L'entretien de la chaudière

Pour éviter la panne de chauffage au plus fort de l’hiver, pour prévenir les accidents ou les incidents, il faut assurer une maintenance de l’installation de chauffage. Cet entretien concerne en premier lieu les chaudières, dont l'entretien annuel est une obligation légale, pour des raisons de sécurité.

Les chaudières concernées

Toutes les chaudières fonctionnant avec un combustible solide (bois, granulé, hypothétiquement charbon) ou avec un combustible liquide (fioul) ou au gaz, de plus de 4 kW, doivent faire l'objet d'un entretien annuel par un professionnel  patenté. Le plus simple est de souscrire un contrat annuel de maintenance, plus ou moins étendu (vérifié s'il comprend les déplacements, le remplacement des pièces ou non, etc.). Les chaudières électriques ne sont pas concernées.

Les opérations d'entretien

Le chauffagiste doit réaliser :
• la vérification de la chaudière;
• le nettoyage et le réglage de la chaudière ;
• une mesure des polluants émis par la chaudière.

Il n'a pas l'obligation de remplacer les pièces défectueuses mais il doit vous informer des réparations nécessaires. Il doit vous remettre une attestation d'entretien à produire à l'assurance et éventuellement à votre bailleur si le logement est en location. 

Conseils du chauffagiste

Le chauffagiste doit vous donner un certain nombre de conseils à l'issue de sa visite :
• s'il constate des défauts importants, une obsolescence de l'appareil, il doit vous conseiller le remplacement de la chaudière;
• il doit vous conseiller sur les amélioration à apporter à l'installation (robinets thermostatiques, thermostat d'ambiance, programmation, etc.);
• il doit vous conseiller sur la bonne façon d'utiliser la chaudière.

Le ramonage

D'une façon générale, le conduit de fumée des chaudières au bois, au charbon, au fioul doivent être ramonés une ou deux fois par an (selon le Règlement Sanitaire Départemental), celui des chaudières à gaz une fois par an. Le ramonage doit être fait par un ramoneur patenté (Maître ramoneur) qui vous remettra une attestation à produire à l'assurance ou au bailleur. Cette obligation exclut une ramonage fait par soi-même. Les bûches ou poudre de "ramonage" ne dispensent pas d'un ramonage physique. ce ne sont, tout au plus, que des produits d'entretien

PANNES ET INCIDENTS DE CHAUDIÈRE
Énergie Problèmes Solutions
Le gaz La chaudière ne marche pas Vérifiez que tous les robinets d'alimentation en gaz sont ouverts et que le raccordement électrique est bon.
Vérifiez ensuite qu'il n'y a pas de coupure de gaz due à l'organisme distributeur.
Fuite de gaz Fermez immédiatement les robinets d'arrivée (y compris le robinet du compteur). Ouvrez la fenêtre. Ne touchez pas aux interrupteurs (ni aux autres appareils électriques, téléphones, et même portables). Prévenez le chauffagiste.
Le fioul La chaudière disjoncte (*) Attendez quelques minutes et appuyez sur le bouton “marche” du disjoncteur.
La chaudière disjoncte à nouveau Vérifiez tout d'abord qu'il ne s'agit pas d'une rupture de combustible.
Défaut d'allumage Nettoyage des électrodes d'allumage.
Le moteur de pompe ne tourne pas Il peut s'agir d'une mauvaise alimentation électrique.
La chaudière ne démarre pas Pensez toujours à vérifier si le thermostat n'a pas été mis à zéro par inadvertance.
* Les chaudières à fioul sont pourvues d'un disjoncteur qui coupe le courant en cas de fonctionnement défectueux.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Chauffage central : chaudière, canalisations, radiateurs

Le chauffage central est un système comprenant, comme son nom l'indique, une moyen central de production, ou génération, de chaleur – la chaudière – et des systèmes d'émission de la chaleur – les radiateurs – alimentés par un réseau de canalisations . La chaudière chauffe un liquide qui transporte les calories. On par le " liquide caloporteur ", en l'occurrence de l'eau contenant divers additifs pour éviter la corrosion interne, la formation de boues, etc. Le chauffage central fournit de la chaleur aux différentes pièces ou appartements d'un immeuble. La chaudière est installé dans un lieu centralisé, généralement dans une cave pur un immeuble ou une maison individuelle, ou dans la cuisine pour un apparement. L'ensemble du système de chauffage central composé donc d'un générateur de chaleur, d'une unité de distribution et des émetteurs de chaleur constitue un circuit de chauffage fermé. 

Les dernieres vidéos maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Isolation acoustique avec de la laine de verre ISOVER PAR PHONIC

Loin d’ être une fatalité, le bruit nécessite d’être apprivoisé. Une conception du bâtiment et de son acoustique bien pensées permettent de maîtriser la qualité sonore, le confort et le bien-être de ceux qui y vivent ou y travaillent. PAR PHONIC est conçu pour un usage polyvalent en cloisons de distribution et de séparation.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.