Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

La préparation des pièces

Quelle que soit la réalisation que vous entreprendrez, vous devrez, au préalable, préparer les pièces de métal (barres, tubes, profilés ou feuilles). Un certain nombre d'opérations sont à prévoir : mesures, traçages, découpe, façonnage, préalables, notamment, à l'assemblage.

Mesurer et tracer

Le traçage doit être net : il s’effectue à la pointe à tracer (un crayon peut suffire pour les alliages légers) ou au compas à pointes. La règle métallique et l’équerre, présentes dans toute panoplie de base, vous seront nécessaires, mais prévoyez, en plus, un pied à coulisse pour mesurer le diamètre des tubes ou l’épaisseur des pièces les plus grosses.

Découper

Les techniques sont différentes selon la nature du matériau et la découpe à effectuer. Si l’on emploie les cisailles ou les grignoteuses pour les métaux les moins durs, il faut une scie à métaux (parfois une meuleuse d’angle) pour les plus résistants, ou même un chalumeau pour les plus épais (oxycoupage). Par ailleurs, un coupe-tube est particulièrement utile lors des travaux de plomberie.

Façonner 

On façonne les métaux en les usinant (par abrasion) à la meule, à la lime et à l’abrasif. On les forme à froid ou à chaud par pliage et cintrage.

Les assemblages

Il y a plusieurs façons d’assembler des pièces de métal, parmi lesquelles on peut principalement retenir le vissage (et le boulonnage), le rivetage et la soudure.

Visser et boulonner

La dureté des matériaux détermine l’étape préparatoire au vissage. Dans un métal tendre, tel que l’aluminium, par exemple, on peut directement enfoncer des vis autotaraudeuses. En revanche, on ne peut assembler deux éléments en fer qu’après usinage du pas de vis, à l’aide d’un tourne-à-gauche. Dans les deux cas, il faut d’abord percer avec une mèche correspondant au diamètre de la vis ou du boulon qui sera employé.

Riveter

La taille des rivets diffère selon l’épaisseur des matériaux à joindre, mais le principe reste le même. L’assemblage par rivetage n’est pas démontable.

Souder

On peut regrouper, sous ce terme, le brasage, le soudo-brasage et le soudage. Ces trois opérations reposent toutes, en effet, sur le même principe : l’assemblage des pièces est obtenu par la fusion d’un métal de même nature que les pièces ou de nature différente. Ce métal (laiton, argent, étain, aluminium, etc.) est en fait un agent de liaison qui soude les deux pièces. Il arrive parfois que la fusion des éléments à assembler suffise, sans qu’il soit besoin de métal d’apport : c’est le cas de la soudure autogène.

Ce qui distingue surtout ces trois opérations, c’est la température qu’il faut obtenir pour la fusion des métaux employés et, en conséquence, le matériel de chauffe, qui peut aller de la simple lampe à souder au poste à l’arc électrique.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

image

Scier le métal

Le sciage est surtout réservé aux pièces d’une certaine épaisseur : barres , tubes , profilés . Il est peu adapté à la coupe des tôles minces, pour lesquelles on préfère le cisaillage. La coupe à la scie peut être effectuée manuellement ou à la machine.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

Améliorer son confort acoustique

Dans cette vidéo, Christian PESSEY interroge Pascal OZOUF,  responsable Innovations et Acoustique chez Placo® , sur les dernières innovations permettant d'améliorer votre confort acoustique.

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .