L'entretien de la chaudière

Pour éviter la panne de chauffage au plus fort de l’hiver, pour prévenir les accidents ou les incidents, il faut assurer une maintenance de l’installation de chauffage. Cet entretien concerne en premier lieu les chaudières, dont l'entretien annuel est une obligation légale, pour des raisons de sécurité.

Les chaudières concernées

Toutes les chaudières fonctionnant avec un combustible solide (bois, granulé, hypothétiquement charbon) ou avec un combustible liquide (fioul) ou au gaz, de plus de 4 kW, doivent faire l'objet d'un entretien annuel par un professionnel  patenté. Le plus simple est de souscrire un contrat annuel de maintenance, plus ou moins étendu (vérifié s'il comprend les déplacements, le remplacement des pièces ou non, etc.). Les chaudières électriques ne sont pas concernées.

Les opérations d'entretien

Le chauffagiste doit réaliser :
• la vérification de la chaudière;
• le nettoyage et le réglage de la chaudière ;
• une mesure des polluants émis par la chaudière.

Il n'a pas l'obligation de remplacer les pièces défectueuses mais il doit vous informer des réparations nécessaires. Il doit vous remettre une attestation d'entretien à produire à l'assurance et éventuellement à votre bailleur si le logement est en location. 

Conseils du chauffagiste

Le chauffagiste doit vous donner un certain nombre de conseils à l'issue de sa visite :
• s'il constate des défauts importants, une obsolescence de l'appareil, il doit vous conseiller le remplacement de la chaudière;
• il doit vous conseiller sur les amélioration à apporter à l'installation (robinets thermostatiques, thermostat d'ambiance, programmation, etc.);
• il doit vous conseiller sur la bonne façon d'utiliser la chaudière.

Le ramonage

D'une façon générale, le conduit de fumée des chaudières au bois, au charbon, au fioul doivent être ramonés une ou deux fois par an (selon le Règlement Sanitaire Départemental), celui des chaudières à gaz une fois par an. Le ramonage doit être fait par un ramoneur patenté (Maître ramoneur) qui vous remettra une attestation à produire à l'assurance ou au bailleur. Cette obligation exclut une ramonage fait par soi-même. Les bûches ou poudre de "ramonage" ne dispensent pas d'un ramonage physique. ce ne sont, tout au plus, que des produits d'entretien

PANNES ET INCIDENTS DE CHAUDIÈRE
Énergie Problèmes Solutions
Le gaz La chaudière ne marche pas Vérifiez que tous les robinets d'alimentation en gaz sont ouverts et que le raccordement électrique est bon.
Vérifiez ensuite qu'il n'y a pas de coupure de gaz due à l'organisme distributeur.
Fuite de gaz Fermez immédiatement les robinets d'arrivée (y compris le robinet du compteur). Ouvrez la fenêtre. Ne touchez pas aux interrupteurs (ni aux autres appareils électriques, téléphones, et même portables). Prévenez le chauffagiste.
Le fioul La chaudière disjoncte (*) Attendez quelques minutes et appuyez sur le bouton “marche” du disjoncteur.
La chaudière disjoncte à nouveau Vérifiez tout d'abord qu'il ne s'agit pas d'une rupture de combustible.
Défaut d'allumage Nettoyage des électrodes d'allumage.
Le moteur de pompe ne tourne pas Il peut s'agir d'une mauvaise alimentation électrique.
La chaudière ne démarre pas Pensez toujours à vérifier si le thermostat n'a pas été mis à zéro par inadvertance.
* Les chaudières à fioul sont pourvues d'un disjoncteur qui coupe le courant en cas de fonctionnement défectueux.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Chauffage central : chaudière, canalisations, radiateurs

Le chauffage central est un système comprenant, comme son nom l'indique, une moyen central de production, ou génération, de chaleur – la chaudière – et des systèmes d'émission de la chaleur – les radiateurs – alimentés par un réseau de canalisations . La chaudière chauffe un liquide qui transporte les calories. On par le " liquide caloporteur ", en l'occurrence de l'eau contenant divers additifs pour éviter la corrosion interne, la formation de boues, etc. Le chauffage central fournit de la chaleur aux différentes pièces ou appartements d'un immeuble. La chaudière est installé dans un lieu centralisé, généralement dans une cave pur un immeuble ou une maison individuelle, ou dans la cuisine pour un apparement. L'ensemble du système de chauffage central composé donc d'un générateur de chaleur, d'une unité de distribution et des émetteurs de chaleur constitue un circuit de chauffage fermé. 

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .