Les logements français moins bien isolés que ceux de leurs voisins

C’est ce que révèle une étude menée par tado°, le leader de la gestion intelligente du chauffage et de la climatisation. En effet, une habitation hexagonale baisse plus vite en température, jusqu’à 2,5 fois en comparaison avec les pays nordiques.

Une étude sur 80 000 logements

L'étude menée par tado° entre décembre 2019 et janvier 2020 auprès de 80 000 foyers a montré qu’un logement français chauffé à 20 degrés, alors que la température extérieure est de 0 degré, perd en moyenne 2,4 degrés en 5 heures.  Cette perte de chaleur est plus marquée dans le nord du pays avec 2,5 degrés alors que les habitations de la moitié sud perdent 2,3 degrés en moyenne. L’isolation est donc paradoxalement meilleure dans les zones plus chaudes ! Par rapport à certains voisins d'Europe, les habitations françaises perdent leur chaleur jusqu'à 2,5 fois plus rapidement. Ainsi celles des pays nordiques, comme la Norvège par exemple, font preuve d’une excellente résistance thermique avec seulement 0,9 degré de perte en moyenne. Nos voisins allemands profitent eux aussi d’une isolation de qualité, enregistrant une perte de seulement 1 degré après 5 heures.

 7 millions de logements mal isolés

Plus localement, les deux villes les plus couramment citées dans les études nationales, Paris et Bordeaux, présentent un résultat intéressant car la différence est significative. Ainsi, les logements parisiens perdent en moyenne 1,7 degré, conservant bien mieux la chaleur que ceux de Bordeaux qui perdent 2,3 degrés. Pour ces deux métropoles, la hiérarchie nord / sud est donc inversée. Cela s’explique peut-être par la politique de rénovation des logements qui a démarré bien plus tôt à Paris alors que les grands plans de rénovation thermique en Nouvelle Aquitaine sont apparus plus récemment. Selon l’INSEE, la France compte 36,6 millions de logements en 2019, dont 7 millions sont considérés comme mal isolés. En Europe, il y a des différences notoires dans les programmes gouvernementaux visant à soutenir financièrement la rénovation, l'amélioration de l'isolation des maisons et l'efficacité énergétique des habitations. Ceci explique cela !

Les bâtiments consomment 45% de l'énergie en France 

L'isolation des maisons et l'efficacité énergétique sont des sujets clés non seulement pour les propriétaires et les locataires, mais aussi pour le gouvernement s'il veut atteindre ses objectifs ambitieux de réduction du CO2. Les bâtiments (logements et tertiaire) dépensent plus de 45 % de l'énergie en France, dont les deux tiers servent au chauffage. Ils rejettent aussi 20 à 25 % des gaz à effet de serre (GES). Ces émissions doivent être réduites de manière significative d'ici 2030 afin d'aider la France à atteindre ses objectifs climatiques juridiquement contraignants.

Améliorer l’efficacité énergétique du logement

 Le mieux est évidemment de prendre le mal à la racine et de construire différemment. Ainsi, la norme de construction RT 2020 vise à construire des maisons et des logements à énergie positive qui produisent donc plus qu’ils ne consomment. Comment est-ce possible ? Tout d’abord, leur isolation est telle que les pertes de chaleur sont minimes et ils misent sur des chauffages très efficaces. Le peu d’énergie consommée est compensée par la production d‘énergie renouvelable, par exemple avec des panneaux solaires sur le toit. Au niveau individuel, il existe aussi de nombreuses solutions pour améliorer l’efficacité des logements sur le plan énergétique. Des mesures simples, telles que l'isolation des toitures et des murs, l'installation de fenêtres récentes et d'une chaudière à haut rendement énergétique sont de bonnes initiatives mais diversement encouragées par les états.

Contrôler le chauffage et la climatisation de façon intelligente

Enfin dernière brique et non des moindres, le contrôle du chauffage et de la climatisation devient intelligent par des thermostats connectés comme en propose tado°. Ainsi sans intervention de l’usager, le logement n’est chauffé que quand il est occupé, les pièces sont maintenues individuellement à des températures qui correspondent à leur utilisation et même les conditions météorologiques sont prises en compte pour optimiser le chauffage ou la climatisation. Jusqu'à présent, beaucoup d’économies énergétiques potentielles ont été gaspillées, en particulier dans le secteur du bâtiment. Les algorithmes intelligents ouvrent ici des possibilités totalement nouvelles avec l'utilisation des ressources adaptée individuellement aux besoins des habitants. « En outre, les systèmes numériques tels que les thermostats intelligents donnent aux usagers plus d’informations sur leur consommation d'énergie », explique Christian Deilmann, co-fondateur et CPO de tado°. « Le chauffage et l'eau chaude représentent 79 % de l'énergie consommée par les ménages dans l'Union Européenne. Ce chiffre montre qu'il existe un énorme potentiel d'économies à réaliser. Remplacer un système de chauffage au fioul obsolète par une chaudière à gaz, plus moderne et à condensation, peut permettre au propriétaire d’une maison d'économiser jusqu'à 20 % d'énergie. L'amélioration de l'isolation d'un bâtiment et la modernisation des fenêtres peuvent également être des investissements utiles qui réduisent la consommation d'énergie et augmentent le confort à la maison. Une autre mesure raisonnable consiste à installer des thermostats intelligents, car ils peuvent contribuer à économiser l'énergie en l'utilisant plus efficacement. De telles mesures permettent non seulement de réduire les coûts de chauffage, mais contribuent également à la protection du climat », déclare Jan Meyer, responsable des solutions de chauffage chez E.ON Allemagne.

 Ci-dessous : thermostat intelligent et tête de robinet thermostatique connectée : deux bonnes solutions pour mieux gérer son chauffage - doc tado° 

     

Informations :https://www.tado.com/fr/

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les besoins en chauffage de la maison

Depuis la crise pétrolière des années 1970, on a pris conscience qu’il n’était pas nécessaire de chauffer les pièces à plus de 19 °C. Le problème consiste donc, lorsque l’on souhaite installer un chauffage (qu’il soit individuel ou central), à choisir des appareils qui permettent d’atteindre une température de cet ordre et de l’y maintenir, quelles que soient les conditions climatiques extérieures.

image

Réguler le chauffage central

Toutes les pièces d’une maison ne doivent pas être chauffées à la même température. Les chambres peuvent être moins chaudes que la salle de séjour ou la salle de bains. Certaines pièces peuvent être temporairement moins chauffées. Différentes solutions sont possibles pour arriver à ce résultat.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.