Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Le disjoncteur de branchement

Placé normalement à l'intérieur du logement, le disjoncteur de branchement joue un double rôle :
interrupteur général
protection globale (disjoncteur d'abonné) de l'installation. d'une sensibilité de 500 mA.

Le tableau de répartition

La répartition du courant entre les différents circuits se fait au tableau de répartition, qui était à l’origine (et encore, malheureusement, dans bien des cas) une planche de bois fixée au mur, d’où l’appellation de “tableau”.
On trouve à ce niveau plusieurs répartitions effectuées grâce à des bornes permettant d’alimenter les circuits, en passant par les coupe-circuits – aujourd’hui des disjoncteurs haute sensibilité (30 mA) –, qui les protègent. La répartition des circuits – et de la terre – doit être faite en fonction du nombre de pièces et des appareils qui doivent être alimentés. 
Il comprend :
• une répartiteur de phase
• un répartiteur de neutre
• un ou plusieurs disjoncteurs ou interrupteurs différentiels haute sensibilité (30 mA)
• des barres de pontage (peignes isolés) de phase et de neutre
• les dispositifs de protection (disjoncteurs différentiels)  des différents circuits
• un répartiteur de terre
• différents équipements tels que télérupteur, minuterie, parafoudre, délesteur, etc.

Les circuits et les conducteurs

Du tableau de répartition partent donc les différents circuits de conducteurs. Il s’agit toujours de conducteurs à âme massive, c’est-à-dire des fils compacts, généralement en cuivre. Leur section dépend directement de l’intensité maximale du courant qu’ils auront à transporter, d’où l’importance de bien prévoir quelle sera la fonction des différents circuits. Il n’est pas inutile, pour cela, de faire un petit croquis ou un tableau figurant les appareils qui seront raccordés. Par ailleurs, une règle d’or veut de ne pas disposer plus de huit points d’alimentation (prises ou raccordements fixes) sur chaque circuit électrique. Tous les circuits doivent comprendre aussi un conducteur de terre.

Les appareils

Ce terme désigne indifféremment un dispositif de coupure (interrupteur, commutateur ou télérupteur), un dispositif d’alimentation (prise, boîte de raccordement) ou un appareil consommateur de courant électrique (éclairage, chauffage, moteur, etc.).
Cependant, lorsqu’on parle d’installations, le mot “appareil” désigne avant tout les interrupteurs et les prises, parfois aussi les éclairages.
Les appareils sont fixés à demeure en différents points de la maison, suivant une répartition dont les règles sont fondées sur la commodité d’utilisation.

Le nombre des conducteurs

Un circuit électrique est composé d’au moins 2 conducteurs. C’est le cas des circuits éclairage et des circuits prises. Les appareils alimentés par les circuits spécialisés et les circuits chauffage ayant besoin d’une forte puissance, ils peuvent comporter jusqu’à 4 conducteurs actifs (triphasé), qui permettent une alimentation en 380 V.
L’ensemble des circuits spécialisés et de chauffage comportent en outre un conducteur inactif dit de protection, raccordé à la terre.
Les socles de prises ainsi alimentées comportent une broche ou un alvéole de raccordement pour ce conducteur.

Les points d’utilisation

Les différents circuits alimentent les appareils par un certain nombre de points d’utilisation. Si la répartition de quelques-uns d’entre eux est conditionnée par l’emplacement obligatoire d’appareils (chauffage, lave-linge, lave-vaisselle, chauffe-eau, appareils de cuisson), il n’en est pas de même pour celle des points d’utilisation de foyers lumineux fixes et des prises.
Le nombre, la répartition et la disposition des foyers lumineux fixes et surtout des prises sont liés à la notion de confort et doivent faire l’objet d’une étude précise à partir du plan de l’appartement, en se fondant sur les normes existant dans ce domaine.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

La production et la distribution de l'électricité

La production d’énergie électrique est assurée, dans un pays comme la France, par différents types de centrales : hydraulique (turbine sur des chutes d’eau), thermique (à gaz ou à charbon), atomique (80% de la production). D’autres sources sont aujourd’hui complémentaires ou à l’étude : solaires, éoliennes, géothermiques. La distribution est assurée par un réseau aérien maillé.  

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.