Les installations électriques encastrées

L’encastrement des circuits et des conducteurs qui les composent permet de réaliser des installations à la fois discrètes (seuls les capots des appareils sont apparents) et sûres (l’isolation et la protection des conducteurs étant mieux garanties).

La contrepartie des avantages des installations encastrées réside dans les travaux de creusement des saignées et dans la difficulté d’interventions ultérieures en cas de court-circuit ou de mauvais contact. Lorsque la nature du matériau de construction permet la réalisation de saignées, ce type d’installation est désormais préféré, surtout dans les constructions neuves. Dans l’aménagement de l’habitat ancien, les travaux de creusement et de rebouchage des saignées imposent, bien sûr, de refaire la décoration.

Traçage des saignées d’encastrement

Il faut commencer par tracer l’emplacement des saignées. Il n’est pas nécessaire, ici, de suivre les plinthes ou d’entourer les huisseries pour camoufler les lignes électriques. Le parcours des saignées sera d’abord guidé par le souci d’économiser conduits et conducteurs. La position obligatoire de certains appareils, et en particulier celle des interrupteurs, conduira cependant, dans certains cas, à longer les entourages de portes et les plinthes.
Tracez l’emplacement des saignées en tenant compte de la largeur nécessaire à l’encastrement d’un conduit donné. La profondeur de la saignée sera fonction de la grosseur du conduit et de la nature et de l’épaisseur du mur ou de la cloison.

Parcours des saignées d'encastrement

Des règles strictes concernent le parcours des saignées d'encastrement :
Les saignées obliques sont interdites.
Les saignées horizontales ne peuvent concerner qu'une seule face d'une cloison et elles ne peuvent être exécutées que sur une longueur de 0,50 m de part et d'autre d'un angle entre deux murs ou cloisons. Elles sont interdites au-dessus d'une porte ou d'une fenêtre.
Les saignées verticales ne peuvent être exécutées que sur 0,80 m à partir du plafond et 1,20 m du sol et à 0,20 m au moins d'un angle entre deux murs ou cloisons. Deux saignées parallèles doivent être distantes d'au moins 0,50 m.

Réalisation des saignées d'encastrement 

Creusement des saignées d’encastrement

Si le matériau le permet, le creusement s’effectuera avec un ciseau de maçon. Pour le béton, il existe des machines spéciales (rainureuses).
La saignée étant creusée, il est bon de l’évaser avec un grattoir triangulaire, le fond de la saignée devant être légèrement plus grand que son ouverture, cela afin de garantir un scellement parfait du conduit.
Les conducteurs étant passés dans le conduit, mettez-le en place ainsi que le boîtier encastrable des appareils. Mouillez la saignée à l’éponge ou à la brosse avant d’effectuer le scellement, cela afin d’éviter que le matériau constituant le mur ou la cloison ne “boive” l’eau de gâchage du plâtre ou du mortier. Rebouchez la saignée à l’aide d’une truelle.

Rebouchage des saignées et pose des appareils électriques

Enlevez l’excédent de plâtre ou de mortier avec une truelle Berthelet. Lissez, puis, éventuellement, enduisez.
Un soin particulier doit être apporté au scellement des boîtiers encastrables des appareils. Vous devez être attentif à leur positionnement, car celui-ci déterminera, dans bien des cas, celui des façades d’appareils. Certaines ne sont pas réglables et viennent se placer par vissage sur le boîtier. Si ce dernier n’a pas été scellé droit, l’appareil ne le sera pas non plus. Pour effectuer ce scellement, il est souvent nécessaire d’utiliser de petites cales en bois qui permettent une correction précise du positionnement.
Le raccordement des appareils, les différentes liaisons et dérivations n’interviendront qu’après la prise du scellement.

L’encastrement des conduits a pour corollaire celui des appareils, d’où l’utilisation d’un matériel spécifique. Interrupteurs et prises, boîtes de raccordement et de dérivation comprennent donc une partie encastrable qui doit être scellée dans la maçonnerie. La façade d’un appareil, qui inclut le mécanisme, vient se rapporter sur le boîtier ; le creusement doit être suffisant pour que l’appareil affleure le mur, le couvercle (doté du bouton de commande pour l’interrupteur) étant seul en saillie.

Des règles essentielles

• Les conducteurs doivent impérativement être protégés par des conduits qui prendront place dans les saignées.
• Les conduits orange, qui sont conducteurs de flamme, doivent être entièrement noyés, et recouverts au minimum d'un rebouchage de 4 mm (seule leur extrémité pouvant être à l’air libre sur une longueur maximale de 11 cm).
Les épissures sont interdites.
• Les conducteurs doivent être rigides et donc à âme massive ; ils doivent de préférence appartenir au même circuit.
• Les différents conducteurs passant dans un même conduit ne doivent pas occuper plus du tiers de celui-ci.
• Chaque saignée ne doit accueillir qu’un seul conduit ; celui-ci doit pouvoir être complètement recouvert de plâtre et d’enduit.

