Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

LES DIFFÉRENTS MÉTAUX

 Les métaux non ferreux

Cuivre  

De couleur rouge-brun, il possède une excellente résistance à l’oxydation, mais aussi aux chocs et aux frottements. Il est, en revanche, malléable (surtout lorsqu’il est recuit), se scie et se lime facilement. On le trouve en plaque, mais on l’utilise surtout en tube.

Plomb

Plus tendre et plus malléable que le cuivre, il a longtemps été utilisé pour la réalisation des installations sanitaires (d’où le terme de “plomberie”), qu’il s’agisse des canalisations d’alimentation ou de celles d’évacuation. Il est aujourd’hui interdit dans les installation neuves et doit être éradiqué des anciennes pour des raisons sanitaires (il donne le saturnisme, une maladie extrêmement grave). Il a supplanté le cuivre, le PER et le multicouche pour les alimentations et le PVC pour les évacuations. Il possède un point de fusion très bas et une faible résistance mécanique.

Étain

Il a été pendant longtemps le métal “culinaire” par excellence, en raison de sa parfaite neutralité au contact des différents aliments. Hier très bon marché, son prix l’écarte aujourd’hui d’une utilisation quotidienne. Son point de fusion bas et sa bonne résistance, après refroidissement, en font un bon métal d’apport pour certaines soudures soumises à de faibles efforts mécaniques.

Aluminium

C’est le plus “récent” des métaux non ferreux, puisqu’on ne le trouve pas spontanément dans la nature. Il est en effet obtenu par un procédé de transformation électrique (réduction électrolytique) de l’alumine, elle-même obtenue à partir de la bauxite rouge. C’est un métal très léger, malléable, qui ne s’altère pas à l’eau et qui est parfaitement neutre en présence des différents aliments, d’où son utilisation fréquente pour la fabrication d’ustensiles culinaires. Assez malléable, il se travaille facilement, mais ne peut être soudé.

Les métaux ferreux

Fonte

Elle provient de la fusion directe du minerai de fer associé à un fondant et à du coke, et s’apparente à un alliage dans la mesure où elle a une faible teneur en carbone, en silicium et en manganèse. Très utilisée pour certaines pièces de fortes dimensions souvent soumises à des températures élevées, la fonte est très rigide, cassante, difficile à scier, à percer, pratiquement impossible à souder par l’amateur.

 

Fer

Il a longtemps été extrait du minerai de fer, par réduction avec le charbon de bois ou avec la houille.
Il est désormais obtenu par différents procédés modernes liés, pour la plupart, à la production de la fonte. Résistant, relativement malléable lorsqu’on le chauffe, facile à scier, à percer et à limer avec des outils adéquats, il se soude et se brase sans problème. Il est cependant sensible à l’oxydation (il rouille) tant à l’air qu’à l’eau.

Acier

Il peut être considéré comme un alliage de fer et de carbone, doté de caractéristiques mécaniques de haute résistance du fait d’un traitement spécifique. Il existe un grand nombre de “qualités” d’acier (des aciers très durs au fer-blanc).

Les alliages

Il s’agit, comme leur nom l’indique, de mélanges de métaux, le plus souvent non ferreux.
Le plus ancien et le plus connu est le bronze, mélange de cuivre et d’étain qui bénéficie, par rapport à ces deux métaux, d’une plus grande résistance et d’une meilleure tenue à la corrosion. On peut le scier, le percer, le limer et le braser facilement.
Le laiton est, comme le bronze, connu depuis longtemps. C’est un alliage de cuivre et de zinc, résistant à l’état normal, mais malléable lorsqu’il est recuit. Il durcit sous l’effet du martelage.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Braser, soudo-braser, souder

 La terminologie concernant l’assemblage à chaud de deux pièces métalliques n’est pas des plus claires, ce qui conduit parfois à des confusions, voire à des erreurs. Tout assemblage par voie thermique de pièces métalliques doit, en principe, être appelé soudage. S’il se fait avec l’apport d’un alliage ou celui d’un métal fusible différent de celui des pièces à assembler, on doit parler de brasage jusqu’à 400 °C, de soudo-brasage au-delà. Dans la pratique, le vocabulaire est beaucoup moins précis et révèle un certain décalage par rapport à cette terminologie. C’est ainsi qu’on parle de soudage à l’étain (ce qui implique l’apport d’un métal) aussi bien que de soudage à l’arc (obtenu sans métal d’apport, à plus de 3 000 °C), de brasage de tubes de cuivre (alors que la température nécessaire est de l’ordre de 1 000 °C) et de soudo-brasage des tubes d’acier (à une température proche de 3 000 °C).

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR – VENTILATION DES LOGEMENTS

Qualité de l’air intérieur et maintenance des systèmes de ventilation : duo gagnant en faveur d’un triple enjeu : Santé des habitants, préservation du bâti, efficience énergétique. Ce triptyque de la qualité du logement, largement partagé par le SYNASAV (Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique) le PLAN BATIMENT DURABLE et l’ADEME a donné lieu jeudi 8 octobre dans les locaux du CSTB à la signature d’une charte d’engagement commune : « Green Deal relatif aux systèmes de ventilation pour une amélioration de la qualité de l’air intérieur dans les logements ».

image

Baromètre Qualitel 2020 (Attention debut du son à 3 minutes)

Le baromètre QUALITEL est une étude à la fois d’une ampleur et d’une robustesse inédites, mais surtout innovante avec la création du Qualiscore. Qualitel et Ipsos se sont donnés les moyens de fabriquer un instrument qui permet d’analyser de façon large et fine aussi bien les cibles que les sujets abordés.

image

C'est quoi un bon artisan ?

Jean-Christophe REPON a été élu , le 2 juillet 2020,  Président de la CAPEB , la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, succédant ainsi au président Patrick LIÉBUS. Il est maître électricien à la tête d’une entreprise à Toulon dans le Var.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Doublage isolant des murs sans ossature : Optimax Habito®

La sortie d'un système de doublage isolant des murs sans ossature combinant le savoir-faire de Placo et d'Isover sans ossature a été accueilli avec enthousiasme tant par les professionnels que par les particuliers intéressé par la rénovation thermique des logement. Le détail du dispositif permet d'en mesurer le caractère révolutionnaire.  

Les derniers conseils maison

image

Maprimrenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMRENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMRENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

image

Quel type de fenêtre pour votre maison ?

Les fenêtres jouent un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Conçues pour éclairer l’intérieur des pièces à la lumière du jour, elles limitent le passage du froid, de la chaleur et des bruits. Ces dernières fonctions ont pris une importance croissante à cause du coût de l’énergie et de l’intensité des bruits en agglomération et près des routes, voies ferrées et aéroports à fort trafic.

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Eau de javel sur les tuiles : quels risques?

J'ai une une toiture en tuiles terre cuite et j ai appliqué de la javel dessus pour la première fois. Y a-t-il un risque pour ma toiture et si oui quelle solution appliquer? Nicolas

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.