Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

LES DIFFÉRENTS MÉTAUX

 Les métaux non ferreux

Cuivre  

De couleur rouge-brun, il possède une excellente résistance à l’oxydation, mais aussi aux chocs et aux frottements. Il est, en revanche, malléable (surtout lorsqu’il est recuit), se scie et se lime facilement. On le trouve en plaque, mais on l’utilise surtout en tube.

Plomb

Plus tendre et plus malléable que le cuivre, il a longtemps été utilisé pour la réalisation des installations sanitaires (d’où le terme de “plomberie”), qu’il s’agisse des canalisations d’alimentation ou de celles d’évacuation. Il est aujourd’hui interdit dans les installation neuves et doit être éradiqué des anciennes pour des raisons sanitaires (il donne le saturnisme, une maladie extrêmement grave). Il a supplanté le cuivre, le PER et le multicouche pour les alimentations et le PVC pour les évacuations. Il possède un point de fusion très bas et une faible résistance mécanique.

Étain

Il a été pendant longtemps le métal “culinaire” par excellence, en raison de sa parfaite neutralité au contact des différents aliments. Hier très bon marché, son prix l’écarte aujourd’hui d’une utilisation quotidienne. Son point de fusion bas et sa bonne résistance, après refroidissement, en font un bon métal d’apport pour certaines soudures soumises à de faibles efforts mécaniques.

Aluminium

C’est le plus “récent” des métaux non ferreux, puisqu’on ne le trouve pas spontanément dans la nature. Il est en effet obtenu par un procédé de transformation électrique (réduction électrolytique) de l’alumine, elle-même obtenue à partir de la bauxite rouge. C’est un métal très léger, malléable, qui ne s’altère pas à l’eau et qui est parfaitement neutre en présence des différents aliments, d’où son utilisation fréquente pour la fabrication d’ustensiles culinaires. Assez malléable, il se travaille facilement, mais ne peut être soudé.

Les métaux ferreux

Fonte

Elle provient de la fusion directe du minerai de fer associé à un fondant et à du coke, et s’apparente à un alliage dans la mesure où elle a une faible teneur en carbone, en silicium et en manganèse. Très utilisée pour certaines pièces de fortes dimensions souvent soumises à des températures élevées, la fonte est très rigide, cassante, difficile à scier, à percer, pratiquement impossible à souder par l’amateur.

 

Fer

Il a longtemps été extrait du minerai de fer, par réduction avec le charbon de bois ou avec la houille.
Il est désormais obtenu par différents procédés modernes liés, pour la plupart, à la production de la fonte. Résistant, relativement malléable lorsqu’on le chauffe, facile à scier, à percer et à limer avec des outils adéquats, il se soude et se brase sans problème. Il est cependant sensible à l’oxydation (il rouille) tant à l’air qu’à l’eau.

Acier

Il peut être considéré comme un alliage de fer et de carbone, doté de caractéristiques mécaniques de haute résistance du fait d’un traitement spécifique. Il existe un grand nombre de “qualités” d’acier (des aciers très durs au fer-blanc).

Les alliages

Il s’agit, comme leur nom l’indique, de mélanges de métaux, le plus souvent non ferreux.
Le plus ancien et le plus connu est le bronze, mélange de cuivre et d’étain qui bénéficie, par rapport à ces deux métaux, d’une plus grande résistance et d’une meilleure tenue à la corrosion. On peut le scier, le percer, le limer et le braser facilement.
Le laiton est, comme le bronze, connu depuis longtemps. C’est un alliage de cuivre et de zinc, résistant à l’état normal, mais malléable lorsqu’il est recuit. Il durcit sous l’effet du martelage.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Braser, soudo-braser, souder

 La terminologie concernant l’assemblage à chaud de deux pièces métalliques n’est pas des plus claires, ce qui conduit parfois à des confusions, voire à des erreurs. Tout assemblage par voie thermique de pièces métalliques doit, en principe, être appelé soudage. S’il se fait avec l’apport d’un alliage ou celui d’un métal fusible différent de celui des pièces à assembler, on doit parler de brasage jusqu’à 400 °C, de soudo-brasage au-delà. Dans la pratique, le vocabulaire est beaucoup moins précis et révèle un certain décalage par rapport à cette terminologie. C’est ainsi qu’on parle de soudage à l’étain (ce qui implique l’apport d’un métal) aussi bien que de soudage à l’arc (obtenu sans métal d’apport, à plus de 3 000 °C), de brasage de tubes de cuivre (alors que la température nécessaire est de l’ordre de 1 000 °C) et de soudo-brasage des tubes d’acier (à une température proche de 3 000 °C).