Une norme précise définit les possibilités d’encastrement en fonction de l’épaisseur et de la nature des murs et cloisons.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les installations électriques apparentes sous baguettes ou goulottes

La nature de la maçonnerie ne permet pas toujours de réaliser des encastrements. De plus, les différentes installations apparentes (câbles multiconducteurs ou baguettes) sont toujours plus faciles à réaliser pour l’amateur. Il est en effet plus commode de répartir les circuits de cette façon. Les interventions ultérieures (dépannages, prolongations) seront aussi plus aisées.

Les dernieres vidéos maison

image

Précarité énergétique : quelles sont les aides allouées ?

Précarité énergétique : quelles sont les aides allouées ? Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec le concours de TEKSIAL , société spécialisée dans la rénovation énergétique depuis 1987, fait le point sur les aides allouées pour lutter contre la précarité énergétique, mieux vivre, mieux vous chauffer et habiter un logement plus sain.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est-il fiable?

Le DPE , c’est le Diagnostic de Performance Énergétique , l’un des diagnostics les plus anciens (2006) et les plus importants pour l’ achat ou la location d’un logement, maison individuelle ou appartement. C’est celui qui informe l’acheteur ou le futur locataire sur la qualité énergétique du logement , autrement dit, principalement, sur les dépenses pour se chauffer . Est-il fiable?  Permet-il vraiment de se faire une idée précise de la consommation énergétique du logement? Quelles informations pour le rénovation énergétique du logement?

image

Préparez vos travaux, organisez votre chantier

Un chantier doit être bien préparé. Il faut savoir par quel bout le commencer et dans quel ordre le conduire. Il vous faut sélectionner les bons outils et les bons matériaux, travailler proprement dans le respect de l’environnement. Enfin, il faut mettre tous les atouts de votre côté en respectant les normes et prescriptions de mise en œuvre.

image

La maison et la protection de l'environnement

La protection de l’environnement passe par des gestes quotidiens simples et par certains aménagements de votre maison. L’isolation du grenier, des murs et des fenêtres, le chauffe-eau thermodynamique ou le chauffe-eau solaire, votre mode de chauffage et d’éclairage sont autant de moyens d’économiser l’énergie. Vivez plus confortablement, tout en protégeant la planète .

image

Rebouchage des trous et fissures sur les murs

Les fissures murales et les trous peuvent avoir des origines diverses. Une porte qui claque ou de légers mouvements de la maison sont à l'origine de fissures sur les doublages ou les murs. D’autres défauts courants sont causés en arrachant une cheville, un crochet ou en enlevant une tringle à rideau. Le rebouchage nécessaire pour supprimer les trous et les fissures dans le plâtre ou l'enduit d'un mur ou d'un plafond demande quelques précautions.

image

Rénovation d'une toiture en secteur protégé

La toiture de notre un immeuble en copropriété, situé vieille ville dans le périmètre classé de la cathédrale, est très dégradée et doit être refaite car il y a une fuite dans l'appartement au dernier étage. De plus nous apprenons qu'elle est amiantée. D'après vous, pouvons-nous profiter des aides comme Maprimerénov' ou autre pour en profiter installation toiture solaire...ou autre... Quelle serait la solution la plus efficace qualité énergétique et prix? Le syndic, je pense par économie de démarche propose de faire simplement une déclaration en réparation pour éviter que les services d'état s'en mêlent. Maro

image

Le plancher rafraichissant : une climatisation modérée

Beaucoup moins radical que la climatisation air/air, le plancher rafraichissement utilise une pompe à chaleur (éventuellement hybride) utilisée en version "froid" mais ne vise qu'à l'abaissement de la température de quelques degrés, par échange thermique au niveau du sol. beaucoup le préfère aujourd'hui à la climatisation car il évite les écarts de températures trop violents que certains ont du mal à supporter.

image

Qu'est-ce qu'une ruine? Peut-on facilement la restaurer?

Dans certaines campagnes, l'habitat ancien s'est tellement dégradé que les bâtiments en ruine se sont multipliées. Dans certaines régions, ce sont des hameaux entiers qui sont aujourd'hui délabrés. On est évidemment tenté de les relever et de les restaurer, en espérant faire une bonne affaire. Pourtant, ce n'est pas toujours possible compte tenu du classement administratif de ces bâtiment dégradés. les contraintes techniques sont aussi importantes.

image

Entretien d'une climatisation : les filtres

À l’intérieur, votre climatisation est généralement composée d’un certain nombre de   «  consoles  » qu’on appelle des   «  splits  » .  Il est essentiel de  nettoyer voire de remplacer les filtres périodiquement.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.