Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Le disjoncteur de branchement

Placé normalement à l'intérieur du logement, le disjoncteur de branchement joue un double rôle :
interrupteur général
protection globale (disjoncteur d'abonné) de l'installation. d'une sensibilité de 500 mA.

Le tableau de répartition

La répartition du courant entre les différents circuits se fait au tableau de répartition, qui était à l’origine (et encore, malheureusement, dans bien des cas) une planche de bois fixée au mur, d’où l’appellation de “tableau”.
On trouve à ce niveau plusieurs répartitions effectuées grâce à des bornes permettant d’alimenter les circuits, en passant par les coupe-circuits – aujourd’hui des disjoncteurs haute sensibilité (30 mA) –, qui les protègent. La répartition des circuits – et de la terre – doit être faite en fonction du nombre de pièces et des appareils qui doivent être alimentés. 
Il comprend :
• une répartiteur de phase
• un répartiteur de neutre
• un ou plusieurs disjoncteurs ou interrupteurs différentiels haute sensibilité (30 mA)
• des barres de pontage (peignes isolés) de phase et de neutre
• les dispositifs de protection (disjoncteurs différentiels)  des différents circuits
• un répartiteur de terre
• différents équipements tels que télérupteur, minuterie, parafoudre, délesteur, etc.

Les circuits et les conducteurs

Du tableau de répartition partent donc les différents circuits de conducteurs. Il s’agit toujours de conducteurs à âme massive, c’est-à-dire des fils compacts, généralement en cuivre. Leur section dépend directement de l’intensité maximale du courant qu’ils auront à transporter, d’où l’importance de bien prévoir quelle sera la fonction des différents circuits. Il n’est pas inutile, pour cela, de faire un petit croquis ou un tableau figurant les appareils qui seront raccordés. Par ailleurs, une règle d’or veut de ne pas disposer plus de huit points d’alimentation (prises ou raccordements fixes) sur chaque circuit électrique. Tous les circuits doivent comprendre aussi un conducteur de terre.

Les appareils

Ce terme désigne indifféremment un dispositif de coupure (interrupteur, commutateur ou télérupteur), un dispositif d’alimentation (prise, boîte de raccordement) ou un appareil consommateur de courant électrique (éclairage, chauffage, moteur, etc.).
Cependant, lorsqu’on parle d’installations, le mot “appareil” désigne avant tout les interrupteurs et les prises, parfois aussi les éclairages.
Les appareils sont fixés à demeure en différents points de la maison, suivant une répartition dont les règles sont fondées sur la commodité d’utilisation.

Le nombre des conducteurs

Un circuit électrique est composé d’au moins 2 conducteurs. C’est le cas des circuits éclairage et des circuits prises. Les appareils alimentés par les circuits spécialisés et les circuits chauffage ayant besoin d’une forte puissance, ils peuvent comporter jusqu’à 4 conducteurs actifs (triphasé), qui permettent une alimentation en 380 V.
L’ensemble des circuits spécialisés et de chauffage comportent en outre un conducteur inactif dit de protection, raccordé à la terre.
Les socles de prises ainsi alimentées comportent une broche ou un alvéole de raccordement pour ce conducteur.

Les points d’utilisation

Les différents circuits alimentent les appareils par un certain nombre de points d’utilisation. Si la répartition de quelques-uns d’entre eux est conditionnée par l’emplacement obligatoire d’appareils (chauffage, lave-linge, lave-vaisselle, chauffe-eau, appareils de cuisson), il n’en est pas de même pour celle des points d’utilisation de foyers lumineux fixes et des prises.
Le nombre, la répartition et la disposition des foyers lumineux fixes et surtout des prises sont liés à la notion de confort et doivent faire l’objet d’une étude précise à partir du plan de l’appartement, en se fondant sur les normes existant dans ce domaine.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

La production et la distribution de l'électricité

La production d’énergie électrique est assurée, dans un pays comme la France, par différents types de centrales : hydraulique (turbine sur des chutes d’eau), thermique (à gaz ou à charbon), atomique (80% de la production). D’autres sources sont aujourd’hui complémentaires ou à l’étude : solaires, éoliennes, géothermiques. La distribution est assurée par un réseau aérien maillé.  

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice