Le chauffage électrique par le sol

L’idée de placer des résistances ou des câbles chauffant dans le sol n’est pas nouvelle, mais sa mise en œuvre est récente. Des fabricants développent même aujourd’hui des solutions intéressantes permettant de constituer des systèmes de confort – plus que de vrais chauffages – dans le sol au cours d’une rénovation.

Le principe

Il s’agit, comme pour le chauffage par le sol par liquide caloporteur (de l’eau avec des additifs), de diffuser la chaleur à partir du plancher, dans des conditions de confort équivalentes, c’est-à-dire ne dépassant par 28 °C en surface. 

Basse température

La température de surface obtenue avec un plancher chauffant ne doit pas dépasser 28 °C ; dans les faits, elle excède rarement 24 °C, ce qui est très suffisant pour obtenir un chauffage ambiant harmonieusement réparti. 
Le plancher chauffant électrique agit aussi par rayonnement, d’où l’absence de chauffage apparent et de point chaud.
Les câbles utilisés préviennent tout risque de contact direct entre le plancher et la tension électrique ; la protection est, de surcroît, assurée par un disjoncteur différentiel 30 mA.

Dans une maison individuelle

Quand on construit une maison individuelle, il est possible de concevoir un système complet de chauffage électrique par le sol, afin d’obtenir une régulation optimale. Il est possible aussi de l'installer à l'occasion d'une rénovation.

En neuf

L’insertion de panneaux isolants permet d’éviter la diffusion de la chaleur vers le plancher porteur. La trame électrique est disposée directement sur les panneaux, selon un calepinage précis déterminé par un ingénieur. Des agrafes la maintiennent sur l’isolant. Une chape de 5 cm de mortier, noyant la trame, est ensuite coulée ; c’est elle qui recevra le revêtement.

En rénovation

Le système mis au point pour les maisons individuelles a été développé pour être intégré au sol d’une pièce à l’occasion d’une rénovation. Le procédé permet d’intégrer une trame chauffante dans la colle-même du revêtement, en posant les éléments chauffants directement sur l’ancien sol, sans dépose de celui-ci. L’absence d’isolant et les incertitudes concernant la résistance thermique du revêtement sous-jacent comme du nouveau peuvent faire varier les performances du dispositif. On parlera donc plutôt de système de confort que de chauffage, bien que dans les faits il puisse en tenir lieu. La régulation thermique se fait dans ce cas pièce par pièce, avec un thermostat et une sonde de dalle.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le chauffage est de plus en plus cher !...

Pour 92 % des Français, le coup du chauffage est de plus en plus élevé . C'est ce que révèle une étude réalisée par OpinionWay pour Andrews Sykes , réalisée sur plus de 1000 personnes. L'agacement concernant les coûts liés au chauffage hivernal est clairement mis en évidence.  

image

Plancher rafraîchissant: comment ça marche?

Le souhait de bénéficier d’une atmosphère rafraîchie quand il fait très chaud n’est pas nouveau. Beaucoup de maisons, dans le Midi, sont conçues avec cet objectif. La climatisation est la réponse la plus directe ; il existe pourtant des solutions intermédiaires et moins radicales.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.