La belle histoire des roses et des rosiers

Les roses et les rosiers ont une longue histoire liée à l'évolution de l'humanité. Du rosier gallique au rosier à grandes fleurs produit aujourd'hui in vitro, ce sont des siècles de sélections, recherches, de manipulations, d'hybridations successives pour obtenir des roses toujours plus belles et toujours plus parfumées.

Les origines du rosier

Elles sont très anciennes : elles remontent selon toute vraisemblance à plusieurs siècles avant notre ère. Il semble que notre pays, alors la Gaule, soit la terre d’origine de cet arbuste qui devait connaître un succès universel. Le rosier gallique (Rosa gallica) poussait à l’état spontané en Gaule. Il se distinguait de l’églantier par ses fleurs parfumées, ses pétales roses plus vifs et plus grands. Comme lui, il possédait des fleurs à cinq pétales conformes au type botanique.

Les rosiers dans l’Antiquité

Les Romains s’intéressèrent particulièrement à cette fleur et la répandirent sur l’ensemble du bassin méditerranéen. Dès cette époque, sans doute, eurent lieu les premières sélections et, sans volonté délibérée, les premières hybridations qui conduisirent à une multiplication du nombre des pétales. Ainsi naquirent des rosiers à fleurs doubles (une vingtaine de pétales), beaucoup plus grandes, illustrées par le rosier de Provence, le rosier de Provins, puis le rosier Centfeuilles (appelé ainsi, car ses roses ont cent pétales), le rosier de France, le rosier Mousseux et le rosier Pompon ou rosier de Bourgogne.

Les rosiers et les Croisades

Il fallut attendre le XIIIe siècle, et plus particulièrement la huitième croisade (1254), pour voir introduit en Occident, venant du Moyen-Orient, un rosier vraiment original : le rosier de Damas ou rosier de Pæstum. Cette variété très florifère durant plusieurs mois de l’année préfigure le caractère remontant des rosiers qui n’allaient pas tarder à voir le jour.

De multiples hybridations pour les roses

Les multiples hybridations avec les variétés issues de Rosa gallica ne permirent cependant pas une évolution considérable, ni une diversification des rosiers cultivés. Au XVIIIe siècle seulement, avec l’introduction de rosiers venus d’Extrême-Orient, on assista à une évolution considérable des rosiers cultivés. En 1779 fut rapporté, à Londres, le rosier Kamtchatka (Rosa rugosa) du Japon ; en 1789, en France semble-t-il, arriva le rosier du Bengale aux fleurs semi-doubles, très florifère de juin jusqu’en novembre. L’étape majeure reste cependant l’introduction de Rosa odorata (1809) qui, à la suite de plusieurs hybridations, donna naissance au rosier à odeur de thé dont viennent la majorité des variétés actuellement cultivées. Au début du XIXe siècle également furent introduits les rosiers de Noisette et les rosiers de l’île Bourbon.

La seconde partie du XIXe siècle est marquée par la création des rosiers multiflores résultant du croisement d’Hybrides de Thé, de rosier de Noisette et de rosier du Bengale. À la fin du XIXe siècle fut introduit de Chine le rosier de Wichura, à l’origine de nombreux rosiers grimpants. Il semble qu’en 1873 une hybridation entre un rosier multiflore et un Hybride de Thé conduisit à la création du premier rosier Polyantha.

Les hybridations ultérieures aboutirent à la création des rosiers rugueux, des rosiers à fleurs d’œillets et, au début de ce siècle, à celle du rosier de Pernet.

Les nombreuses hybridations pratiquées par l’obtenteur allemand Kordes, vers 1950, aboutirent à la création des rosiers Floribunda, à l’origine de la plupart des rosiers à grandes fleurs actuellement commercialisés. Les grands obtenteurs français (Meilland, Delbard, etc.) ont largement contribué au perfectionnement des rosiers contemporains.

La France est d’ailleurs désormais en bonne position dans la course internationale à la production de rosiers “in vitro”, technique permettant d’obtenir un rosier sans greffage, et qui présente l’avantage de fleurir très rapidement.

Dans tous les cas, choisissez de préférence un rosier dont la marque est déposée, ce qui garantit sa noble origine et témoigne des efforts dont il est le fruit.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tailler les rosiers : comment et quand?

On taille les rosier pour différentes  raison : nettoyer le bois mort, encourager développement de la plante et la floraison, former l'arbuste en fonction de sa variété et de sa situation.  

image

La taille des rosiers : pourquoi et avec quel sécateur?

Chaque année, avant ou lors du démarrage de la végétation, c'est le moment de tailler les rosiers pour qu'ils reprennent force et vigueur. Cette taille est plus ou moins importante selon les variétés. certaines n'en ont pas besoin, mais la plupart des rosiers doivent être taillés pour assurer l'abondance de la floraison. Le choix de l'outil de coupe est important.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Propreté des chantiers de construction : comment y parvenir?

