la part de l'États, des régions et divers acteurs locaux.

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Faire une terrasse en bois ou en composite

C’est toujours le moment de s’intéresser à la terrasse, que vous soyez en maison individuelle ou en logement avec un grand balcon ou une terrasse. Souvent le sol est en béton ou en carrelage. La tendance est à les recouvrir de lames en bois ou en bois composite, parfois en dalles de caillebotis.