Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les outils à main

Un bon menuisier est capable de mener à bien des projets importants en utilisant uniquement des outils traditionnels.
La panoplie de base du menuisier comprend plusieurs scies (égoïne, à dos, à guichet), une boîte à onglet, un rabot (métallique ou à fût en bois), des vrilles, un jeu de ciseaux à bois (dont un bédane), un maillet, un jeu de râpes (ronde et demi-ronde), une équerre et une fausse équerre (sauterelle), un jeu de tournevis, une tenaille, etc. Il faut un peu de temps et d’habileté, parfois de la force physique (pour le débit, en particulier) pour apprendre à s’en servir correctement et éprouver le plaisir du travail manuel bien fait.
Les machines facilitent cependant grandement la tâche et font gagner beaucoup de temps. Un bricoleur qui travaille régulièrement a besoin d’une bonne perceuse et de ses accessoires, d’une scie sauteuse ou circulaire et d’une ponceuse. Le mieux est de s’équiper peu à peu, au fur et à mesure des besoins.
Le maniement de machines électroportatives (ou même des postes fixes) demande aussi l’acquisition d’un tour de main. Il faut, par exemple, de l’entraînement pour effectuer une découpe sinueuse et compliquée avec une scie sauteuse.
Dans tous les cas, le menuisier amateur doit s’efforcer de travailler avec précision en respectant les cotes. Le soin et la méthode dans le travail font gagner du temps.

Des outils performants

Pour réaliser un assemblage à mi-bois, il est conseillé d’utiliser la scie à tenon et le ciseau à bois. Encore faut-il que ces outils soient en bon état. Si le ciseau est ébréché et la scie désaffûtée, l’assemblage ne sera pas bon ; il y aura du jeu, et les angles ne seront pas droits.
La qualité des outils, qu’ils soient manuels ou mécaniques, revêt une importance particulière en menuiserie. Au moment de l’achat, il faut choisir des outils de bonne qualité, qui durent longtemps. Il faut les entretenir régulièrement pour les protéger de la rouille (en les graissant) et les affûter. Les dérivés du bois (qui contiennent des résines) exigent souvent l’utilisation d’un outillage spécialement traité.

De la méthode

Travailler avec méthode, c’est adopter une organisation rationnelle et cohérente pour chaque réalisation. Établissez d’abord un plan (sur du papier millimétré) en portant les cotes exactes. Réunissez ensuite l’ensemble des éléments entrant dans la mise en œuvre : le bois et les panneaux de dérivés ; la quincaillerie (charnières, poignées, pieds), la clouterie et la visserie ; les produits (colles, pâte à bois, vernis, teinture).
Le traçage et le débit des pièces de bois sont à l’origine de tout travail de menuiserie. Celles-ci sont marquées en fonction du plan et débitées à la scie.
Le corroyage consiste à amener les pièces sciées aux dimensions voulues. Les outils du corroyage sont les riflards, les varlopes, les rabots et les râpes.
L'usinage
permet de façonner les pièces pour les assembler. On utilise la scie à tenon, le bédane, le ciseau, le vilebrequin et le bouvet.
Les finitions passent par le ponçage, le placage des chants et l’application de différents produits (bouche-pores, teinture, vernis).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tracer sur le bois

La menuiserie fait appel à des techniques relativement simples, mais qui sont issues d’un savoir-faire traditionnel dont il faut respecter les principes et l’ordonnancement. Le traçage est à la base de tous les travaux de menuiserie. De sa précision dépend la qualité du travail.

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

Les derniers conseils maison

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance. 

image

Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).