Les maladies cryptogamiques du rosier

Le rosier est un arbuste robuste, résistant aux maladies et aux parasite. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'être régulièrement attaquer. La proximité de plantation des rosiers, très pratiqué, favorise les contaminations. Les maladies cryptogamiques sont parmi les plus nuisibles.

Le blanc ou oïdium

De très loin la plus répandue des maladies cryptogamiques. Elle se manifeste par l’apparition d’un fin duvet blanc sur l’ensemble de la végétation du rosier. Celui-ci dépérit progressivement : les feuilles se ratatinent et les boutons floraux ne s’ouvrent plus. L’assimilation chlorophyllienne se bloque du fait de la couverture de la végétation, et la sève est littéralement “sucée” par le champignon. Celui-ci profite de conditions climatiques favorables (chaleur humide) et se développe surtout à partir de juin. Un simple coup de vent assure son essaimage, et la maladie peut gagner toute une roseraie.

Traitement

Le drainage du sol constitue une bonne prévention, mais un traitement curatif et préventif efficace passe par la pulvérisation de produits chimiques à caractère fongicide avant et pendant la maladie. Sur un sujet très atteint, il vaut mieux tailler et brûler les rameaux malades. Certains rosiers sont moins sujets que d’autres à l’oïdium.

La rouille

Moins fréquente que le blanc, elle résulte également des attaques d’un champignon : son mycélium, de couleur brunâtre, s’accumule sous forme de taches rondes sur les feuilles. Souvent simplement disgracieuse, la rouille peut finir par faire dépérir le rosier qui semble se déshydrater : les feuilles tombent et les rameaux se dessèchent.

Traitement

La lutte contre la rouille se fait par applications de produits fongicides et par brûlage des parties très atteintes. Méfiez-vous des feuilles tombées sur le sol, où les spores du champignon hivernent pour se propager à la belle saison.

Le Marsonia

Connu aussi sous le nom de “black spot”, il se caractérise par des taches noires très disgracieuses qui apparaissent sur le feuillage et le font pratiquement tomber. Comme dans le cas de la rouille, les spores hivernent et la maladie se propage très tôt en saison.

Traitement

Le brûlage des parties atteintes et le ramassage des feuilles tombées constituent une bonne prévention. Mais seul un traitement fongicide précoce et répété viendra à bout de la maladie.

Le pourridié

Il s’avère beaucoup plus difficile à déceler, car il ne s’attaque pas aux parties aériennes de la plante, mais seulement aux racines et parfois au collet. Ces parties se couvrent progressivement d’un duvet grisâtre, comparable à l’oïdium, qui entrave l’assimilation par les racines des éléments nutritifs nécessaires à la plante. Celle-ci dépérit, apparemment sans cause, et finit par mourir. La maladie est très difficile à combattre, les spores hivernant dans le sol. Un bon drainage et l’apport de sable ou de tourbe pour alléger le compost constituent de bonnes précautions. Le pourridié se propage souvent par l’apport de fumier frais.

Traitement

En cas d’attaques, mieux vaut renoncer à planter l’année suivante un nouveau rosier, à moins de désinfecter le sol en profondeur, ou de changer complètement la terre.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tailler les rosiers : comment et quand?

On taille les rosier pour différentes  raison : nettoyer le bois mort, encourager développement de la plante et la floraison, former l'arbuste en fonction de sa variété et de sa situation.  

image

La belle histoire des roses et des rosiers

Les roses et les rosiers ont une longue histoire liée à l'évolution de l'humanité. Du rosier gallique au rosier à grandes fleurs produit aujourd'hui in vitro, ce sont des siècles de sélections, recherches, de manipulations, d'hybridations successives pour obtenir des roses toujours plus belles et toujours plus parfumées.

image

Planter les rosiers

Il est possible d’acheter des rosiers en stock dans une jardinerie. Mais pour un choix précis, vous les commanderez de préférence chez un grand obtenteur (Meilland, Delbard, etc.). Il est plus intéressant de les acheter à racines nues qu'en conteneur, mais il faut alors les planter avant l'arrivée du printemps. 

image

Tuteurez et palissez les rosiers

Les rosiers ont une capacité d'enracinement assez exceptionnelle. Le tuteurage n'est généralement nécessaire qu'après la plantation et la reprise. En revanche, les rosiers grimpants doivent être palissés et les rosiers tiges doivent être tuteurés..

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Déboucher un évier ou un lavabo avec un déboucher chimique

Tous les déboucheurs chimiques sont des produits toxiques et corrosifs, pour la peau et les vêtements. Il est donc impératif de les conserver hors de portée des enfants. De plus, il est fortement recommandé de porter des gants de ménage et une blouse de travail pour les manipuler. Vous pouvez utiliser des cristaux de soude en paillettes ou un déboucher du commerce.

image

Installation électrique : le délesteur pour économiser sur l'abonnement

Si tous les appareils électriques d’un logement ne sont jamais en service en même temps, il peut arriver que la puissance des équipements mis en marche à un instant donné provoque le déclenchement du disjoncteur d’abonné. Le premier réflexe est de demander un surcroît de puissance qui se traduit par une augmentation du prix de l'abonnement. Pour éviter cela il existe un petit appareil à installer au tableau : le délesteur.

image

L'eau dans votre maison : votre installation de plomberie

L'eau dans la maison est essentielle. il faut en être privé pour mesurer toute l’importance que tient l’eau courante dans la vie quotidienne. Toutefois, les différents problèmes de plomberie , problèmes d’évacuation des eaux usées sont au moins aussi gênants que le manque de pression, la pollution et les fuites sur le réseau d’eau potable et sanitaire. Les usagers que nous sommes s'intéressent peu à la plomberie, même pour des travaux pourtant relativement simples, à commencer par la réparation des fuites. Cependant, nombre d’interventions sont à la portée de l’amateur soigneux, grâce à des produits conçus pour simplifier les travaux et réduire, voire éliminer, les opérations nécessitant un solide savoir-faire.

image

Rénovation de la maison : planifiez vos travaux

Que vous envisagiez de rénover complètement une maison ou simplement de redécorer une pièce, il faut partir du bon pied : évaluer l’ampleur du travail à entreprendre, mesurer le temps qu’il vous faudra pour le mener à bien, apprécier vos propres capacités à le réaliser correctement. Vous devrez aussi prendre les précautions qui s’imposent pour écarter, dès le début du chantier, tout risque d’accident. Enfin, vous devrez vous faire une idée du coût des travaux que vous souhaitez entreprendre pour ne pas dépasser exagérément votre budget ou prendre les mesures nécessaires pour en assurer le financement échelonné.

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

Connaissances de base pour jardiner

Méthode basique de jardinage

Le jardinage est une activité complexe, qui fait appel à des connaissances pratiques, des connaissances techniques et un savoir botanique. Le travail de la terre (défoncement, labour, affinage du sol), la réalisation des planches de culture, le semis des graines, la multiplication des vivaces, le bouturage des plantes, le marcottage, la greffe des végétaux, mais aussi la taille des arbustes décoratifs ou des arbres fruitiers, la tonte de la pelouse, demandent un savoir-faire qui s’acquiert avec le temps. 

Outils et produits pour bien jardiner

Il faut pour cela des bons outils de jardinage, des machines, des équipements, adaptés à chaque action. Culture en pleine terre, culture sous abri en serre ou sous châssis, permettent d’obtenir des récoltes pendant presque toute l’année. Les amendement et enrichissements de la terre se font désormais avec des produits bios pour le respect de la nature et la production de légumes et de fruits sains.