Les abris de jardin : lequel choisir ? Quelles contraintes administratives et fiscales

Une abri de jardin est bien utile, quelle que soit la saison, mais principalement au printemps, pour ranger les outils et les équipements pour jardiner. Il en existe de toutes tailles, dans différents matériaux. Certaines contraintes administratives s'appliquent en fonction de la taille et d'éventuelles dispositions locales.

Abri en bois, en PVC ou en métal

Le plus classique est l’abri en panneaux ou en lames de bois à emboîter, de 1,50 x 1,50 m au sol soit un peu plus de 2 m2 d'emprise au sol sur 1,80 m de haut. Ce genre d’abri a une toiture en panneau recouvert de feutre bitumineux ou une d’une ou plusieurs  plaques ondulées. L’idéal est de l’équiper d’un plancher en lames de sapin, pour le décoller du sol et éviter son pourrissement par capillarité. On y accède par une porte généralement percée d’une fenêtre à vitre en acrylique. Tous les autres abris dérivent de ce modèle, dans des dimensions qui peuvent aller jusqu’à de d'authentiques chalets de loisir pouvant constituer de véritables annexes ou extensions de la maison de près de 20 m2.

Le bois, en lames ou en panneaux est le matériau d’origine et certainement encore le plus utilisé, on trouve aujourd’hui des abris en matière plastique (PVC, polyéthylène ou composite) mais aussi en acier et en aluminium : des matériaux solides, qui offrent l’avantage d’être sans entretien, mais qui n’ont évidemment pas le charme du bois et du côté chalet de certains modèles.

Contraintes administratives pour un abri de jardin

Quel que soit l’abri, même de petites dimensions, il faut évidemment se demander si on a le droit de l’installer sans autorisation ou bien avec quelle autorisation. Méfiez-vous des conseils intéressés de certains vendeurs très optimistes sur la question.

Le principe général est simple :
–  jusqu’à 5 m2 et dans les hauteurs classiques (c.a.d. moins de 12 m…) : pas besoin d’autorisation administrative, c'est-à-dire de déclaration préalable de travaux.
– de + 5 m2 à 20 m2, déclaration préalable de travaux mais pas besoin de permis de construire
– au-delà de 20 m2 permis de construire (sauf en zone PLU, dans certaines villes, où la cote peut être portée à 40 m2)

Attention :
– en secteur sauvegardé (par exemple dans le périmètre d’un monument historique), il faut une déclaration préalable de travaux en dessous de 5 m2 et un permis de construire au-delà !
– certaines communes ont pris des mesures plus restrictives que les dispositions générales qui viennent d’être évoquées. Elles sont inscrites dans le PLU (plan local d’urbanisme). Il est donc toujours prudent d’aller le consulter en mairie ou d’interroger le service de l’urbanisme.

Taxe d'aménagement sur une abri de jardin

Pour tout abri de jardin de plus de 5 m2 impliquant donc une déclaration préalable de travaux, vous aurez à vous acquitter d’une taxe d’aménagement (ce que les vendeurs omettent souvent de vous rappeler). La valeur annuelle est (depuis le 32/12/2020)  de :
– 767 € / mètre carré hors Île-de-France
– 870 € / mètre carré en Île de France.
Le taux d'incidence est fixé par arrêté municipal et départemental (taux communal + taux départemental).  Pour en connaître le montant final, on multiplie la valeur applicable par la surface et par le taux d'incidence.

Attention : elle peut être appliquée aux abris de moins de 5m2 mais de plus de 1,80 m de hauteur !

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Pergola bioclimatique : faut-il payer la taxe d'aménagement?

Je souhaite installer sur ma terrasse une pergola bio climatique à lames orientables, adossée à ma maison, d'environ 20m 2 . Je voudrais savoir si je serai assujetti à la taxe d'aménagement. Les diverses réponses trouvées sur internet sont peu claires à ce sujet. Kiki

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Les outils pour jardiner

Les outils à main du jardinier

Les outils du jardinier sont nombreux. Les outils à main sont issus d’une longue tradition et de pratiques agricoles ancestrales. Bêche, louchet, fourche-bêche, serfouette, râteau, houe font partie de la panoplie de base du bon jardinier. 

Des machines pour jardiner sans effort

Des machines de jardinage sont venues alléger la tâche. Ainsi la faux a-t-elle disparu de son équipement au profit de la tondeuse, tondeuse à rouleau à pousser ou tondeuse à lame rotative, tondeuse à pousser, tondeuse tractée voire micro-tracteur de tonte. Il existe même des robots de tonte qui font le travail sans aucune assistance humaine autre que le branchement d’une borne de rechargement. Pour labourer, on utilise aujourd’hui un motoculteur avec une charrue et différents accessoires et pour affiner la terre un moto-bêche (ou moto-houe).