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

La climatisation réversible

Dans cette vidéo, christian PESSEY fait le point sur la climatisation réversible et sur les offres de mensualisation proposées par ENGIE

image

Améliorer le confort d'été dans votre logement

Comment éviter la surchauffe de votre maison avec un isolant réflecteur alvéolaire (type Hybris de chez ACTIS ). Christian Pessey et Thomas Thierry répondent à cette question dans cette interview.

image

Une solution solaire pour la maison : MYPOWER par Engie

MYPOWER est un dispositif mis en place par ENGIE afin de calculer le potentiel solaire de votre maison en y inscrivant simplement votre adresse.  Dans cette vidéo, Christian PESSEY vous explique tout ce qu'il y a à savoir sur ce dispositif et en quoi il peut représenter un grand pas vers la transition énergétique tout en étant économique pour votre foyer.

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

Les derniers conseils maison

image

Entretenir et remplacer les stores extérieurs

Quand on redéroule le store de terrasse, on s’aperçoit souvent qu’il est en piteux état. Est-ce qu’il faut le nettoyer, le rénover ou carrément le changer ? Je dirai ça dépend, ça dépend surtout de l’éclat de sa teinte, surtout s’il est à rayures. S’il est trop passé, ou bien il faut l’accepter comme il est en le nettoyant et en en ravivant les couleurs avec un produit nettoyant-rénovateur ou bien il faut le faire remplacer.

image

Que faire avec un mur friable suite à des remontées capillaires?

Suite aux problèmes de remontées capillaires cet hiver, j'ai gratté voire plus, les murs de la chambre. Du coup je me retrouve avec un mur friable. Quel est votre avis sur le produit vendu chez Leroy Merlin : Toupret durci mur prêt à l'emploi. Je précise que je suis en rez-de-chaussée et qu'il n'y a pas de vide sanitaire sous la construction. Christophe

image

Le papier peint : matériel et outils

La pose du papier peint et des revêtements apparentés ne demande pas d’investissements importants quant au matériel. La question essentielle à régler est celle de la table d’encollage (bien qu’elle soit inutile avec les produits lourds ou avec l'intissé, quand on encolle le mur). Il vous faut aussi des outils pour mesurer, pour couper, pour maroufler et, bien sûr, pour encoller.

image

Quel matériau pour une piscine ? Quelle taxation pour une piscine?

D'ici deux ans, nous voudrions installer une piscine 8m/3m. Faut il faire une piscine en béton +liner/carrelage ou faire une piscine avec coque (existe-t-il différent matériaux, et si oui que me conseillez vous )? Avantages? Inconvénients? Faut il demander un permis et quelles sont les lois au niveau imposition ? Nous pensons la faire en semi enterrée. Nous habitons le nord du département du Rhône à 600 m d'altitude avec souvent des bonnes gelées l'hiver. L'exposition serait plein sud. Christophe

image

Installation électrique : les prises et les interrupteurs

Les prises permettent le raccordement et l'alimentation des appareils électriques mobiles par l'intermédiaire d'une fiche et d'un fil de liaison. Les interrupteurs, eux, permettent de laisser passer ou au contraire d'interrompre le passage du courant. 

image

Techniques de pose du tissu tendu

Le tissu mural reste l'un des modes de décoration les plus appréciés pour la qualité visuel du résultat mais aussi pour le confort acoustique qu'il procure, en amortissant les bruits d'impact comme les bruits aériens, notamment quand la pose a été faite sur molleton. 

image

Le sarking : une solution d'isolation qui préserve la charpente apparente

L’isolation par l’extérieur (sarking) permet d’isoler de façon optimale la toiture tout en préservant la charpente apparente. Cette technique permet de garder la surface sous la toiture et donc autorise l’aménagement des combles sans empiéter sur la surface au sol. Cette méthode d’isolation en continu à partir d’isolants rigides placés entre la charpente et la couverture procure une isolation haute performance. C’est la charpente qui supporte l’isolant par l’intermédiaire de contre-chevrons.

image

Tuiles béton : faut-il les traiter?

Propriétaire d'une maison de 25 ans, bon état, tuiles Redland béton. Charpente en fermette saine, pas d'humidité, ni insecte. Un démarcheur m'a conseillé de nettoyer mes tuiles, de mettre anti-mousse, d'hydrofuger la surface et d'appliquer un rénovateur. Uniquement avec produit EUROCHEM. Tous ces traitements sont-ils nécessaires ? Pour l'instant ma toiture est toujours étanche, avec seulement un peu de mousse sur quelques tuiles. Quel entretien dois-je faire ?  Guy