Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

La préparation des pièces

Quelle que soit la réalisation que vous entreprendrez, vous devrez, au préalable, préparer les pièces de métal (barres, tubes, profilés ou feuilles). Un certain nombre d'opérations sont à prévoir : mesures, traçages, découpe, façonnage, préalables, notamment, à l'assemblage.

Mesurer et tracer

Le traçage doit être net : il s’effectue à la pointe à tracer (un crayon peut suffire pour les alliages légers) ou au compas à pointes. La règle métallique et l’équerre, présentes dans toute panoplie de base, vous seront nécessaires, mais prévoyez, en plus, un pied à coulisse pour mesurer le diamètre des tubes ou l’épaisseur des pièces les plus grosses.

Découper

Les techniques sont différentes selon la nature du matériau et la découpe à effectuer. Si l’on emploie les cisailles ou les grignoteuses pour les métaux les moins durs, il faut une scie à métaux (parfois une meuleuse d’angle) pour les plus résistants, ou même un chalumeau pour les plus épais (oxycoupage). Par ailleurs, un coupe-tube est particulièrement utile lors des travaux de plomberie.

Façonner 

On façonne les métaux en les usinant (par abrasion) à la meule, à la lime et à l’abrasif. On les forme à froid ou à chaud par pliage et cintrage.

Les assemblages

Il y a plusieurs façons d’assembler des pièces de métal, parmi lesquelles on peut principalement retenir le vissage (et le boulonnage), le rivetage et la soudure.

Visser et boulonner

La dureté des matériaux détermine l’étape préparatoire au vissage. Dans un métal tendre, tel que l’aluminium, par exemple, on peut directement enfoncer des vis autotaraudeuses. En revanche, on ne peut assembler deux éléments en fer qu’après usinage du pas de vis, à l’aide d’un tourne-à-gauche. Dans les deux cas, il faut d’abord percer avec une mèche correspondant au diamètre de la vis ou du boulon qui sera employé.

Riveter

La taille des rivets diffère selon l’épaisseur des matériaux à joindre, mais le principe reste le même. L’assemblage par rivetage n’est pas démontable.

Souder

On peut regrouper, sous ce terme, le brasage, le soudo-brasage et le soudage. Ces trois opérations reposent toutes, en effet, sur le même principe : l’assemblage des pièces est obtenu par la fusion d’un métal de même nature que les pièces ou de nature différente. Ce métal (laiton, argent, étain, aluminium, etc.) est en fait un agent de liaison qui soude les deux pièces. Il arrive parfois que la fusion des éléments à assembler suffise, sans qu’il soit besoin de métal d’apport : c’est le cas de la soudure autogène.

Ce qui distingue surtout ces trois opérations, c’est la température qu’il faut obtenir pour la fusion des métaux employés et, en conséquence, le matériel de chauffe, qui peut aller de la simple lampe à souder au poste à l’arc électrique.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

image

Scier le métal

Le sciage est surtout réservé aux pièces d’une certaine épaisseur : barres , tubes , profilés . Il est peu adapté à la coupe des tôles minces, pour lesquelles on préfère le cisaillage. La coupe à la scie peut être effectuée manuellement ou à la machine.

Les dernieres vidéos maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Isolation acoustique avec de la laine de verre ISOVER PAR PHONIC

Loin d’ être une fatalité, le bruit nécessite d’être apprivoisé. Une conception du bâtiment et de son acoustique bien pensées permettent de maîtriser la qualité sonore, le confort et le bien-être de ceux qui y vivent ou y travaillent. PAR PHONIC est conçu pour un usage polyvalent en cloisons de distribution et de séparation.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.