Les chantiers de construction , d'extension et de rénovation sont improductifs, dangereux et l'occasion de graves pollutions et de frais inutiles de nettoyage. Pourtant les solutions existent pour travailler proprement, plus efficacement et en toute sécurité. Ces recommandations valent pour les entreprises travaillant sur le chantier mais aussi pour les auto-constructeurs. Si vous faites appel à une entreprise, en tant que maître d'ouvrage, votre responsabilité peut aussi être engagée, surtout en matière de pollution. 

image

5 bonnes raisons de faire intervenir un plombier

Les problèmes de plomberie peuvent survenir à n'importe quel moment, sans que l'on y soit préparé. Vous pouvez être tenté de résoudre le problème vous-même. Mais cela n'est pas toujours une bonne idée. C'est pourquoi il est préférable de faire appel à un plombier. Ce professionnel est capable d'assurer de multiples services pour vous proposer des solutions adéquates. Ainsi, pour quelles raisons devriez-vous faire intervenir un artisan plombier ?

image

Choisir des meubles pour un intérieur minimaliste : conseils et astuces

L'intérieur minimaliste est devenu très populaire ces dernières années, car il permet de créer une atmosphère élégante et apaisante, tout en évitant l'encombrement. Si vous souhaitez créer un intérieur minimaliste, il est important de choisir des meubles qui correspondent à ce style. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir les meubles parfaits pour un intérieur minimaliste (c'est parti) !

image

Écran de sous-toiture, pare-vapeur et pare-pluie

Onduline devient fabricant des écrans sous-toiture. La gamme ONDUTISS® s’enrichit et regroupe les écrans de sous-toiture, pare-pluie et pare-vapeur destinés à protéger l’isolation des maisons et à apporter plus de confort aux clients. Légères et très rapides à installer, ces solutions offrent une étanchéité et une isolation optimale

image

La précarité énergétique : les aides

Beaucoup de Français et de Françaises ont de plus en plus de mal à payer leur facture d’énergie et tout particulièrement à se chauffer l’hiver. Il existe un certain nombre d'aides pour lutter contre la précarité énergétique.

image

Comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un équipement très important pour le chauffage de nos propriétés. Il permet de réchauffer notre intérieur à partir de l'air ou des eaux souterraines. C'est un équipement qui permet de faire des économies d'énergie considérables tout en offrant un excellent confort thermique. Mais pour lui garantir un fonctionnement optimal et une longue durée de vie, vous devez lui assurer un bon entretien. Ce n'est pas toujours une chose aisée et cela nécessite parfois l'expertise d'un professionnel. Par conséquent, comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

image

Détecteur de fumée connecté

Obligatoire depuis 2015 en France et bien utile pour se prémunir contre tout départ de feu, le détecteur de fumée (DDAF) ne permet pas d’être alerté d’un incendie au sein du domicile en cas d’absence. L'’entreprise française Avidsen, spécialiste reconnue sur le marché de la domotique annonce la disponibilité de son détecteur de fumée connecté HomeSmoke .

image

La véranda : plus d'espace et de lumière dans la maison

Faire installer une véranda chez soi, c’est avant tout avoir envie de s’ouvrir sur l’extérieur, de faire évoluer son mode de vie vers un lifestyle dedans-dehors, pour profiter de moments conviviaux dans un confort absolu. Plus que jamais, la véranda est tendance. Ses principaux atouts ? Elle participe à faire rayonner nos intérieurs de lumière, agrandit l’espace en limitant les travaux, tout en apportant plus de confort thermique et acoustique.

Le jardin pour fleurir la maison

Connaissance des différents types de fleurs

Les fleurs constituent le décor coloré du jardin d’agrément. Fleurs annuelles, fleurs bisannuelles, fleurs vivaces, bulbeuses, roses et rosiers, plantes grimpantes ne se multiplient pas de la même façon. Celles qui se sèment, doivent être semées en place ou au contraire semées en terrine ou en godet pour ensuite être repiquées en pépinière ou plantées en place.  Des techniques spécifiques comme le bouturage, le marcottage ou la greffe permettent la multiplication de certaines fleurs. Certaines possèdent un bulbe comme la tulipe ou la jacinthe, d’autres un rhizome, qui doivent être mis en terre à la bonne époque, laissés en place ou relevés après floraison. 

Les roses : des fleurs à part pour la maison

Les rosiers occupent une place à part dans le jardin d’agrément par l’abondance de leur floraison. La taille des rosiers fait appel à une technique particulière. Certains rosiers doivent être palissés ou tuteurés.