Isoler une toiture avec de laine de verre ou de la laine de roche

La toiture est à la fois la partie de la maison où la chaleur s’échappe le plus facilement et celle dont l’isolation est la plus simple et la moins onéreuse. Il existe, en effet, une large gamme de produits répondant à tous les cas de figure. Il s’agit, en général, de produits dont le prix garantit un amortissement rapide. Les isolants minéraux, laine de verre et laine de roche,  sont les plus utilisés.

La laine de verre, la laine de roche

Ces deux matériaux très proches sont largement utilisés pour l’isolation des sous-toitures. Il s’agit d’un enchevêtrement de fibres minérales présenté sous forme de rouleaux avec ou sans support papier, ou sous forme de panneaux à caractère semi-rigide. La laine de verre provient principalement de la fusion de verre recyclé, la laine de roche de celle de sables siliceux. 

La laine minérale en rouleau

Elle est revêtue, sur une face, d’une feuille de papier kraft ou d’aluminium lui servant de support et constituant un pare-vapeur. Celui-ci déborde parfois légèrement de part et d’autre de la bande de laine de verre, constituant deux languettes parallèles permettant son agrafage sur les chevrons de la couverture.
Il existe aussi des bandes de laine de verre sans pare-vapeur (on parle alors de feutre “nu”) destinées à constituer une sous-couche isolante. Les cotes des bandes de laine de verre sont standardisées, les épaisseurs les plus courantes étant 45, 60, 80, 90, 100 et 120 mm (cette dernière étant aujourd’hui la plus utilisée), mais elle peut atteindre jusqu'à 240 mm.

La laine minérale en panneau

Elle est de structure identique à celle disponible en rouleau, mais elle est présentée en panneau semi-rigide, l’une des faces étant couverte d’un voile rigidifiant a base de polyester.
Les panneaux sont soit bruts, soit revêtus sur une face d’un papier kraft ou aluminium servant de pare-vapeur. Le jointoiement entre les panneaux est assuré à l’aide de bandes spéciales autocollantes.

La classification des produits

La détermination des besoins d’isolation d’une maison se fait à partir de trois coefficients :
• le coefficient de conductivité (λ, lambda) du matériau de construction.
• le coefficient de résistance thermique (R) du matériau.
• le coefficient de transmission surfacique (K) du matériau.
Plus le lambda est faible, et plus le matériau est isolant. À l'inverse, plus le R est important et plus l'isolation est importante. 
L’épaisseur de l’isolation s’obtient en multipliant la résistance thermique par la conductivité thermique

La certification de l'efficacité des isolants est délivrée par l'association ACERMI.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Isoler la toiture par l'intérieur

La mise en œuvre de l’isolant diffère selon la présentation de l’isolant lui-même, mais également selon le support contre lequel il est appliqué. La tendance est à la pose de panneaux semi-rigides par calage sous profilés métalliques (fourrures), mais l'isolation par l'extérieur gagne du terrain.

image

Les zones à isoler dans une maison

Isoler sa maison a pour but d’en améliorer le confort et de réduire les frais de chauffage. Les dépenses engendrées par les travaux d’isolation sont rapidement compensées, d'autant qu'ils bénéficient de soutiens financiers important de la part de l'États, des régions et divers acteurs locaux.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.