Le liège : revêtement mural et de sol

La salle de bains, les chambres d’enfants, la salle de séjour, mais aussi la cuisine, les combles et même les bureaux peuvent être habillés de liège. Ce matériau biosourcé, est très apprécié pour la décoration des logement comme des locaux de travail. L’effet décoratif est très varié, car les revêtements obtenus à partir du liège sont très divers, tant dans leur présentation que dans leurs caractéristiques.

Le liège, matériau naturel, à l’aspect et aux nuances variés est un revêtement intéressant pour la décoration, aussi bien pour les murs que pour le sol. Il crée un climat d’intimité et de chaleur, et constitue un bon isolant aussi bien thermique qu'acoustique. Ses tons chauds permettent de l’utiliser pour mettre en valeur les tableaux et les objets d’art. Dans une salle de séjour, en tant que revêtement mural, on peut réserver le liège au revêtement du coin “musique”, par exemple, et l’associer à d’autres revêtements (peinture, tissu, etc.). Ce matériau peut être associé aussi bien aux meubles modernes que rustiques. On peut d’ailleurs combiner plusieurs revêtements en liège. Dans une salle de bains (et c’est là que les dalles de liège sont le plus utilisées), la chaleur du matériau contraste heureusement avec le caractère un peu froid des éléments sanitaires. Enfin, le liège est sans doute le revêtement idéal des chambres d’enfants, où il amortit les chocs . Il peut être associé aux meubles colorés et convient très bien pour l’affichage des dessins et des images, et l’accrochage des objets.

Les caractéristiques des dalles de liège

Le liège est composé de cellules remplies d’air : c’est pourquoi il est léger, souple et élastique.

L’humidité et le liège

Le liège n’est pas atteint par l’humidité. Il est même parfaitement étanche (ne l'utilise-t-on pas pour boucher les bouteilles de vin?). Il permet donc de revêtir les locaux humides tant au mur qu'au sol. Sa stabilité dimensionnelle est meilleure que celle du bois. En outre, grâce à la constance de sa température de surface, le liège ne favorise pas la condensation : l’eau ne ruisselle donc pas sur les murs de la salle de bains.

L’usure du liège

Le liège utilisé en revêtement mural résiste bien aux chocs et aux agressions diverses. Grâce à son élasticité, il supporte l’accrochage (on peut retirer les punaises et les clous sans endommager le revêtement). Il n’est pas attaqué par les détergents ni par la plupart des agents chimiques ordinaires. Les traces de doigts ne marquent pas sur les dalles. Les taches sont peu fréquentes et s’enlèvent facilement. Au sol, il est revêtu d'une pellicule de vinyle qui prévient son usure sous l'effet des pas.

Le bruit et la chaleur

Le liège est connu à juste titre comme un excellent isolant acoustique et thermique. Toutefois, les panneaux ou les dalles doivent répondre à certaines normes : pour l’isolation thermique, les plaques ne doivent pas avoir une épaisseur inférieure à 30 mm. Pour l’isolation acoustique, elles doivent répondre à des exigences précises : les lièges vendus comme isolants thermiques sont aussi d’excellents isolants contre les bruits extérieurs et la réverbération sonore.

Les précautions d'achat

Il faut prendre garde à la régularité des dimensions des dalles. Sous prétexte de promotions sur le liège certaines grandes surfaces cherchent à écouler des stocks de dalles provenant de diverses coupes. On s'aperçoit à la pose - un peu tard - que les carreaux ont dimensions variées et qu'il est impossible de les coller bord à bord.  Il faut également prendre garde à l'épaisseur des dalles. Au-dessous de 3 mm, la résistance à l'usure risque d'être réduite. Pour les lièges contrecollés, c'est surtout la qualité du support qui compte.

LES PRODUITS

En dalle, en panneau ou en rouleau, le liège répond à toutes les exigences en matière de qualité, de décoration et de prix. Encore faut-il savoir ce que l’on achète. Vous pouvez vous procurer la normalisation qui le concerne auprès de l’AFNOR.

Les lièges composés

En dalle ou en rouleau, ils sont plus utilisés pour la décoration murale. Il peut s’agir de liège brut coupé en fines lamelles collées sur un support ou de granulés agglomérés par un liant, puis tranchés et contrecollés ou non sur un support papier. La variété d’aspects et de teintes est très grande. Les dalles très épaisses sont plutôt réservées au sol (elles sont plus résistantes au poinçonnement). Pour la décoration de panneaux, on appréciera plus particulièrement les dalles fines contrecollées sur un support vivement coloré (rouge, vert) ou sombre.

Les lièges naturels bruts

Ces plaques laissent apparaître la face brute de l’écorce de l’arbre. Elles ont donc un caractère ornemental très particulier et conviennent pour le revêtement de panneaux ou dans une entrée. On peut combiner l’utilisation de lièges composés avec des lièges bruts.

Les lièges expansés

Il s’agit de plaques isolantes composées de granulés de liège pressés et chauffés (pas de liant). Ces plaques sont utilisées pour l’isolation thermique et acoustique. Elles présentent cependant un caractère décoratif intéressant.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.